Accueil
8 min

Pourquoi le gaspillage alimentaire est un problème ?

C’est quand la dernière fois que t’as jeté de la nourriture ?
  • Hier #ohnon
  • Cette semaine #oupsy
  • Ce mois-ci #jfaisdemonmieux
  • Ça m’arrive jamais #zerogaspi

Bon ça arrive à tout le monde hein ! Et sur le moment, tu peux te dire que c’est pas si grave. Mais la prochaine réfléchis-y peut être à deux fois parce que : le gaspillage alimentaire pose de nooooombreux problèmes (pour la planète, et pas que).

Gaspillage alimentaire : on parle de quoi ?

Déjà, petite définition du gaspillage alimentaire, dans la loi c’est :

« Toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à un endroit de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, dégradée. »

Le gaspillage alimentaire en France

Combien de nourriture chaque personne jette par an en France ?
  • 10kg
  • 20kg
  • 30kg

Et ya encore pire : en fait si on prend en compte tout ce qui est perdu avant d’arriver entre les mains des consommateur·ices (le long de la chaîne de production quoi) → Ça monte à 150 kg et 240 € par personne chaque année !

Au total, 10 millions de tonnes de nourriture, soit l’équivalent de 18 milliards de repas, finissent à la poubelle chaque année en France 🍝🍝🍝

Oui, c’est pas fou, et c’est pas fini.

Le gaspillage alimentaire dans le monde

Quelle part de la nourriture produite dans le monde est jetée ?
  • Environ ¼
  • Environ ⅓
  • Environ ½

Pourquoi le gaspillage alimentaire est un (gros) problème ?

En fait, c’est pas un problème, c’est DES problèmes 😬 (On continue sur une très bonne vibe oui) (t’en va pas on parle solutions à la fin)

N°1 : Ça contribue au changement climatique

Le gaspillage alimentaire, c’est énormément de gaz à effet de serre responsables du changement climatique qui sont émis pour RIEN (vu que c’est gaspillé). Pas ouf.

Notamment à cause de toute l’énergie qu’il faut pour :

  • Produire la nourriture (les tracteurs dans les champs par exemple)
  • La transformer (faire du pain alors qu’à l’origine on a du blé)
  • La conserver (les frigos !)
  • L’emballer (même s’il faut réduire les emballages)
  • La transporter (pense à ton avocat venu du Pérou… mais aussi au soja qu’il a fallu importer pour nourrir l’animal transformé en steak dans ton assiette !).

En chiffre, ça donne :
  • 1 à 3 % des émissions mondiales
  • 4 à 6 % des émissions mondiales
  • 8 à 10 % des émissions mondiales

N°2 : Ça gaspille de précieuses ressources

Le gaspillage alimentaire c’est aussi des terres utilisées pour l’agriculture et l’élevage, toujours pour rien.

Quelle part des terres cultivées produisent de la nourriture jetée ?
  • 8%
  • 18%
  • 28%

C’est autant de terres qui pourraient être utilisées pour autre chose, comme restaurer des espaces naturels qui permettraient d’absorber des gaz à effet de serre, au hasard !

Pareil pour l’eau : 250km3 sont gaspillés chaque année pour produire de la nourriture qui finira à la poubelle. C’est pas très parlant, mais imagine que c’est autant que 3 fois le lac Léman (aka l’un des plus grands lacs d’Europe) 🌊🌊🌊

N°3 : C’est pas dingue si on considère les inégalités mondiales en la matière

Il y a encore énormément de personnes dans le monde qui souffrent de la faim : 828 millions d’après les dernières estimations de l’ONU.

En France, combien de personnes ont du mal à se nourrir ?
  • 1/100
  • 1/10
  • 1/3

Donc qu’un tiers de la nourriture dans le monde soit gaspillée, en sachant ça, ça fait un peu mal au cœur non ?

Sans compter que tout ce gaspillage, c’est aussi énormément d’argent jeté par les fenêtres, entre 12 et 20 milliards d’euros par an en France. Et l’argent dans notre société, ça se jette pas par les fenêtres.

Gaspillage alimentaire : y a des solutions ?

Le gaspillage alimentaire fait partie des problèmes contre lesquels il est possible d’agir assez facilement.

En France, la loi sur le gaspillage alimentaire votée en 2020 met en place plusieurs choses :

  • Les invendus doivent désormais être donnés à des assos
  • Des indications à côté des dates de péremption pour permettre de savoir si un produit reste consommable après ladite date de péremption (parfois le produit ne devient pas mauvais pour la santé, il est juste un peu moins bon et il y a moins de nutriments dedans)
  • Un objectif : réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2025, par rapport à son niveau en 2015

Plein d’autres choses déjà testées pourraient être généralisées, par exemple :

  • Dans les cantines : des tables de troc des aliments non consommés, des portions à la demande (par ici pour convaincre ton collège ou lycée d’agir contre le gaspillage alimentaire)
  • Au restaurant : généraliser les doggy bags, faire des portions de différentes tailles, travailler en partenariat avec des associations
  • Dans les commerces : baisser les prix des produits qui approchent de leur date limite de consommation et l’indiquer clairement, participer à des initiatives comme Phœnix ou Too Good Too Go qui permettent aux gens d’acheter des paniers anti-gaspi à moindre coût
  • Dans les esprits des producteurs ET consommateurs : ne pas faire la tête aux fruits et légumes moches, inventer des recettes qui permettent d’utiliser les restes, etc.

Et toi aussi tu peux agir à ton échelle :

  • Ça commence avec les courses, bien prévoir pour ne rien jeter : faire des menus, ne pas se laisser avoir par les promos, regarder les dates de péremption…
  • Et ça continue chez soi : en stockant correctement les aliments (les dates de péremption les plus courtes, à l’avant du frigo pour bien les voir), en ne laissant pas perdre des restes qui peuvent être cuisinés, en faisant les bonnes portions…
C'est quoi les trucs les plus efficaces pour réduire ton empreinte carbone ?

ADEME - Pertes et gaspillage alimentaire : état des lieux et leur gestion par étape de la chaîne alimentaire
FAO - Food wastage : key facts and figure
ADEME - Réduire le gaspillage alimentaire : enjeux
FAO - The state of food security and nutrition in the world 2022
ADEME - Guide : Manger mieux, gaspiller moins
ADEME - Comment traquer le gaspillage alimentaire ?
Ministère de la Transition écologique - La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles