10 min

Lutter contre le changement climatique : c’est quoi la stratégie ?

T’étais au courant pour le changement climatique ?
  • Après les 3 vagues de chaleur cet été, ouais 🥵
  • Le changement clima-quoi ? 😶

Face à toutes ces évolutions environnementales, tu t’en doutes, les gouvernements, les scientifiques et les asso écologistes se creusent pas mal la tête pour mettre en place des stratégies à l’échelle mondiale et limiter la casse d’ici à 2050. Parmi elles, 3 méthodes complémentaires reviennent pas mal dans les discussions :

  • L’atténuation
  • L’adaptation
  • Les pertes et dommages

Ça te parle pas ? Pas de souci, on t’explique tout en détail juste ici 👇

L’atténuation face au changement climatique

C’est tout simplement limiter le réchauffement climatique sur Terre (parce que ses effets sont pas jojo).

Pour ça : l’Accord de Paris a pour objectif de ne pas dépasser les +1,5°C (+2°C au max) d’ici 2100 #goodluck. Le GIEC, via ses fameux rapports, a trouvé plusieurs solutions :

  • Remplacer toutes les énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) qui sont émettrices de gaz à effet de serre par des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, etc).
  • Favoriser le recyclage et l’économie circulaire (en particulier dans le domaine de l’industrie car ce sont eux qui en ont le plus besoin).
  • Troquer les modes de transport polluants par la mobilité douce → prendre moins l’avion, privilégier la marche, le vélo, le train, les véhicules électriques et télétravailler pour moins se déplacer.
  • Changer de politique agricole. En diminuant le nombre d'élevage actuel, il y aura plus de terres disponibles pour restaurer les écosystèmes (forêts, savanes, prairies, etc) qui sont des puits naturels pour capter le carbone en grande quantité !

Et encore plein d’autres choses (le détail ici).

Bref tu l’as compris, tout ça sert surtout à :
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Préparer notre futur sur la planète Mars
  • Rien du tout !

Mais tout ça, ce n’est pas assez suffisant pour régler le problème ! Il reste encore deux piliers supers importants.

L’adaptation au changement climatique

Le changement climatique est déjà là : d’après un rapport de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la température moyenne entre 2015 et 2019 est +1,1°C supérieure à celle comprise entre 1850 et 1900 🌡

Et tu l’auras deviné, ses conséquences aussi.

Ça ressemble à :
  • Des événements climatiques extrêmes
  • Parfois trop d’eau, parfois pas assez
  • Des espèces qui migrent
  • Le cycle des plantes qui change

Il faut pas seulement freiner le changement climatique mais aussi s’y adapter. Et ça doit se faire au niveau individuel comme collectif, dans tous les secteurs.

T’arrive pas trop à t’imaginer à quoi ça peut ressembler ? Quelques exemples 👇

  • Côté organisation des villes : désartificialisation des sols (on enlève le béton pour que le sol soit de nouveau perméable aux eaux de pluie/de crue), végétalisation, gestion des eaux de pluie, choix des matériaux pour construire la ville…
  • Côté montée des océans : rendre inconstructibles certaines zones trop vulnérables, construire des digues, restaurer des écosystèmes* comme les mangroves* pour faire barrière…
  • Côté sécheresse : mettre en place des techniques d’irrigation / de gestion des bassins de retenue pour continuer à approvisionner les populations en eau.
  • Côté agriculture : semer plus tôt, choisir des variétés précoces, faire de l’irrigation d’appoint (s’il y a assez d’eau), de l’agroforesterie*…
  • Et chez toi ? Mieux isoler les bâtiments, désartificialiser et végétaliser, installer des volets et brise soleil… tout ça pour économiser l’énergie + se protéger des fortes chaleurs !

Comme ces adaptations coûtent cher, un fonds d’adaptation au changement climatique a été créé pour aider les pays les plus vulnérables → normalement un ensemble de pays se sont engagés à y verser 100 milliards de dollars par an entre 2019 et 2025 (mais pour l’instant les sommes promises ne sont pas là en totalité, oups 🙃).

Les pertes et dommages liés au changement climatique

Ok t’as compris qu’il fallait atténuer le changement climatique et s’y adapter… Mais malgré toute la bonne volonté du monde, il y aura probablement quelques dégâts liés au changement climatique (surtout si l’humanité se met pas à agir plus vite 🙃). Ce sont ces dégâts en quelques sortes inévitables qui sont appelés « pertes et dommages ».

Ça peut être plein de choses comme :

  • Des événements à évolution lente, comme la hausse du niveau des océans.
  • Des pertes économiques liées à des catastrophes climatiques.
  • Des pertes non économiques aussi : les morts, les impacts sur la santé, les déplacements de population à cause du climat, la disparition de cultures, de langues ou de savoirs parce que des peuples sont contraints de quitter leurs terres (par exemple les Petits États Insulaires* menacés par la montée des eaux), la perte de biodiversité…

Allez, ça c’était pour le petit moment déprime, passons aux solutions 💪

Qu’est-ce qui existe aujourd’hui pour gérer ces pertes et dommages ?
  • Le mécanisme International de Varsovie
  • Le réseau de Santiago
  • Le processus de Tourcoing

Mais pour l’instant, niveau communauté Internationale, ça bouge pas des masses…

Et pour cause : le sujet principal des pertes et dommages, c’est que les pays riches, historiquement responsables du changement climatique, devraient être solidaires des pays les plus affectés qui sont pour beaucoup des pays pauvres (et donc leur donner de la thune pour réparer les dégâts 💰).

Mais les gouvernements n’ont pas trop trop envie de mettre la main à la poche : à la COP26, à part l’Écosse, la Wallonie et l’Allemagne qui ont annoncé 10 millions d’euros de financements dédiés aux pertes et dommages, aucun État n’a pris d’engagement. Leur argument principal c’est que donner des sous pour s'adapter au changement climatique (via le fonds d’adaptation dont on a parlé plus haut) c’est suffisant… Sauf que comme expliqué dans cet article, adaptation et pertes/dommages c’est pas vraiment la même chose !

Malgré tout, avec la COP26 le sujet a été pas mal mis en avant : reste à voir si la COP27 qui doit se tenir en novembre permettra de mettre en place un vrai mécanisme de financement.

T'y crois ?
  • Ouais
  • Bof
  • Non

🔍 Dico

Mangrove : Forêt de palétuviers qui pousse dans la vase et l’eau salée → elle abrite beaucoup de biodiversité, c’est un vrai puits de carbone, et elle fait tampon entre la mer et les terres !

Petits États Insulaires En Développement : Groupe de pays dont les territoires sont de petites îles, souvent au niveau de la mer, ce qui (pour ce qui nous intéresse ici) signifie qu’ils sont menacés par la montée des eaux. Ils partagent aussi d’autres caractéristiques.

Écosystème : Ensemble d’êtres vivants qui évoluent au sein d’un même milieu et interagissent entre eux au sein de ce même milieu.

Agroforesterie : Mode d’exploitation agricole qui associe les arbres, les cultures et/ou l’élevage afin d’obtenir des produits utiles à l’être humain tout en protégeant les sols.

👀 Sources

ADEME - S’adapter au changement climatique
GIEC - Climate Change 2022: Mitigation of Climate Change
UNFCCC - Introduction to mitigation
UNFCCC - Warsaw International Mechanism for Loss and Damage associated with Climate Change Impacts
UNFCCC - The Executive Committee of the Warsaw International Mechanism for Loss and Damage
Réseau Action Climat - Les pertes et dommages, conséquences irréversibles du changement climatique
OXFAM - Pertes et dommages : l’heure des comptes
Mediapart - COP26, le fiasco de Glasgow

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles
author image
Nicolas Quénard
The Lizard King