10 min

Les 10 meilleurs tips pour trouver des pépites en friperie

T’as envie de te mettre à la seconde main parce que bon la mode c’est pas une industrie hyper éco-friendly (et surtout la fast-fashion) mais problème : chaque fois que tu tentes de chiner, tu trouves rien.

Tu connais ?
  • Oui jpp aidez-moi
  • Nope j’ai développé des compétences +++
  • J’en sais rien j’ai jamais essayé

En tous cas si tu veux te lancer ou améliorer ta technique, on a demandé leurs conseils aux meilleeeeures expertes en seconde main d’Insta qui te les livrent ici en exclu (oui oui 😌)

Faire les fripes, c’est un sport

Voilà le premier conseil de Nawal Bonnefoy, influenceuse mode seconde main sur Instagram (@nawalbonnefoy) : chiner, ça se travaille !

« On peut pas se mettre à la seconde main du jour au lendemain et espérer avoir la chance du débutant. En vrai c’est un peu comme un sport ça se travaille au fil du temps et il faut développer des habitudes pour trouver toujours ce qu’on cherche. »

Et à propos de trouver ce qu’on cherche…

Ne pas avoir de demande précise

Pour Noémie Monnereau, du compte Insta @_jetable, la technique pour trouver les meilleurs pépites c’est d’aller chiner régulièrement mais sans avoir trop d’attentes ni de pièce précise en tête ☝️

Et Nawal complète : « Si on arrive en se disant “je veux un trench rose fluo à pois en taille 38 et en lin mélangé à du coton”, bon c’est difficile. En fait la seconde main, c’est une chasse au trésor mais on ne sait pas ce qu’on va trouver. »

Fouiller, fouiller… et fouiller

Mais surtout pour trouver, y a pas de secret, il faut chercher. Les fripes c’est pas comme un magasin Zara avec les pièces maîtresses des collections bien présentées 🤷‍♀️ (même si certaines sont ultra organisées).

Dans le cas de boutiques un peu en bazar, voilà la marche à suivre en mixant les tips de Nawal et de Sarah Sorgelle (qui est personal shopper seconde main, à retrouver sur @sarahsorgelle) :

1/ Scanner les rayons du regard de loin, pour se diriger vers ceux où les couleurs/matières ont l’air de te plaire

2/ Regarder CHAQUE. PIECE. C’est très important.

« Si tu regardes juste le rayon dans son ensemble, t’auras jamais le coup de cœur, parce que tu verras jamais exactement à quoi ressemblent les pulls, chemises ou autre qui y sont accrochés. »
Sarah Sorgelle

Bonus : faut pas hésiter à regarder dans des rayons où on ne va pas habituellement, comme le rayon homme ou le rayon lingerie (pour trouver des débardeurs par exemple).

Chercher en fonction de son style

Un des gros freins pour acheter de la seconde-main, c'est d'avoir l'impression que rien ne correspond à ce qu'on porte habituellement.

Pour Noémie, « chaque friperie a son style donc tu es certain•e de trouver quelque chose qui te plaît », c’est juste qu’il faut potentiellement se renseigner en amont pour trouver les magasins qui te plairont, en regardant sur Insta par exemple ou sur des site des friperies (plus facile dans les grandes villes où il y a du choix, on est d’accord, mais beaucoup de friperies indépendantes ont aussi des e-shops pour info) !

Sarah confirme que « c’est comme les boutiques classiques, on va pas tous et toutes dans les mêmes magasins selon ce qu'on aime ! » 💅

Se défaire de la fast-fashion

D'après Eve-Nora, du compte Insta @evenora.a, « pour shopper en seconde main, il faut oublier ce qu'on connaît. L'imagination c'est très important pour le vintage, mais ce n'est pas inné, ça se travaille ! La fast-fashion nous a fait oublier ça, en nous proposant des looks "prêt-à-acheter", en nous bombardant de tendances préfabriquées ».

Il faut faire appel à sa créativité pour trouver les bonnes pièces et les associer !

Trouver sa taille en friperie

Pas toujours évident de trouver des vêtements d’occasion qui te vont vraiment 😬

Mais y a quelques astuces :

  • Bon à savoir : certaines friperies se spécialisent en petite taille ou en grande taille !
  • Ça peut aussi être plus simple de trouver sur des sites ou applis de seconde main parce que tu peux utiliser les filtres pour ne trouver que ce qui te correspond.
  • Il faut toujours essayer avant de penser que ce n'est pas à sa taille d’après Sarah : « Pour les vêtements vintage, les tailles ne correspondent pas, les coupes ont vachement évolué, donc on peut se rendre compte que ça nous va même si c’est pas la bonne taille qui est indiquée sur l'étiquette. »
  • Faire retoucher, c’est possible quand il y a besoin d’ajustements ou même te mettre toi même à la couture !
  • Nawal précise aussi concernant les grandes tailles qu’elles ne sont effectivement pas facile à trouver (parce qu’elles étaient et sont moins produites) : « Pour ça y’a pas de technique spéciales, mais il y a certains vêtements comme les chemisiers, robes, ou manteaux sur la fin des années 70 et aussi 80 qui taillent assez grand. »

Ne pas négliger les étiquettes

Pas pour la taille car on vient de le dire, c’est pas toujours fiable, mais en revanche c’est important de regarder les matières par exemple : « c’est un mode d’emploi du vêtement, et surtout ça permet de ne pas se faire avoir ! » explique Nawal. Ciao le chemisier en soie qui est en fait en polyester 🙄

Être stratège

Pour avoir le plus de chances de dénicher un trésor, c’est pas mal d’y aller le matin voire de se renseigner sur les jours d’arrivage ! Comme ça, tu es sûr·e de pas laisser passer une pépite ✨

Bonus : si t’y vas le matin en semaine, t’évites la foule hehe.

Plus on est de fous plus on rit

Faire ça avec des amis, ça peut aider d’après Nawal 👯‍♂️

« On se repère des trucs pour les uns et les autres, et puis c’est sympa ! »

Plus simple pour trouver l’inspi, te motiver à essayer et tenter des looks que t’aurais pas imaginé seul·e.

Accepter qu’on gagne pas toujours la chasse au trésor

C’est bête mais c’est important : « C’est le jeu de la fripe, parfois on trouve 10 trésors en une session et parfois rien du tout ! »

Ok maintenant tu te sens prêt·e pour des fringues de seconde main ?
  • Depuis longtemps 😌
  • Je vais sauter le pas 😍
  • Toujours pas pour moi 😇
J’ai testé… trouver des vêtements cool sur Vinted

👀 Sources

Nawal Bonnefoy, du compte Instagram @nawalbonnefoy
Noémie Monnereau, du compte Instagram @_jetable
Eve-Nora Amadieu, du compte Instagram @evenora.a
Sarah Sorgelle, du compte Instagram @sarahsorgelle

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles