Accueil
3 min

L’apiculture, ça protège les abeilles ?

Les abeilles sont en danger. Évidemment, c’est grave, surtout quand on rappelle la fameuse citation attribuée à Albert Einstein (qu’il n’a, en fait, jamais prononcé a priori) : « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, il ne resterait plus que quatre ans à l'Homme. »

Euh, 4 ans, c’est un peu extrême Albert non ? C’est surtout pour montrer à quel point les abeilles sont essentielles à l’humain. Sans elles, moins de pollinisation (dispersion du pollen), et donc une moins bonne reproduction de certaines plantes. 1/3 de l’alimentation mondiale dépendrait de ce « service » gratuit que nous fournissent les abeilles.

On a donc tout intérêt à les sauver 🙏

Est-ce que l’apiculture* est LA solution pour les protéger ?
  • Oui
  • Non



····················

🥜 En bref

  • L’apiculture fait appel à l’abeille domestique, mais pas aux abeilles sauvages. En tout, il existe plus de 20 000 espèces d’abeilles dans le monde, dont 1000 en France.
  • Au moins 9% des abeilles sauvages seraient menacées d’extinction. Sachant que, pour la moitié de ces espèces, on n’a pas suffisamment de données pour évaluer leur statut de conservation.
  • Les actions de préservation se concentrent souvent sur les abeilles domestiques, au détriment des abeilles sauvages. Or : protéger les abeilles domestiques ≠ protéger toutes les abeilles.


🧐 On fait quoi ?

  • Si tu as la chance d’avoir un jardin, laisse une petite parcelle en friche. Les plantes adventices (bleuets, coquelicots) nourrissent les pollinisateurs sauvages. Rappel : les produits phytosanitaires* sont interdits depuis 2019 !

  • Les apiculteur·ices peuvent prévenir la concurrence entre leurs ruches et les abeilles sauvages, en ne les concentrant pas dans une zone réduite, et en contrôlant la santé de leurs essaims.

  • Une certaine catégorie de pesticides, les néonicotinoïdes, sont très mauvais pour les abeilles. Les produits chimiques qu’ils contiennent affectent le système nerveux des insectes → Ils sont désorientés et ne retrouvent plus leur chemin. Alors on évite ! Ils sont interdits depuis 2018 en Europe, mais certains pays peuvent demander des dérogations exceptionnelles. C’est le cas de la France, qui a ré-autorisé en 2020 l’utilisation de néonicotinoïdes dans les champs de betterave à sucre. Plusieurs pétitions (comme celle-ci ou celle-là) ont été lancées pour demander leur interdiction définitive.

····················

Oui, la perte de biodiversité est un vrai truc

🔍 Dico

Apiculture : Élevage d’abeilles mellifères pour produire du miel.

Produit phytosanitaire : Produit chimique, naturel ou de synthèse, utilisé pour protéger les cultures des parasites, de certains insectes, de champignons ou de mauvaises herbes.


👀 Sources

CNRS - Pourquoi les abeilles disparaissent
The Guardian - ‘Honeybees are voracious’: is it time to put the brakes on the boom in beekeeping ?
BBC - Can we save the bees that feed the world ?
IUCN - Gestion des espèces exotiques envahissantes pour protéger les pollinisateurs sauvages
biodiversité.gouv
Science - Conserving honey bees does not help wildlife
INRAE - À quoi servent les abeilles ?

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro