Accueil
3 min

Pourquoi il faut arrêter de discriminer des animaux parce qu’ils sont moches

Askip, l’animal le plus moche du monde ce serait…
  • Le blobfish
  • La mygale
  • Le mille-pattes

Les animaux moches ont moins la cote chez les scientifiques

Et c’est même pas une blague. D’après une étude publiée dans The Mammal Review, les animaux jugés « moches » par les êtres humains seraient davantage menacés d’extinctions que ceux qui sont trop kawaiiii ✨

La raison ? Tout simplement parce qu'ils sont moins étudiés par les scientifiques que les espèces attrayantes.

Par exemple, l’étude révèle que sur 331 mammifères terrestres australiens, la plupart des mentions dans les revues spécialisées sont réservées aux kangourous, aux koalas et aux diables de Tasmanie (aka les animaux beaux/mignons). Alors que les chauves-souris, opossums et autres rongeurs (aka les animaux moches) ne sont mentionnés que dans très peu d’articles.

Toujours si on garde l’exemple de l’Australie, 14 des 30 mammifères disparus dans le pays depuis 200 ans sont des rongeurs. Alors ça ne veut pas dire que les espèces qui intéressent moins les scientifiques sont fatalement voués à disparaître mais comme disait ce bon vieux commandant Cousteau : « On protège ce qu'on aime, et on aime ce qu'on connaît. » 🥰

Des conséquences préoccupantes pour l’environnement

Cette discrimination peut à terme avoir des conséquences pas super cool sur l’environnement. Bah ouais, c’est pas parce qu’une espèce n’est pas 1ere au concours de beauté qu’elle est forcément inutile à la vie sur Terre 💅

Au hasard, les vers de terre en sont l’exemple parfait 🤓 Selon Patricia Fleming, co-autrice de l’étude, toutes ces espèces « tiennent un rôle important dans le fonctionnement des écosystèmes et ce rôle a besoin d’une plus grande reconnaissance à travers les études et les recherches ».

Donc, dans l'idéal, faudrait pouvoir donner à tous les animaux la même importance et la même énergie pour éviter leur extinction (c'est un peu le principe de l'antispécisme, un courant de pensée refuse de hiérarchiser les espèces entre elles). Sauf qu'en réalité, c’est un peu plus compliqué que ça…

Des préjugés qui ont encore la vie dure

Si les scientifiques préfèrent s’intéresser aux animaux beaux, c’est…
  • Parce que ça leur évite de faire des cauchemars
  • Parce que ça rapporte plus d’argent
  • Parce que la beauté intérieure n’existe pas

À ça, tu peux ajouter d’autres raisons liées aux idées reçues sur certaines espèces animales :

  • Par exemple, celles qui sont sales ou porteuses de maladies (coucou les rats 🐀)
  • Celles qui n’ont jamais le bon rôle dans la fiction et la pop-culture (les araignées et les requins)
  • Celles qui ne sont pas vendus en peluche et cajolées par des millions d’enfants dans le monde 🥲

En fait, il faut apprendre à respecter et à vivre en harmonie avec toute la biodiversité qui nous entoure (sans exception). Et comme l'explique Patricia Fleming : « C’est tragique de causer l’extinction d’une espèce mais ça l’est encore plus quand on ne connaît rien de l’animal. »

Arrêter de discriminer les animaux moches : y a des solutions ?

  • Au Royaume-Uni, il existe une association pour la préservation des animaux laids. À quand la même initiative en France ?
  • Se focaliser sur la préservation des grands mammifères stylés peut aussi avoir du bon : quand on protège les espèces emblématiques, on protège aussi leur (vaste) habitat et tous les petits organismes qui y vivent en profitent 🙌
  • Selon une autre étude, la présence massive et virtuelles d’espèces « charismatiques » (lion, ours, tigre, éléphant, etc) dans les films/ pubs/livres pour enfants fait croire qu’ils sont très répandus dans la nature. Mais la plupart sont menacés d’extinction… Alors t’imagines pour ceux dont on ne parle pas ? 😶
Trop sympa : ces animaux nous aident à lutter contre le changement climatique !

Mammal Review - The good, the bad, and the ugly: which Australian terrestrial mammal species attract most research ?
PLOS Biology - The paradoxical extinction of the most charismatic animals
Le Monde - Certains animaux sont-ils trop moches pour la science ?

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King