Accueil
5 min

Que peut la PAC pour l’environnement ?

Ça veut dire quoi « PAC » ?
  • Politique Agricole Commune
  • Produire, Acheter, Consommer
  • Poivre, Aneth et Cannelle

La PAC, c’est quoi ?

Elle repose sur 3 principes :

  • 1 marché agricole unique → Les produits agricoles circulent librement dans l’UE.
  • 1 budget commun → Les pays membres versent tous de l’argent dans un fonds, qui est ensuite redistribué en fonction de qui en a le plus besoin. Pour te donner une idée, le budget de la période 2021-2027 représente 386 milliards d’euros (plus d’¼ du budget total de l’UE 💸).
  • Les pays européens privilégient les produits agricoles des autres États membres (qui sont moins taxés que les produits qui viennent d’en dehors de l’UE par exemple).

Les membres de l’UE se mettent d’accord sur une stratégie commune tous les 7 ans. Ensuite, chacun se débrouille pour adapter les règles dans son propre pays 🤓

On sort de la PAC 2014-2020 et on entre dans la PAC 2021-2027 (qui entre en vigueur en 2023 au lieu de 2021).
Quel pays reçoit le plus d’aides de la PAC ?
  • L’Allemagne 🇩🇪
  • L’Italie 🇮🇹
  • La France 🇫🇷

La PAC actuelle permet de protéger l’environnement ?

Oui…

  • L’agriculture a un gros impact sur l’environnement.

👉 Elle représente 23% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (à travers l’élevage, les engrais, l’utilisation de machines agricoles…).
👉 Elle influe directement sur la qualité de l’eau, de l’air, la biodiversité… L’utilisation de pesticides et la diminution des haies (et donc des milieux de vie des animaux) sont par exemple des causes de l’effondrement de la population d’insectes et d’oiseaux → le nombre de 🦋 et 🐦 des champs a diminué de 30% en Europe depuis 1990.

  • La PAC essaie d’encourager les bonnes habitudes. La programmation 2014-2021 proposait par exemple des mesures de verdissement → 30% des aides versées aux agriculteurs étaient liées au respect de 3 pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

La nouvelle programmation propose un truc un peu différent : l’éco-régime → 25% des aides aux agriculteur·ices ne sont versées qu’à condition d’adopter des pratiques écolo. Comme couvrir les sols en hiver plutôt que les laisser nus, pour les protéger de l’érosion par exemple 🛌

… et non

  • La PAC reste « schizophrène » sur la question environnementale, selon Mathieu Courgeau (agriculteur 🇫🇷 et président du collectif Pour Une Autre PAC) → Par exemple, les aides soutiennent davantage les grosses exploitations au détriment des petites (en gros, plus tu as de champs ou de vaches, plus tu reçois d’argent de l’UE). Résultat : ça devient plus rentable pour un·e agriculteur·rice de faire de la très grande échelle et de se spécialiser. Sauf que…
« C’est cette spécialisation qui entraîne aujourd’hui le phénomène des algues vertes en Bretagne (conséquence de l’élevage de masse) et l’appauvrissement des terres en Île-de-France (conséquence des immenses monocultures*). »
Mathieu Courgeau
  • Les fameuses mesures de verdissement (dont on te parle plus haut) ont un peu été un échec 😬 « La plupart des agriculteurs·rices concerné·es par ces mesures les respectaient déjà », résume Sophie Thoyer (directrice de recherche en économie de l'agriculture et de l'environnement à l’INRAE). Résultat : peu de changement + assez facile de tricher car peu de contrôle.

Est-ce que ce sera aussi le cas pour la nouvelle PAC de 2023 ? Tout dépend de comment les différents pays européens vont l’appliquer.

« La stratégie du ministère français, c’est un peu tout changer pour que rien ne bouge. »
Sophie Thoyer

Les critères pour pouvoir prétendre à ces éco-régimes sont encore une fois assez faciles à atteindre. D’ailleurs, l’Autorité environnementale considère que la stratégie agricole de la France ne permet pas d’atteindre ses propres objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de protection de la biodiversité.

  • Quant aux agriculteur·ices qui voudraient faire mieux pour la planète, ils peuvent percevoir certaines aides 💰

Mais pour Mathieu Courgeau, elles restent insuffisantes 😕 Aujourd’hui la majorité des aides sont attribuées selon la surface de l’exploitation agricole (plus elle est grande, plus il y a d’aides), alors qu’il considère qu’il faudrait les attribuer selon les efforts faits pour la planète et aussi aider davantage les nouveaux arrivants dans le métier pour qui les débuts sont souvent très compliqués.

  • Même en mettant toutes les mesures de la PAC en œuvre, il reste quelques obstacles :

👉 Sophie Thoyer trouve qu’elle manque d’une vision qui soit vraiment à long terme : pour transformer le modèle agricole, il faut définir des objectifs dans 10, 20, 30, 50 ans ! Les fixer juste tous les 7 ans avec la PAC, ne lui paraît pas suffisant.

👉 Le secteur agricole n’est pas seulement influencé par la PAC : face à elle, il y a tout le secteur de l’agro-industrie et ses lobbies qui « encourage plutôt la consommation de pesticides, d’engrais, l’achat de grosses machine », explique Mathieu.



····················

🧐 On fait quoi ?

  • Attendre une (éventuelle) réforme de mi-parcours en 2025 → Le Pacte Vert Européen (= le plan de bataille pour rendre l’UE neutre en carbone d’ici 2050) a fixé de grands objectifs de réduction de l’usage des pesticides et d’augmentation des surfaces en bio par exemple. La PAC 2023-2027 pourrait donc être revue de manière plus ambitieuse pour coller à ces objectifs 🎯

  • Proposer un autre modèle ? Des études (dont celle de l’Iddri ou celle du CNRS) montrent que l’agroécologie* pourrait nourrir tou·tes les Européen·nes en 2050. Cette autre agriculture pourrait inspirer de futures réformes de la PAC → Le collectif Pour une autre PAC travaille justement à promouvoir ce modèle.

  • Changer d’alimentation → « Il y a pas mal d’études qui montrent qu’il serait possible de nourrir l’Europe avec une agriculture agroécologique, à condition de changer de régime alimentaire », confirme Sophie Thoyer. Aka moins de viande (on te dit tout sur l’impact de la viande sur l’environnement ici) et plus de légumineuses 🌯

····················



🔍 Dico

Agroécologie : Un mode de culture qui adopte des pratiques respectueuses de l’environnement.

Monoculture : Cultiver une seule plante dans une exploitation agricole (uniquement du maïs par exemple).

👀 Sources

CAPeye
Commission Européenne
Commission Européenne
Parlement européen
UNEP
FAO
Rapport spécial européen
Autorité environnementale
Pour une Autre PAC
INRAE
Rapport sur l’état de l’environnement
Toute l’Europe

NOWU = 1 article par jour
Reviens demain 🙌
author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles
author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro