Accueil
3 min

Le changement climatique en France pourrait être (beaucoup) plus fort que prévu

Le changement climatique est en cours, c’est pas une grande nouvelle : les rapports du GIEC le disent les uns après les autres, la température moyenne à la surface de la Terre se réchauffe dangereusement…

Elle est déjà…
  • 0,4°C plus chaude qu’en 1850-1900
  • 1,1°C plus chaude qu’en 1850-1900
  • 1,6°C plus chaude qu’en 1850-1900

Changement climatique plus fort que prévu en France : de quoi on parle ?

Ce qui est une grande nouvelle en revanche, c’est que les températures en France pourraient augmenter beaucoup plus que ce que les scientifiques pensaient !

En gros, si on reste sur les tendances actuelles et les engagements climatiques pris par les grands pays émetteurs pour les prochaines années…

La hausse des températures pourrait être :
  • 10% plus intense que prévue
  • 25% plus intense que prévue
  • 50% plus intense que prévue

Concrètement, ça veut dire qu’en 2100, la température moyenne en France pourrait être 3,8°C supérieure à celle de 1900-1930 (pour te donner une idée, aujourd’hui elle y est déjà supérieure de 1,7°C).

Comment on sait que le réchauffement pourrait être beaucoup plus fort que prévu ?

Ces nouvelles données ont été calculées par une équipe de recherche du CNRS, de Météo France et du Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique. D’après le CNRS, « c’est le résultat le plus robuste à ce jour ».

En gros, cette équipe de recherche avait déjà utilisé cette méthode pour calculer le réchauffement à l’échelle de la planète et de grandes régions dans le dernier rapport du GIEC. Mais cette fois-ci ils l’ont appliquée à l’échelle d’un pays, la France 🧐

Et ça donne ça, en rose, les estimations précédentes, assez larges, et en rouge les nouvelles estimations, beaucoup plus précises :

Concrètement, ça change quoi que la France se réchauffe plus que prévu ?

Bah c’est pas joli-joli. D’après le CNRS :

  • Les étés de 2100 pourraient être à 5°C de plus en moyenne que les étés de 1900-1930
  • Les pics de chaleurs seront encore plus fréquents et plus chauds
  • Les sécheresses encores plus intenses et plus longues

Concrètement, « des écosystèmes entiers pourraient disparaître, et le paysage agricole en sera drastiquement modifié » 😞

→ En gros ça veut dire qu’il y aura plus de dégâts et que le travail pour s’adapter aux nouvelles conditions climatiques va être encore plus important.

Y a des solutions pour faire face à ce réchauffement encore plus fort ?

Quelque part, avoir ces données est quand même une bonne nouvelle. Parce que « le savoir, c’est le pouvoir » !

→ Il vaut mieux avoir ces estimations plus précises, même si elles sont catastrophiques, parce qu’elles peuvent permettre de mieux réaliser ce qui attend l’humanité (et dans ce cas précis les français·es) et donc de prendre les bonnes décisions 💪

Car oui, ça reste des estimations basées sur les engagements actuels des États : en théorie il est encore possible de prendre des engagements plus ambitieux et donc de limiter davantage le changement climatique → D’ailleurs la COP27 qui arrive pourrait être une bonne occasion !

Cet effet positif pourrait même s’appliquer au-delà de la France : la nouvelle méthode de calcul pourrait être répliquée pour d’autres pays, leur donnant là aussi de meilleures informations, et même à l’échelle plus locale pour les régions françaises par exemple ! C’est d’ailleurs ce que souhaite faire l’équipe scientifique du CNRM.

Tu crois que ces données vont motiver des décisions plus ambitieuses ?
  • Oui, ça va le faire
  • Bof bof
  • Franchement j’ai plus d’espoir

Peu importe ta réponse, pour t’éviter de déprimer trop à la lecture de ces infos voilà deux recommandations pour finir :

Ta réaction

Une réaction à cette news ?
Lutte contre le changement climatique : c’est quoi la stratégie ?

CNRS - Le réchauffement climatique s’annonce pire que prévu en France

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles