LA BASE 😎 Lumières dans la nuit… à la planète tu nuis !

5 min
Esther Meunier
En Europe, on peut expérimenter la « vraie » nuit :
  • Sur 12% du territoire
  • Sur 40% du territoire
  • Sur 85% du territoire

La pollution lumineuse, c’est toute la lumière artificielle que diffusent les humains, avec l’éclairage public, la publicité et les enseignes lumineuses, les usines/stades/monuments avec de gros projecteurs, les bâtiments pas éteints…. Tout ça perturbe le cycle jour 🤷‍♀️ nuit

Le chercheur Christopher Kyba explique sur le site de l’International Dark Sky Association que « près des villes, les ciels nuageux sont aujourd’hui des centaines, voire des milliers de fois plus lumineux qu’ils ne l’étaient il y a 200 ans » !

Par exemple, la Voie Lactée, c’est la galaxie dans laquelle est la Terre ✨ Quand le ciel est assez sombre, on peut la voir : c’est une très forte concentration d’étoiles, qui laisse presque une trace blanchâtre dans le ciel.

Photo de la Voie Lactée dans le ciel étoilé.
De chez toi, tu peux voir la Voie Lactée la nuit ?
  • Oui
  • Non
  • Euh faut que je vérifie

Le truc, c’est que c’est pas juste gênant parce que ça gâche la vue. Ça a de vraies conséquences :


La pollution lumineuse c’est trèèès mauvais pour la biodiversité

Les animaux qui vivent le jour ont besoin de la nuit pour se reposer correctement. Et ceux qui vivent la nuit ont besoin du noir aussi ! (ouais y’a match entre la team #jaipeurdunoir et la team #noirtotalpourdormir)

L’éclairage de nuit peut avoir pas mal de conséquences :

  • Éblouir certaines espèces
  • Empêcher les proies de se cacher et faciliter la chasse pour leur prédateurs (du coup ça perturbe la chaîne alimentaire)
  • Attirer des animaux dans la mauvaise direction, ou en repousser d’autres qui voient la lumière comme une barrière infranchissable

Par exemple, la lumière serait la 2e cause d’extinction des insectes après les pesticides (tu les vois, tous ceux qui grillent sur les lampadaires ou au fond des bougies ?)

Mais il y a aussi :

  • Les bébé tortues marines qui vont vers les terres éclairées plutôt que de se diriger dans l’océan (vers l’horizon éclairé à l’aube)
  • Les chauves-souris, les vers luisants ou les coraux dont le cycle de reproduction est dérangé
  • Les 2/3 des oiseaux migrateurs qui s’orientent notamment grâce aux étoiles
  • Les plantes dont la photosynthèse* est perturbée

🙁🙁🙁


La lumière c’est aussi beaucoup d’énergie gaspillée

Toutes ces lumières doivent bien être alimentées par de l’électricité, et c’est pas rien en termes de quantité.

Chaque année aux US, l'éclairage extérieur consomme autant que :
  • L'énergie nécessaire pour alimenter tout New York pendant 1 an
  • L'énergie nécessaire pour alimenter tout New York pendant 2 ans
  • L'énergie nécessaire pour alimenter tout New York pendant 3 ans

En France, l’ADEME (l’agence de la transition écologique) estimait déjà en 2014 que 30% d’économies d’énergie pourraient être faites sur l’éclairage public 💸

Mais aussi la santé, la science, l’économie…

En plus de ces 2 raisons purement écologiques, sache que la pollution lumineuse impacte aussi :

  • Les cycles de sommeil des humains, et par ricochet leur santé
  • L’observation du ciel, donc l’astronomie
  • L’économie, avec le coût que représente toute cette énergie dépensée (en 2014, l’éclairage public c’était environ 20% du budget énergie des communes en France !)



····················

🧐 On fait quoi ?

À l’échelle de la société, des entreprises, des communes, il y a pas mal de choses qui pourraient être faites :

  • Déjà, respecter la loi qui dit en France que les vitrines, façades, monuments, jardins doivent s’éteindre à 1h du matin au plus tard ou 1h après la fin de l’activité
  • Utiliser le plus possible des éclairages à détection de mouvements ou avec chronomètre, pour qu’ils ne servent que quand c’est nécessaire
  • Utiliser des éclairages « dirigés » : pour que la lumière ne soit pas perdue dans le ciel, mais orientée précisément sur ce qui doit être éclairé
  • Changer les éclairage à lumière « blanche » pour des éclairages à lumières « chaudes » (plutôt jaune/orange que blanc/bleu quoi, car la lumière blanche accentue la luminosité naturelle du ciel)

Et chez soi, c’est un peu la même chose :

  • N’installer que les lampes nécessaires
  • Choisir des éclairages dirigés, avec détecteur de mouvement ou chronomètres
  • Choisir des intensités d’éclairages assez basses quand c’est possible
  • Préférer la lumière « chaude »
  • Et pourquoi pas… parler de la pollution lumineuse ! La plupart des gens ne connaissent pas le problème avec toutes ces lumières !

····················



🔍 Dico

Photosynthèse : Avec leurs feuilles, les végétaux captent le dioxyde de carbone, puis ils utilisent l'énergie solaire (= la lumière) pour en faire des glucides, et donc de l'énergie, pour vivre et grandir. En parallèle, ils rejettent dans l'air cet oxygène.


👀 Sources

ADEME
ANPCEN
International Dark Sky Association
Nuit France
Ministère de la Transition écologique
Mongabay

À lire aussi sur NOWU 🙌

Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles