Par où commencer pour se (re)mettre au vélo ?

5 min
Nicolas Quénard
Du vélo, t’en fais :
  • Tous les jours
  • Une fois de temps en temps
  • Jamaaaais
Sur une même distance, une voiture émet :
  • 3x plus de carbone qu’un vélo
  • 13x plus de carbone qu’un vélo
  • 30x plus de carbone qu’un vélo

Tips n°1 : Trouver un vélo adapté

Bah oui, parce que pour faire du vélo, il faut un vélo. En fait, la vraie question à te poser, c’est ce que tu comptes faire avec. Est-ce que c’est :

  • Pour rouler en ville ?
  • Pour partir en balade ?
  • Pour te préparer au Tour de France (on sait jamais) ?

En fonction de la réponse, tu pourras plus facilement identifier le genre de vélo à te procurer 🚲

L’avantage avec le vélo, c’est qu’il y en a pour tous les goûts et pour tous les usages :

  • Si tu veux acheter un premier vélo neuf, tu peux te rendre chez un·e vélociste (c’est comme ça qu’on appelle un·e vendeur·se de vélo) qui te conseillera comme un·e vrai·e pro → compte environ 250 € minimum pour un vélo neuf.
  • Si t’as déjà un peu d’expérience, tu peux chiner tout seul sur les Internets et trouver le 2 roues de tes rêves.
  • Si ton projet c’est de pédaler de temps en temps ou que tu ne vois pas l’intérêt d’investir dans une bicyclette, tu peux souscrire à un abonnement et louer un vélo auprès de systèmes de vélos en libre-service (Vélib’, Véligo, etc).

Reco bonus coup de <3 : Swapfiets. C’est un site qui te permet de louer un vélo dans plein de grandes villes de France. Tu payes 17 € par mois et t’as un super vélo qui peut être regonflé ou réparé gratuitement et n’importe quand, remplacé s’il est volé, etc.


Tips n°2 : Bien régler son vélo

C’est la deuxième étape. Histoire de pouvoir rouler correctement sans bousiller ta belle bécane (ou pire, te faire mal quelque part). Hauteur et recul de selle, longueur de potence, gonflage de pneus, si tous ces mots sonnent bizarrement dans tes oreilles, le mieux reste d’aller faire tes réglages chez un·e vélociste ou dans une asso de réparation et d’entretien de vélo. Une fois que ce sera fait, tu pourras pédaler en toute tranquillité, l’esprit serein 😌


Tips n°3 : Respecter la signalisation

Comme la voiture a son code de la route, les vélos aussi ont une signalétique bien précise. Par exemple :

  • Un panneau carré, bleu avec un vélo indique qu’une piste cyclable existe et que tu peux l’emprunter.
  • Un panneau rond, rouge avec un vélo indique que tu es obligé·e d’emprunter la piste cyclable.

Bref, il existe tout plein de règles de conduite à savoir pour éviter les accidents et tu peux les retrouver ICI .


Tips n°4 : S’équiper correctement

Pour pouvoir faire face à tous les petits tracas que rencontrent les cyclistes au quotidien, on te recommande comme équipements :

  • Une pompe à vélo + une chambre à air en cas de crevaison
  • Un cadenas en U ou une chaîne (c’est le plus solide face aux voleur·euses)
  • Une gourde (pédaler, ça donne soif !)
  • Un petit porte-bagage à l’arrière ou à l’avant, ne serait-ce que pour ranger un K-way en cas de pluie
  • Une sonnette pour prévenir les autres utilisateur·ices de la route de ta présence
  • Une lumière blanche à l’avant / une rouge à l’arrière pour être visible pendant les trajets de nuit


Tips n°5 : Et pour le casque ?

C’est un peu toi qui vois ! En France, le port du casque à vélo est obligatoire jusqu’à l’âge de 12 ans. Dans l’idée, c’est plutôt une bonne idée de porter un truc qui te protège la tête. Selon une étude, porter un casque réduirait le risque de blessure à la tête de 60% et de blessure mortelles de 73%. Cependant, une autre étude démontre que les automobilistes seraient moins vigilant·es face à un·e cycliste casqué·e. Du coup, on te laisse décider 🪖

Alors tu comptes t’y mettre ?
  • Go
  • À la rentrée promis
  • Nononon
6 étapes pour se reconnecter à la nature

👀 Sources

Les Rookies - Guide de l’apprenti cyciste urbain
Le petit pignon - Cyclistes débutants : par où commencer

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King