5 min

Pire sécheresse enregistrée en France : de quoi on parle ?

Combien de départements ont mis en place des restrictions sur l’eau ?
  • 51
  • 76
  • 93

Sécheresse, c’est-à-dire ?

Si ces restrictions sont nécessaires, c’est effectivement à cause de la sécheresse : c’est la pire jamais enregistrée en France d’après la Première ministre Elisabeth Borne !

Une sécheresse, ça peut être un manque de pluie (sécheresse météorologique) et/ou un manque d’eau dans les sols (sécheresse agricole).

Dans le cas de la France, en ce moment, l’un a renforcé l’autre. Très concrètement :

  • Il n’a (quasi) pas plu au mois de juillet (-84% de précipitations par rapport aux normales de la période 1991-2020). D'après Météo-France, c’est le mois le plus sec enregistré depuis le début de ses mesures, il y a 64 ans !
  • Comme ça fait pas mal de mois qu’il pleut pas assez, les nappes phréatiques* et les sols ne se sont pas remplis et sont asséchés.
  • Ajoute à ça les vagues de chaleur successives qui contribuent à faire évaporer l’eau (déjà 3 depuis juin)...

Et PAF : t’as une bonne grosse sécheresse 💀

Y a un lien entre sécheresse et changement climatique ?

Tu t’en doutes : la réponse est oui. Le changement climatique affecte le cycle de l’eau. En gros la température moyenne augmente → l’eau s’évapore plus → ça s’assèche. Ça change aussi la répartition des précipitations : y a des endroits où elles vont augmenter et d’autres où elles vont diminuer.

Et c’est déjà le cas là, aujourd’hui ! Dans un de ses derniers rapports, le GIEC* montre que certaines régions (des zones en Afrique et en Europe notamment) vivent déjà de plus en plus de sécheresses !

C’est quoi les risques liés à la sécheresse ?

Dans le monde, combien de personnes subissent des pénuries d’eau ?
  • 1 milliard
  • 4 milliards
  • 7 milliards

Rien qu’en France, plus de 100 communes sont actuellement privées d’eau potable d’après le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Les conséquences du manque d’eau sont multiples. Par exemple :

  • Pour les gens, qui n’ont littéralement plus d’eau au robinet et sont ravitaillés par camion citernes.
  • Pour l’agriculture, avec des grosses pertes de rendement et parfois même des difficultés pour avoir assez d’eau pour le bétail.
  • Pour les écosystèmes* et la biodiversité, avec des plantes et des animaux sauvages qui souffrent réellement de la soif ou du manque d’eau dans les cours d’eau et lacs.
  • Pour le transport fluvial, avec des bateaux obligés d’alléger leurs chargements pour moins s’enfoncer, car il n’y a pas assez d’eau.

On fait quoi ?

Dans l’immédiat ?

C’est dit plus haut, déjà, il y a des restrictions 🙅‍♀️ Toi-même, tu peux arroser seulement aux heures les plus fraîches pour limiter l’évaporation, n’utiliser ton lave-vaisselle que quand il est plein, installer des limiteurs de débit sur tes robinets…

Au niveau de l’État, vendredi 5 août, la Première ministre Elisabeth Borne a activé la cellule interministérielle de crise, notamment pour :

  • Faire remonter les informations des territoires touchés
  • Organiser les approvisionnements d’eau nécessaires
  • Prévoir des concertations locales pour répartir l’eau au mieux entre les différentes activités (parce que ça peut être source de conflits)

À l’avenir ?

Comme le changement climatique provoqué par les activités humaines est responsable de ces problèmes de sécheresse, il faudrait sérieusement lutter contre. Une des principales pistes, c’est d’arrêter d’utiliser des énergies fossiles comme le pétrole, le charbon ou le gaz (mais ça va avec plein d’autres solutions proposées par le GIEC).

Et il va aussi falloir s’adapter au changement climatique car certaines conséquences ne pourront pas être évitées 😬

Côté sécheresse, ça peut ressembler à :

  • Mieux gérer l’eau tout au long de l’année, sans attendre que les niveaux soient très bas
  • Faire évoluer les types de culture selon les régions et saisons (par exemple le maïs pour nourrir le bétail consomme beaucoup d’eau alors qu’il est cultivé dans des régions assez sèches en France, d’ailleurs réduire l'élevage pourrait aussi être une piste)
  • Faire évoluer les pratiques agricoles, pour favoriser celles qui retiennent l’humidité par exemple (notamment celles qui évitent d’abîmer les sols, ou qui maintiennent des haies pour limiter l’impact du vent et du soleil…)
  • Mettre en place de nouveaux modèles d’irrigation plus économes comme le goutte-à-goutte
Le changement climatique va changer l'été tel que tu le connais. Voilà comment !

🔍 Dico

Nappe phréatique : Réserve d’eau située sous terre, à une faible profondeur.

GIEC : « Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat », chargé de fournir des informations scientifiques aux gouvernements concernant le climat.

Écosystème : Espace avec un certain nombre de caractéristiques spécifiques comme l’humidité, le climat... etc, et dans lequel vivent différents organismes qui dépendent les uns des autres.

👀 Sources

AFP
Le Monde – Sécheresses en France : quelles restrictions dans votre département ?
Vert – Chaleur, pluviométrie, sécheresse : le mois de juillet de tous les records
Mediapart – Nos terres asséchées
Mediapart – Face à des sols déssechés, cultiver autrement
Valérie Masson Delmotte, climatologue, co-autrice du 6e Rapport du GIEC – Compte Twitter

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles