Accueil
5 min

Le plastique écologique : vraie solution ou greenwashing ?

Chaque année dans le monde, l’être humain produit :
  • 200 millions de tonnes de plastique
  • 300 millions de tonnes de plastique
  • 400 millions de tonnes de plastique

Bref, tu l’auras compris, le plastique est un vrai problème environnemental qui touche tout le monde. Et ça, les entreprises l’ont très bien compris 🤑 Depuis quelques années, tu vois sûrement apparaître dans les supermarchés plein de solutions alternatives au plastique qui se disent « éco-responsables » comme le bioplastique ou le plastique végétal. Tututut ! Méfiance, ce sont de fausses bonnes idées, du greenwashing ! Scroll par là pour en savoir plus 👇


Le plastique biosourcé, qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelé « plastique végétal », il est créé à partir de matières naturelles comme la canne à sucre, l’amidon, le maïs ou les fécules de pomme de terre. Sur le papier, tu te dis que ça pourrait être OK pour l'environnement et que ce type de plastique à sa place au compost. Mais la réalité est tout autre.

Pour qu’un plastique soit biosourcé, il faut qu’il contienne :
  • 25% de matières organiques minimum
  • 50% de matières organiques minimum
  • 75% de matières organiques minimum
  • Pour fabriquer du plastique végétal, il faut plein d’additifs* toxiques ☠️ Donc même si un jour on arrive à créer du plastique naturel, il restera le problème de tous les éléments chimiques qu’on aura utilisés pour sa création et qui ne sont pas recyclables.
  • La fabrication du plastique biosourcé est aussi polluante que celle du plastique normal. Le processus est le même : dans des usines qui émettent beaucoup de gaz à effet de serre*.
  • Les matières naturelles pour créer ce plastique sont issues d’une agriculture intensive, polluante et qui contribue à la déforestation.


Et le plastique biodégradable, comment c’est fabriqué ?

Un plastique biodégradable = qui se dégrade tout seul dans la nature → ça serait le rêve en vrai 🤩 Sauf que oui, mais non : ça c’est ce qu’essayent de nous faire croire certaines entreprises (How daaare you ?). Le plastique biodégradable c’est 100% de greenwashing et un véritable danger pour l’environnement #oups

En réalité, ce plastique qui est censé se dégrader tout seul ne se décompose qu’à certaines conditions bien précises :

  • Dans un composteur industriel à +50°C avec un fort taux d’humidité
  • En présence de certains micro-organismes (bactéries, champignons, algues).
  • Bref, à l’heure actuelle il n’existe pas de lieu naturel sur Terre qui réunit tous ces critères (c’est balo)

Quelques infos de dernière minute :

  • L’appellation « plastique biodégradable » c’est tellement du mytho qu’elle a été interdite en France 🇫🇷
  • Tu peux être sûr·e que 2 fois sur 3 :
    • Un plastique biosourcé n’est pas biodégradable
    • Un plastique biodégradable n’est pas biosourcé


Les autres fausses bonnes idées

Parmi les autres pièges que tu pourrais rencontrer lors de tes prochaines courses :

  • Les emballages faits à partir de déchets plastiques récupérés sur les plages → On ne connaît jamais le % exact de plastique recyclé dans la composition (généralement, pas plus de 5 à 10%) = greenwashing !

  • Remplacer le plastique à usage unique par d’autres alternatives écolo (comme le bois) → On ne fait que contourner le problème, celui de l’impact environnemental lié à la surproduction. Par exemple, les couverts en bambou c’est OK par rapport au plastique. Mais à terme, ça va générer beaucoup de déforestation. La solution : le réemploi 🙌

  • Les messages publicitaires qui t’expliquent que le plastique recyclé sauve l’environnement → C’est faux : dans tous les cas, le recyclage a un impact environnemental. Ce qui sauverait réellement la planète serait de couper le robinet à plastique et d’arrêter de vendre des produits recyclés qui eux aussi finiront pas redevenir des déchets (c’est le serpent qui se mord la queue).



····················

🤔 On fait quoi ?

  • Au moment de faire tes courses, tu peux t’attarder un moment sur la composition des emballages de ce que t’achètes. Les conditions de tri y sont précisées (compostage industriel ou domestique) + la mention « Home compost » = tu peux le composter à la maison.

  • Tu peux aussi te poser plusieurs questions :
    • À partir de quoi ce produit est-il fait ? Comment va-t-il être trié ?
    • Est-ce que c’est un plastique recyclable avant d’être un plastique recyclé ?
    • Face aux messages publicitaires : Est-ce que c’est vraiment une bonne solution pour la planète ?
  • Les grandes entreprises industrielles pourraient se tourner vers l’économie circulaire* et le réemploi. Moins de marchandises = moins de déchets = moins de pollution = moins de problèmes 🥳

  • Dernier petit rappel : rien n’est biodégradable si ce n’est pas un produit d’origine naturelle. Donc surtout pas le plastique ☝️

····················



Tous nos conseils pour reconnaître le greenwashing

🔎 Dico

Additif : Substance chimique ajoutée pour modifier un produit.

Gaz à effet de serre : Gaz d’origine naturelle ou humaine qui absorbe une partie des rayons du soleil avant de les réémettre dans l’atmosphère. À l’origine du réchauffement climatique.

Économie circulaire : Système économique qui consiste à produire des biens et des services de manière durable, en évitant la surconsommation, le gaspillage des ressources naturelles et la production de déchets.


👀 Sources

Interview de Diane Baumenay, chargée de plaidoyer de campagne sur les déchets aquatiques pour Surfrider
Surfrider - Tomber dans le panneau du bioplastique

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King