Accueil
5 min

Emmanuel Macron parle écologie sur YouTube : on a vérifié ses propos

Comme il l’avait déjà fait mi-novembre, le Président de la République a répondu à plein de questions qui lui ont été envoyées sur l’écologie dans une nouvelle vidéo YouTube.

France Info avait déjà fait des vérifications sur sa première vidéo. On a fait le même exercice chez NOWU pour ce 2e épisode, et on a repéré 4 imprécisions 👀

Nucléaire, renouvelables : où en est la France ?

À une question posée sur le développement des énergies renouvelables plutôt que le nucléaire, Emmanuel Macron a répondu qu’il fallait développer les deux ✌️

Le nucléaire, une énergie 100% fiable ?

Il a expliqué pour commencer que le nucléaire est « le meilleur moyen de produire de l'électricité bas carbone non intermittente ». En théorie, c’est vrai… Mais en pratique, le fonctionnement de nombreuses centrales nucléaires a été interrompu rien qu’en 2022, certaines pour des travaux d’entretien prévus, d’autres à cause de problèmes de corrosion par exemple (c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles des coupures d’électricité pourraient arriver cet hiver).

Autre truc important : l'uranium (un élément essentiel pour générer de l'énergie nucléaire) est une ressource importée en France. Elle dépend donc d'autres pays (comme la Russie) pour s’approvisionner, et selon le contexte géopolitique, ça peut avoir des conséquences. Bref, le nucléaire, pas si infaillible que ça…

La France est-elle vraiment au rendez-vous côté énergies renouvelables ?

Il a aussi rappelé qu’il souhaite développer le renouvelable, en insistant notamment sur les parcs éoliens en mer qui sont en cours de développement ou à l’étude. C’est vrai, mais il faut contextualiser cette information : si une loi devrait favoriser les renouvelables dans les mois à venir, dans les faits, la France est très en retard sur ses objectifs en matière d’énergie renouvelable. Elle est le seul pays européen à ne pas avoir atteint son objectif fixé en 2009 → 23% d’énergies renouvelables dans sa consommation brute d’énergie en 2020 (elle atteignait seulement 19,1%).

L’hydrogène vert : une solution miracle ?

Emmanuel Macron a aussi défendu la stratégie hydrogène vert de la France, en affirmant « qu’entre maintenant et 2030 elle va nous permettre de réduire nos émissions de 6,5 millions de tonnes de CO2 par an. [...] Et 6,5 millions de tonnes de CO2 par an, c’est l’équivalent de tout le transport aérien français ».

Pour comprendre la suite, il faut savoir ce qu’est l’hydrogène : un gaz qui pourrait être utilisé comme source d’énergie pour beaucoup de choses. Sauf qu’il n’existe pas vraiment à l’état pur sur Terre : il faut le séparer d’autres éléments → aujourd’hui c’est fait grâce à des énergies fossiles à plus de 90%, et c’est donc très polluant. Pour le produire sans énergie fossile, et faire de l’hydrogène « vert » donc, il faudrait utiliser des énergies renouvelables (on y revient 🤷‍♀️).

L'hydrogène, une vraie solution miracle ?

La France a donc bien lancé deux plans hydrogène vert qui visent à développer ce secteur, mais concrètement pour atteindre cet objectif il faudra de très grandes quantités d’électricité renouvelable. Sauf que d’après des spécialistes interrogé·es par Libération ou France Info, pour l’instant la production d’énergie renouvelable ne suit pas 😬

... Et les émissions du secteur de l'aviation dans tout ça ?

Autre affirmation bancale repérée par Le Monde : ce plan hydrogène vert pourrait permettre d’économiser autant que ce qu’émet « tout le transport aérien français » en un an, soit 6,5 millions de tonnes selon ce que dit Emmanuel Macron. Sauf que rien qu’en 2020 (année pourtant perturbée par le Covid) les émissions de CO2 pour le transport aérien en France se sont élevées à 10,3 millions de tonnes selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Pour en savoir plus sur l’hydrogène, tu peux lire aussi ce vrai ou faux de RTE (le gestionnaire du réseau électrique français) !

Végétarisme, flexitarisme : de quoi on parle ?

Face à quelqu’un qui avait fait la remarque « plus de légumes, moins de viande », le Président de la République répond : « Je suis pour le régime flexitarien, donc il faut un régime équilibré, en particulier pour nos enfants, nos ados, enfin pour tout le monde. Donc il faut des légumes et de la viande, en des proportions raisonnables à chaque fois. [...] Moi ce qui m’importe surtout c’est qu’on puisse se nourrir avec de la qualité et à un bon prix. »

Là, c’est un peu piégeux, parce ces paroles peuvent être interprétées de manières variables. Mais il y a deux remarques à faire au minimum 🧐

Manger végé, c'est pas équilibré ?

Lorsqu’Emmanuel Macron associe « flexitarisme » à « régime équilibré » face à quelqu’un qui tient le discours « plus de légumes, moins de viande », ça peut laisser entendre que le végétarisme ou le véganisme ne sont pas des régimes équilibrés. Pourtant, en veillant à un bon apport en protéines, en vitamine C et en fer notamment, une alimentation végétarienne ou vegan peut tout à fait être équilibrée aussi ! Tout en ayant un impact carbone bien moindre 💪

Flexitarien, ça veut dire quoi au fait ?

Ensuite, lorsqu’il associe « régime flexitarien » à « des légumes et de la viande » et « qualité », sans jamais vraiment mentionner le fait de manger moins de viande, il reprend la logique de l’organisation Interbev (un regroupement d’éleveurs bovins).

La communication de cette organisation avait été dénoncée par Greenpeace dans un rapport de janvier 2022, justement parce qu’elle dénaturait la véritable définition du flexitarisme (= manger vraiment moins de viande, mais de meilleure qualité) en la remplaçant simplement par l’idée de manger de la « viande de qualité ». Hop là, disparue la notion de réduction.

Petites lignes, trains de nuit : le gouvernement relance le secteur ferroviaire ?

À une question sur les trains, Emmanuel Macron répond en affirmant qu’« on a fait la réforme de la SNCF et on a investi pour relancer des trains de nuit » et aussi qu’« on a sauvé ou rouvert environ 9000 km de petites lignes ».

9000 km de petites lignes... vraiment ?

C’est vrai que le gouvernement a investi pour relancer les trains de nuit (après que la plupart des dernières lignes aient été fermées en 2016) et s’est fixé l’objectif de rénover ou remettre en service 9000 km de petites lignes de train. Ceci dit, cet objectif de 9000 km reste… eh bien un objectif, loin d’être atteint pour l’instant. Selon Le Monde et l’AFP, le ministère des transports avait affirmé que 1500 km de petites lignes seraient rénovées d’ici la fin de l’année. Le compte n’y est donc pas tout à fait pour l’instant 🙃

Ta réaction

Une réaction à ce décryptage ?
Que prévoit Emmanuel Macron côté environnement pour son nouveau mandat ?

Vie publique - Projet de loi énergies renouvelables
20 minutes - Oui la France est bien mauvaise élève en énergies renouvelables
Eurostat - EU overachieves 2020 renewable energy targets
Libération - Hydrogène vert : mirage ou miracle ?
France Info - La difficile transition de l’industrie française vers l’hydrogène vert
RTE - Hydrogène vert : mythe ou réalité ?
Le Monde - Petites lignes de train, aérien, les approximations d’Emmanuel Macron sur l’écologie
France Info - Comment les trains de nuit ont été effacés de la carte de France
Greenpeace - Comment les lobbies de la viande nous manipulent

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles