10 min

Tous nos tips pour passer au vrac

Envie de passer au vrac ?
  • Déjà fait
  • Oui !!
  • Pas la grosse motiv
  • C'est quoi le vrac ?

Déjà : c’est quoi les avantages du vrac ?

  • Tu peux te servir la quantité que tu veux → la plupart des magasins de vrac sont en libre-service, tu peux donc choisir d’acheter 10 kilos de pâtes ou de ketchup sans que personne n’y trouve à redire. Enfin, dans la limite des stocks disponibles.
  • Tu génères moins de déchets → bah oui, un emballage = un déchet. D’après une étude de l’ADEME, consommer en vrac est meilleur pour l’environnement que le mode de consommation classique (à condition que la gestion du vrac soit bien faite).
  • C’est (parfois) moins cher → toujours selon l’étude de l’ADEME, les produits bio en vrac sont 4% à 22% moins chers que des produits bio emballés. Par contre c’est l’inverse pour les produits non bio.

Où acheter en vrac ?

Aujourd’hui t’as 2 solutions : les rayons vrac en supermarché (Biocoop, Naturalia, mais aussi des enseignes ultra classiques comme Carrefour) ou les magasins spécialisés.

Quelques outils pour trouver un point de vente proche de chez toi :

Si tu vis pas loin de producteur·ices, vérifie aussi s’ils font de la vente directe !

Par où commencer ?

Au début, passer au vrac, ça peut faire flipper. T’as certainement grandi dans un univers où quasi tout ce que tu achètes est emballé, où tu peux faire un détour imprévu de retour du boulot/des cours pour faire des courses, ou tu peux trouver à peu près n’importe quoi en portion individuelle… Et on va pas se mentir, ce confort, il va falloir (en partie) faire une croix dessus. Acheter en vrac demande un peu plus d’anticipation et d’organisation. Mais promis, c’est quand même cool (et puis la planète te dit merci 🌱).

Le matos qui va bien

Il va te falloir un peu de matos, mais en vrai pas tant que ça. Pas besoin d’acheter des beaux bocaux tout neufs (oui, même si c’est tentant, même si t’as envie d’avoir une cuisine instagrammable) → réutilise au max des trucs existants.

Les indispensables du vrac : bocaux et bouteilles en verre, pochons en tissu, flacons de produit ménager réutilisables.
  • Lave tes pots de moutarde, de confiture, de cornichons, tes bouteilles en verre… Certains magasins vrac récupèrent et mettent en libre service des bocaux en verre que n’importe qui peut utiliser gratuitement.
  • Garde des exemplaires en bon état de distributeurs de savon/liquide vaisselle/shampooing... Garde aussi une ou deux barquettes à oeufs !
  • Pour le café, perso, j’ai gardé et lavé une ancienne boîte à café en aluminium que je réutilise depuis trois ans.
  • Les fruits et légumes pas emballés iront très bien dans le bac à légume (propre) de ton frigo, ou dans des corbeilles en osier/en bois.

Pour éviter de trimballer les bocaux en verre jusqu’au magasin, les pochons en tissu vont devenir tes meilleurs amis. Ils servent à transporter des produits en vrac (pâtes, riz, café, noix…) mais aussi des fruits et légumes sans trop les abîmer. Choisis-en de taille (grand, petit…) et matière (avec ou sans trous…) variées pour qu’ils conviennent à toutes les situations.

Si tu les oublies, pas de panique, tu trouveras quasi partout des sachets en papier pour te servir.

Les tous premiers pas

Si tu commences de zéro, commence progressivement. Regarde s’il y a des points de vente autour de chez toi (magasin spécialisé ou juste des rayons dans les supermarchés). Passe une tête, pose quelques questions, demande comment ça fonctionne. C’est déjà un début !

C’est un point de vue perso, mais commencer sa transition vrac par les produits ménagers est plus simple que démarrer avec la partie nourriture ou cosmétique. Moins compliqué niveau logistique, et plus facile à remplacer dans les habitudes.

Évite le côté « je change tout du jour au lendemain » en jetant tous tes anciens produits. Pas le move le plus écolo à faire 😉

Premier achat : mise en situation

Imaginons que tu décides d’acheter en vrac du liquide vaisselle.

  • Regarde les différentes options qui existent : liquide vaisselle déjà tout fait, savon vaisselle solide, liquide à fabriquer toi-même avec d’autres produits (quelques recettes ici). Choisis celle que tu préfères.
  • Rends-toi dans un rayon vrac qui propose le produit que tu veux. En général, tu peux soit acheter sur place un contenant (que tu réutiliseras à chaque fois), soit ramener un contenant (propre) à toi (⚠️ attention, ce contenant doit avoir contenu un produit similaire → pas de shampooing dans un contenant qui a auparavant accueilli de la lessive !).
  • Sers-toi et passe en caisse.
  • Une fois que tu as fini ton ancien liquide vaisselle, teste le produit acheté en vrac. Il te convient ? Génial, félicitations, tu pourras recharger ton contenant dès qu’il sera vide. Il te convient pas ? No souci, teste une autre option !

Quelques tips en vrac (🤡)

  • On le dit et le répète : si t’as des questions, n’hésite pas à demander en boutique ! Les vendeur·euses sont là pour t’aider. Pareil si tu galères à te servir (les bidons de liquide peuvent être lourds).
  • Choisis des contenants durables (le verre vieillit mieux que le plastique) et faciles à laver/transporter.
  • En magasin, réfléchis avant de te servir. Celles et ceux qui remplissent des sacs avant de les abandonner en rayon = 💔
  • Pas besoin d’attendre qu’un contenant soit vide pour aller le recharger : demande en caisse qu’on le pèse avant de te servir → tu ne paieras que la différence de poids.
  • Chez toi, conserve les produits en vrac à l’abri de la lumière directe du soleil et dans un endroit pas trop chauffé. Un problème auquel tu peux être confronté·e : les mites alimentaires. Ces petits papillons aiment bien squatter les féculents, fruits et légumes secs. Résultat, y a des chances pour que tu en ramènes chez toi via un produit acheté en vrac. Les bons réflexes : scelle bien tes bocaux, avec des couvercles en métal/en bois plutôt qu’en liège, pour éviter que les mites se propagent à tout ton placard si un produit est infesté. Trop tard ? Jette tout ce qui a pu potentiellement être contaminé, lave tes placards (surtout les recoins) et les contenants à l’eau savonneuse, au besoin passe-les au congélateur pour bien éliminer les potentiels œufs / larves !
Comment acheter le plus local possible ?

👀 Sources

ADEME - La vente en vrac : un marché florissant qui n’en est qu’à ses débuts
ADEME - Panorama et bénéfices environnementaux de la distribution en vrac

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro