Pourquoi les sols qu’on piétine sont importants pour l’environnement ?

5 min
Esther Meunier
Qui n’a jamais fait de gâteau à la terre enfant ?
  • Jamaaais 🤢
  • TOUT. LE. TEMPS. 💩
  • Je jouais avec les vers de terre 😈


Le sol, c’est quoi ?

  • Des minéraux (sable, argile, etc)
  • Des organismes vivants (bactéries, champignons… et oui, aussi vers de terre et autres trucs visqueux)
  • De la matière organique morte (feuilles, bois…)
Quel pourcentage de la biodiversité (connue) se trouve dans le sol ?
  • 25%
  • 50%
  • 75%

Et le sol c’est aussi :

  • 75% de la biomasse* terrestre
  • 5 à 10 tonnes de microbes par hectare

En gros, le sol, c’est vivant 🤠


Pourquoi les sols sont essentiels

Comme n’importe quel écosystème*, le sol a une importance cruciale pour la planète ! Il rend même plein de services 😎

Il nourrit et protège les plantes

Les êtres vivants qui meurent sont décomposés par des microbes contenus dans le sol et sont transformés en CO2, en azote, en phosphore… Des micro-organismes aident aussi à la décomposition de roches qui libèrent potassium, fer, etc → Autant de nutriments pour les plantes !

Pour se nourrir, elles sont aussi aidées par les réseaux mycorhiziens : des sortes de filaments de champignons minuscules. Ils peuvent faire jusqu’à 100 fois la taille des racines des plantes et peuvent donc aller chercher des nutriments loin dans le sol, qu’ils donnent à la plante en échange de sucres dont ils ont besoin. C’est un procédé gagnant-gagnant !

En plus, les sols aident les plantes à survivre face à la pollution, la sécheresse, les maladies… 90% des plantes interagissent avec eux. Autant dire que ces champis sont très précieux 😍

Il stocke énormément de carbone

Combien de carbone contient le sol ?
  • 1,5 fois plus que l’atmosphère
  • 2 à 3 fois plus que l’atmosphère

C’est grâce :

  • À la matière organique morte (pleine de carbone) qu’il contient
  • Aux plantes qui le recouvrent et interagissent avec ces fameux réseaux de champignons : ces derniers passent le carbone des racines des plantes jusque dans le sol

Les scientifiques estiment donc qu’un sol en bonne santé pourrait nous aider à faire baisser les niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et donc à lutter contre le changement climatique !

Il absorbe l’eau

Grâce à tous les animaux et organismes qui le peuplent, le sol est aussi aéré et donc capable d’absorber l’eau !

C’est hyper utile :

  • En cas de fortes pluies pour éviter les inondations
  • Parce qu’en étant relâchée doucement par le sol, l’eau se charge de minéraux qu’elle transporte et qui fertilisent d’autres zones, comme les littoraux

Il filtre et nettoie l’eau

Certains micro-organismes contenus dans le sol contribuent à filtrer l’eau et à détruire des polluants : c’est tout bénef pour la consommation des humains !

Il est un réservoir de biodiversité

On est trèèèès loin de tout connaître du sol. Et pourtant, il a déjà partagé certains secrets très précieux, comme la pénicilline : une molécule aujourd’hui utilisée dans les antibiotiques, qui de base était… une moisissure (un micro-organisme du sol).


Pourquoi les sols sont en danger

L’urbanisation et l’artificialisation des sols

C’est le fait de couvrir un sol naturel par des constructions (habitats, commerces, routes, etc) → Ça l’imperméabilise, et les organismes qui vivent dessous meurent.

L’agriculture

L’agriculture affecte les sols de nombreuses manières :

  • Les produits phytosanitaires* (avec d’autres formes de pollution) abîment les organismes qui y vivent → une grande étude de 2018 a montré que si la santé des arbres en Europe se détériorait, c’est parce que leurs partenaires champignons étaient abîmés par une pollution au nitrogène venue de l’agriculture et des combustibles fossiles !
  • Le labour, cette technique qui consiste à retourner la terre avant d’y planter ou semer quelque chose : ça brasse les minéraux, ça désherbe, ça aère… mais au passage ça détruit la vie, et notamment les filaments de champignon qui produisent pourtant une sorte de colle dont le rôle est de maintenir le sol « ensemble » → à long terme ça augmente l’érosion* fois 10, alors que les techniques sans labour la réduisent.
  • L’absence de « couvert végétaux » : dans certaines formes d’agriculture conventionnelles, les terres ne sont pas toujours couvertes de plantes selon la saison, et ça aussi ça favorise l’érosion.

Le changement climatique

Eh oui, encore lui : avec les températures extrêmes, les inondations ou encore les sécheresses qui en découlent, il abîme le sol… qui en retour rejette davantage de gaz à effet de serre. Cercle vicieux quand tu nous tiens 😬



····················

🧐 On fait quoi ?

  • Déjà, commencer par faire plus de recherches, pour mieux connaître le sol ! C’est ce que font des organisations comme la Society for the Protection of Underground Networks.
  • Mais aussi changer nos méthodes de culture → ça ne peut pas se faire sans accompagner les agriculteur·ices. Pour ça, la Politique Agricole Commune (PAC) est un super outil dans les mains de l’Union Européenne !
  • Lutter contre l’artificialisation en évitant de construire lorsque ça peut être évité.

····················

Pourquoi il faut aimer et protéger les vieux arbres

🔍 Dico

Biomasse : Masse de matière vivante sur Terre.

Écosystème : Espace délimité qui a un certain nombre de caractéristiques (climat, humidité, etc.) et dans lequel vivent de multiples organismes. On parle de « système » parce que ces organismes ont des interactions entre eux et avec leur environnement.

Produit phytosanitaire : Produit chimique, naturel ou de synthèse, utilisé pour protéger les cultures et les nourrir artificiellement.

Érosion : déplacement de sol à cause du vent, de la pluie, des vagues…


👀 Sources

CNRS - Le sol, cet inconnu qu’on piétine…
Qu’est-ce qu’on fait ? - Pour bien manger, on regarde où on met les pieds
The Guardian - A powerful and underappreciated ally in the climate crisis? Fungi
SPUN
FAO - Status of the World's Soil Resources: Main Report

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles