Accueil
3 min

Les hommes polluent-ils plus que les femmes ?

À ton avis, les hommes polluent plus que les femmes ?
  • Oui !
  • N’importe quoi !
Quel produit conduirait les hommes à polluer plus que les femmes ?
  • La viande
  • Le carburant
  • Le chauffage
Mais concernant la viande alors :
  • Les hommes en mangent plus que les femmes
  • Les femmes en mangent plus que les hommes
  • Il n’y a pas vraiment de différence
En adoptant le régime des femmes, leurs émissions pourraient baisser :
  • De 3,5 mégatonnes d’équivalent CO2*
  • De 7,2 mégatonnes d’équivalent CO2
  • De 14,8 mégatonnes d’équivalent CO2
Pourquoi les hommes ne sont pas plus éco-friendly ?
  • Ce n’est pas viril
  • IIs sont moins sensibilisés

Pour résumer, aujourd’hui, les hommes pollueraient plus que les femmes, statistiquement parlant. Ça s’explique notamment :

En fait, ils sont réticents à aller vers un mode de vie plus éco-friendly.

La faute à un stéréotype : faire attention à la planète, c’est perçu comme quelque chose de féminin 🤨

Explications : sociologiquement, si on résume, les femmes sont éduquées à prendre soin des autres (= les nourrir, les bercer, les garder, les soigner…). Par extension, elles sont plus susceptibles de prendre soin de leur environnement aussi. Au contraire, ce n’est pas le cas des hommes !

Résultat : prendre soin n’est pas automatique chez les hommes et le faire est perçu comme « faible » et « féminin » dans nos imaginaires collectifs… Et comme beaucoup d’entre eux préfèrent avoir l’air viril (consciemment ou inconsciemment), ils se tiennent à bonne distance de tout ce qui pourrait sembler écolo 😶

Ça peut sembler un peu caricatural comme ça, mais ça a de vraies conséquences sur l’environnement !

Réduire les inégalités homme-femme sur l'écologie : y a des solutions ?

  • Côté efficacité, des études suggèrent qu’avec un marketing “masculin”, on peut convaincre davantage d’hommes de privilégier des produits plus écolo, ou de contribuer à des campagnes pour l’environnement. Mais en faisant ça, on ne prend pas le problème à la racine.
  • La première chose à faire, ce serait donc de… Déconstruire ces stéréotypes ! Dans sa tête à soi, pour commencer, et puis dans la tête des autres, aussi. Pourquoi l’écologie devrait être une affaire de femmes ?
  • Et la deuxième… De faire davantage de recherche sur le sujet ! Les études sont encore assez peu nombreuses en la matière, alors qu’elles sont importantes pour comprendre jusqu’où va ce fossé dans les comportements et comment le combler efficacement.
C'est quoi l'écoféminisme ?

  • Steaksisme, un livre de Nora Bouazzouni pour explorer les injonctions genrées autour de la nourriture (et donc « en finir avec le mythe de la végé et du viandard »)
  • Le patriarcat contre la planète, un épisode du podcast Binge Audio qui explore les liens entre la domination des hommes sur les femmes…
  • Quand la virilité empêche les hommes d’être écolo, un article paru sur madmoizelle.com, basé sur une enquête du Journal of Consumer Research (que tu peux retrouver dans les sources de ce quiz !)

Équivalent CO2 : c’est une unité créée par le GIEC pour comparer les impacts de différents gaz à effet de serre en matière de réchauffement climatique et pouvoir cumuler leurs émissions. Ça permet d’unifier les mesures.

Journal of Industrial Ecology - Shifting expenditure on food, holidays, and furnishings could lower greenhouse gas emissions by almost 40%
International journal of life cycle assessment - Gender as a factor in an environmental assessment of the consumption of animal and plant-based foods in Germany
Research Institute of Applied economics - Who pollutes more? Gender differences in consumptions patterns
Journal of consumer research - Is Eco-Friendly Unmanly? The Green-Feminine Stereotype and Its Effect on Sustainable Consumption
Gender and environmental statistics - Gender and environmental statistics

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles