10 min

Être éco-délégué·e : pourquoi et comment ?

Maintenant que la rentrée est faite, place aux choses sérieuses : les cours, les devoirs, les élections de délégué·es de classe… et celles des éco-délégué·es !

Les éco-délégué·es, c’est :
  • Les délégué·es de la spé éco
  • Des délégué·es chargé·es des questions écolo
  • Des délégué·es low cost qui font leur taff à moitié

C’est quoi un·e éco-délégué·e ?

Son rôle

Les éco-délégué·es sont un peu des ambassadeur·ices de la planète et du monde vivant dans leur établissement 💅

Parmi leurs missions, il y a :

  • Sensibiliser les élèves (mais aussi les profs et le personnel du lycée) aux questions écolo
  • Être les porte-voix des élèves auprès de l’administration pour proposer des initiatives environnementales
  • Proposer aux élèves de participer à des projets écolo lancés par l’établissement
  • Lancer des campagnes de sensibilisation ou d’autres choses pour rendre leur collège ou lycée plus green
  • Vérifier que ces projets fonctionnent

Quels projets peut lancer un·e éco-délégué·e ?

Il y a plein de choses différentes qui peuvent être faites, et qui dépendent aussi du collège ou du lycée (sa localisation géographique, l’espace dont il dispose, les moyens financiers que l’établissement est prêt à mettre à disposition…).

Quelques exemples :

  • Installer des poubelles à papier dans les classes pour faciliter le recyclage ♻️
  • Organiser des ateliers avec La Fresque du climat, qui permet de comprendre simplement la science derrière le changement climatique
  • Créer un potager partagé 🥕
  • Proposer aux gestionnaires de la cantine ou du self de faire des menus végétariens
  • Mettre en place un troc de produits non consommés au moment du repas pour éviter le gaspillage alimentaire (tous nos tips ici)
  • Organiser des collectes de déchets
  • Lancer une exposition avec des affiches de sensibilisation (tu peux en trouver ici) ou un concours autour d’un thème écolo 👩‍🎨
  • Autre idée de Myrtille, de Réseau Écoles Vertes : « Faire des campagnes d’affichages sur des sujets écolo comme la nourriture, la biodiversité, les déchets… »
  • Encore une autre idée pour la route de Floria, référente éco-délégué·es dans un lycée professionnel en Côte d’Or : participer à des initiatives plus larges en partenariat avec des associations, comme le concours de la fondation Tara Océan sur les micro-plastiques.

Concrètement, comment faire pour mettre ce genre de trucs en place ?

Un·e éco-délégué·e n’est pas tout·e seul·e : déjà, il y en a plusieurs dans l’établissement, qui peuvent décider de travailler ensemble. Mais surtout, il y a toujours un·e « référent·e EDD », aka un adulte qui est souvent un·e prof là pour accompagner les éco-délégué·es, et qui va les aider à s’organiser !

Ensemble, le mieux est de commencer par identifier des problèmes auxquels on peut apporter des solutions (il n’y a pas de tri sélectif → mettons-le en place ; il y a un bout de terrain vague abandonné qui sert à rien → plantons des choses pour favoriser la biodiversité ; etc). Pour ça, tu peux aussi solliciter l’avis de tou·tes les élèves à travers une boîte à idée par exemple #viveladémocratie

Ensuite, passage à l’action :

  • Trouver les bonnes personnes à qui soumettre le projet
  • Réfléchir au budget si besoin et en parler avec le gestionnaire de l’établissement
  • Communiquer autour des actions mises en place pour motiver les élèves à participer !

Comment devenir éco-délégué·e ?

Parce qu’on ne naît pas éco-délégué·e, on le devient ✨

Comment être choisi·e ?

Pour les éco-délégué·es de classe

Normalement, depuis 2020, ils et elles doivent être élu·es suite à un vote, dans le cadre d’une vraie élection (comme celle des délégué·es « classiques ») avant la fin du mois de septembre.

Les deux élections peuvent d’ailleurs avoir lieu en même temps. Si personne n’est motivé à se présenter, ton collège/lycée peut choisir de désigner les éco-délégué·es d’une autre manière, ou alors confier cette charge aux délégué·es classiques.

Pour les éco-délégué·es de l’établissement

Le binôme (obligatoirement mixte) est élu parmi des membres (volontaires) du conseil de vie collégienne/lycéenne, du Conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) et du Conseil national de la vie lycéenne (CNVL).

Pourquoi te lancer ?

  • Tu vas apprendre plein de trucs → déjà, des choses sur l'environnement (obviously), mais aussi des compétences qui te serviront par la suite, comme par exemple savoir monter/présenter un projet, demander un budget, créer un site internet, animer des réseaux sociaux, échanger avec des expert·es…
  • Tu peux bouger plein de choses à ton échelle, dixit Myrtille → « C’est super cool de voir le résultat de son projet : moi en l'occurrence c’était un potager, il y avait les petites plantes qui poussaient, les gens qui nous encourageaient. »
  • Tu vas améliorer la vie à l’école en général → bah oui, plus de plantes dans la cour, choisir la taille de son assiette en fonction de son appétit, réparer les toilettes qui fuient… c’est plus sympa pour la planète, mais aussi pour tous·tes celles et ceux qui fréquentent ton collège/lycée !
  • Tu peux le faire avec des potes → propose-leur, c’est toujours plus sympa.
  • Tes potes sont pas chaud ? → Pas de panique, tu vas quand même rencontrer des gens, et pas n’importe lesquels, des personnes « motivées par les mêmes choses que toi » (re-dixit Myrtille).
  • Tu peux gagner un prix (team fayot bonjour) → des éco-délégué·es reçoivent chaque année depuis 2020 un prix qui récompense les meilleures actions mises en place. Si tu veux candidater, rdv sur la page dédiée du ministère de l’Éducation Nationale.
  • C’est sans pression → En vrai no stress, personne t’attend au tournant non plus : « Ça ne doit pas devenir une nouvelle charge mentale, insiste Myrtille. Quand ça commence à faire trop, c’est ok de faire une pause et reprendre le dossier plus tard. » Tu l’as compris, cet engagement doit rester un plaisir !

Comment faire si ton établissement n’a pas l’air d’organiser tout ça ?

Les éco-délégué·es sont (normalement) obligatoires depuis 2020 dans les collèges et lycées. Si y en a pas dans le tien, essaye déjà de comprendre pourquoi : la direction n’est pas au courant ? personne ne peut/veut prendre en charge et accompagner les délégué·es sur l’année ? pas de budget ?

Si c’est un problème de connaissance/de motivation → rassemble un petit groupe de potes motivé·es et allez voir la direction, en leur rappelant que c’est une mesure obligatoire, et en leur présentant tout le positif que ça peut apporter. Si besoin d’arguments, Réseau Écoles Vertes a justement préparé ici une fiche avec des tips pour convaincre l’administration.

Si vraiment ton école manque de moyens humains/matériels, tu peux quand même essayer de transmettre les infos aux autres élèves et voir qui serait motivé·e pour passer quand même à l’action ! On te file d’ailleurs des conseils ici pour agir dans ton collège/lycée/campus 😉

Ces campus sont des pros de l’écologie 👀

😎 T’en veux plus ?

👀 Sources

ADEME - Le guide de l’éco-délégué au collège
ADEME - Le guide de l’éco-délégué au lycée
M ma Terre - Comment devenir éco-délégué ?
Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse - Des élèves éco-délégués pour agir en faveur du développement durable
eco-delegues.fr
Interview de Myrtille Dumont, du Réseau Écoles Vertes
Interviews de référent·es EDD

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles
author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro