Accueil
Une montagne qui fond
5 min

Quel impact a le changement climatique sur la montagne ?

Avec toute la neige tombée ces dernières semaines sur les massifs européens, tu es peut-être tenté·e de te dire que les montagnes, au moins, sont épargnées par le changement climatique. Maaaaais c’est un peu plus compliqué que ça, car météo ≠ climat.

Pour y voir plus clair, on a posé quelques questions à Marie Dumont, directrice du Centre d’Étude de la Neige du CNRS et de Météo-France 👩

Spoiler : en montagne, comme partout ailleurs, les températures grimpent.


La montagne, c’est un milieu plus impacté que d’autres ?

👩💬 : La montagne est un milieu fragile, comme les littoraux et les côtes. Elle n'est pas impactée partout pareil par la hausse des températures, ça varie en fonction des saisons et de l'altitude. Une partie de ce réchauffement peut être dû à la « rétroaction » liée à la neige :

  • La neige est blanche et renvoie l'énergie du soleil, donc en temps normal elle contribue à refroidir notre système climatique.
  • Mais quand il y en a moins (parce qu'elle fond plus vite a cause du réchauffement climatique comme on va le voir), c’est moins blanc, donc la terre absorbe plus d’énergie solaire, et se réchauffe (encore) plus.


L’augmentation des températures, ça donne quoi en montagne ?

La durée de l’enneigement

Plutôt qu’il tombe de la neige, il tombe de la pluie plus fréquemment, donc le manteau neigeux (= la neige qui recouvre le sol) décline. Il neige aussi plus tard à l'automne, et ça fond plus tôt et plus vite au printemps. → Résultat, par rapport à il y a 50 ans, on a perdu un mois d'enneigement dans les Alpes par exemple.

Les effets sur les glaciers

Concernant les glaciers, pour comprendre, il faut savoir comment ils sont formés. Il faut les imaginer comme un immense fleuve de glace : en haut des montagnes, de la neige tombe, s’accumule et forme de la glace qui s’écoule en quelque sorte. Et quand ça arrive en bas, ça fond. Résultat, comme il y a moins de neige qui tombe pour les « nourrir » et qu’ils fondent plus vite, les glaciers reculent aussi, ils diminuent. → Comme le glacier d’Ossoue dans les Pyrénées qui a perdu 64% de sa surface depuis 1924.


Quelles autres conséquences pour la nature ?

👩💬 : Ça a des impacts sur les cours d’eau montagneux.

  • La neige agit comme un stock d’eau, la rivière grossit au moment où elle fond, et comme elle fond plus tôt, ils sont gros plus tôt.
  • Pour les glaciers, quand ils se mettent à fondre et à décliner, ça alimente fortement les cours d’eau dans un premier temps. Mais si ces glaciers disparaissent, à terme ça veut dire qu’ils n’alimentent plus ces cours d’eau.

Ça peut créer des sécheresses et donc des risques d'incendies plus élevés. Ça a évidemment un impact pour les animaux et les plantes qui ont besoin de cette eau…

La biodiversité est aussi affectée par le réchauffement des sols : les sols sont enneigés moins longtemps, donc moins bien isolés, ils se réchauffent → ça peut modifier l’aire de répartition de certaines espèces comme des plantes qui ont besoin de conditions de températures précises par exemple.


Quels impacts pour les humains ?

👩💬 : Le fait que les cours d’eau s’assèchent plus ou moins, ça peut impacter :

Et niveau neige, on peut penser à l’économie des sports d’hiver. Il y a pas mal d’études qui ont été faites sur les stations de ski. Il y a eu des projections à horizon 2100 pour savoir si elles sont viables économiquement :

  • Soit en neige naturelle, soit en neige damée (= tassée)
  • En produisant ou non de la neige artificielle

La réponse varie beaucoup d’une station à l’autre, mais certaines d'entre elles peuvent s’aider de ça pour commencer à diversifier leurs activités (du ski ⛷ au VTT 🚵‍♀️ par exemple).


Qu'est-ce que ça va donner en 2050 ou 2100 ?

👩💬 : Même si on arrêtait d’émettre des gaz à effet de serre maintenant, les glaciers continueraient à fondre car il y a une forte inertie. Il faut du temps pour que ce qu’il se passe dans l'atmosphère se répercute sur eux.

Mais de toute façon, ça va dépendre du scénario dans lequel on va se placer. Sur les scénarios optimistes, les glaciers perdent 50% de leur masse, sur les scénarios pessimistes, 80% à 90%.



····················

🧐 On fait quoi ?

  • Il y a les solutions globales classiques : réduire les émissions de CO2, lutter contre le changement climatique.
  • Au niveau local, il y a par exemple des gens qui recouvrent les glaciers de couvertures pour les protéger, ou qui produisent de la neige en circuit fermé… Mais d’après Marie Dumont, ça ne reste que des pansements, si l’élévation globale des températures continue, ça ne changera pas grand chose.

····················



😎 T’en veux plus ?

Tu peux aller jeter un œil à la série « Préserve ta montagne » de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes : en novembre, la chaîne a organisé une semaine complète dédiée à cette thématique ! Tu trouveras par exemple une émission spéciale des Chroniques d'en haut ou encore un article sur le massif de Sancy et comment il se prépare au changement climatique.

Le ski, c'est bientôt fini ?

🔍 Dico

Barrage hydroélectrique : Centrale qui permet de créer de l’électricité en faisant passer de l’eau dans des turbines lorsqu’on ouvre le barrage.

👀 Sources

Interview de Marie Dumont, directrice du Centre d’Étude de la Neige du CNRS et de Météo-France
Ministère de la transition écologique

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles