Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ?

5 min
Nicolas Quénard& Pauline Vallée
Quelle star américaine ne veut pas d’enfant pour sauver la planète ?
  • Billie Eilish
  • Miley Cyrus
  • Britney Spears
  • Rihanna


Enfant et planète : et vous, vous en dites quoi ?

Y a pas longtemps, on vous a demandé sur Insta si l’état de la planète était la raison/une des raisons qui vous poussaient à ne pas vouloir d’enfant (et à nous raconter pourquoi).

Vous avez été super nombreux·ses à répondre, alors merci 🙏 On a sélectionné quelques témoignages reçus :

La team éco-anxieuse

  • « J’ai que 19 ans et j’ai toujours voulu avoir max 2 enfants, fonder ma famille, mais maintenant c’est tout l’inverse : pourquoi leur donner un monde avec des jours où on peut même plus sortir ? »
  • « J’ai peur du monde qu’on leur offre et de la vie qu’ils vont avoir. »
  • « Je suis actuellement enceinte mais oui très anxieuse du futur de mon bébé, surtout cet été. »

La team hésitante

  • « Les feux dans le sud, les animaux menacés… On se rend compte de plus en plus de nos actes sur la santé de notre planète. Tout ça fait peur… Et moi qui adore les enfants et voulais absolument en avoir beaucoup plus tard, maintenant je me demande même si j’en aurai un. »
  • « Les doutes sont là, mais ne pas en faire serait accepter qu’aucun avenir n’est possible. »

La team #yapluslaplace

  • « Je veux adopter au lieu d’en faire car on est déjà trop nombreux sur Terre. »
  • « Raison écologique : la première raison pour laquelle je n’en veux pas ! On est trop et on pollue trop ! »

La team qui a de l’espoir

  • « Avoir un enfant a été un déclic pour moi. Plutôt que de me résigner, je fais au mieux pour son futur. »
  • « On a une fille. On a peur et pourtant on se dit que l’humain rebondit souvent quand il est au pied du mur. »
Tu te reconnais parmi l’un de ces témoignages ?
  • Carrément
  • Bof
  • Pas du tout


Faire un enfant en plein changement climatique : une idée zinzin ?

Pour résumé, il y a deux grands arguments écologiques qui reviennent souvent dans les témoignages pour justifier le fait de ne pas avoir d’enfant :

  • Une démarche militante pour limiter la population mondiale supposée trop nombreuse → c’est notamment un des arguments du mouvement GINK (pour « Green Inclination No Kid », ou « Pas d’Enfant pour Raison Écologique »). On en discute juste en-dessous 🤓
  • La peur / angoisse / culpabilité (ou tout ça à la fois) de proposer à un futur humain qui n’a rien demandé un monde pas très jojo. Là, c’est plus compliqué de donner des arguments pour/contre, car c’est surtout lié aux émotions de chacun·e 😶


Faire moins d’enfant, c’est vraiment plus écolo ?

Oui…

Un des arguments de base c’est qu’on est aujourd’hui trop nombreux pour les ressources que la planète peut offrir. Cette peur de la surpopulation n’a rien de nouveau → déjà au XIXe siècle, l’économiste Malthus recommandait de contrôler et limiter le nombre de naissances pour éviter de surexploiter les ressources.

Le débat est revenu sur le tapis en 2017 avec la publication polémique d’une étude suédoise. Les chercheur·euses ont classé l’impact de différents éco-gestes (manger végétarien, ne plus prendre l’avion…), et avoir un enfant en moins arrivait tout en haut (et de loin) sur le podium !

Toujours selon cette étude, avoir un enfant = émettre 10 000 tonnes de CO2 (ou 10 000 aller-retour entre Paris et New York en avion) → la méthode de calcul pour obtenir ce chiffre gigantesque a été pas mal critiquée.

Enfin, faire moins d’enfant est également une des solutions mise en avant par le collectif Overshoot Day pour lutter contre la surexploitation des ressources de la planète. Selon leurs calculs, en moyenne, si chaque personne sur Terre faisait un enfant de moins et retardait de 2 ans le moment de faire des enfants…

Ça permettrait de :
  • Faire reculer le Jour du dépassement de 9 jours
  • Faire reculer le Jour du dépassement de 29 jours
  • Faire reculer le Jour du dépassement de 49 jours

Mais…

L’argument du « on est trop nombreux » ne prend pas en compte certaines choses :

  • Déjà, selon un rapport du World Ressource Institute, la planète pourrait très bien nourrir 10 milliards de personnes en 2050, sans émettre davantage de CO2 ou raser des forêts. La seule condition est de changer les modes de production agricole et adapter les régimes alimentaires.
  • Tous les enfants qui naissent sur Terre ne vont pas avoir le même impact environnemental. Par exemple, un bébé made in France aura un plus gros bilan carbone qu’un bébé né en Inde. Et même en France, en moyenne, un bébé né dans une famille avec un faible revenu « polluera » moins qu’un autre né dans un foyer aisé 👶
  • Faire moins d'enfants n’est pas la solution miracle pour préserver la planète. Dans le sens où elle ne résout rien à elle toute seule.
Si du jour au lendemain toute la France arrêtait de faire des enfant :
  • La population baisserait de 6% d’ici 2050
  • La population baisserait de 36% d’ici 2050
  • La population baisserait de 60% d’ici 2050
  • Ça revient à faire peser la responsabilité du changement sur les individus, qui en viennent à potentiellement sacrifier leur désir d’enfant, alors que cette responsabilité est aussi collective → l’État et les industries ont aussi un rôle à jouer.
  • Un argument qui revient dans vos témoignages → faire un enfant peut aussi motiver, par amour ❤️, à vouloir améliorer les choses.
Et cette action : elle est top ou pas top pour l'environnement ?

👀 Sources

Socialter - Childfree par écologie
Enquêtes écosophiques - Démographie et climat
Overshoot Day - Solution pour la population
Environmental Research Letters - The climate mitigation gap: education and government recommendations miss the most effective individual actions
World Resources Institute - Creating a Sustainable Food Future
Vox - Having fewer kids will not save the climate
Elle - Miley Cyrus Has Finally Found Herself

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King
author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro