Accueil
3 min

Danone attaqué en justice pour sa pollution plastique

3 ONG (Surfrider Foundation Europe, ClientEarth et Zero Waste France) assignent en justice le groupe Danone devant le Tribunal judiciaire de Paris pour ne pas avoir respecté son devoir de vigilance en matière de plastique.

Danone c’est :
  • Ceux qui font les Danettes nan ?
  • Un géant de l’agroalimentaire
  • Une marque française

Que reproche-t-on à Danone ?

Déjà, c’est quoi le devoir de vigilance ? En résumé, une loi de 2017 impose aux plus grosses entreprises de prendre des mesures pour éviter des impacts négatifs « graves » sur l’environnement et les droits humains.

Et ce, même quand les entreprises ne sont pas directement responsables de ces impacts, mais quand elles font appel à d’autres sociétés qui, elles, nuisent à l’environnement.

Danone est concerné par ce devoir de vigilance. Mais elle ne le respecte pas selon les ONG → en septembre dernier, celles-ci lui avaient demandé (ainsi qu’à 8 autres gros groupes comme Auchan, Carrefour, Picard, Mcdo…) de partager un plan de vigilance avec « des mesures adaptées » contre la pollution plastique.

En 2021, le groupe a produit :
  • 70 000 tonnes de déchets plastique
  • 700 000 tonnes de déchets plastique
  • 7 millions de tonnes de déchets plastiques

Danone a bien publié son plan de vigilance dans lequel il liste les risques pour l’environnement liés à ses activités, comme la déforestation… mais ne mentionne pas le plastique.

Pour les ONG, le groupe mise trop sur le recyclage de ses déchets plastiques, mais pas assez sur une vraie sortie des emballages en plastique.

→ « Prenez par exemple un pays comme l’Indonésie, où Danone est le premier pollueur de plastique en 2022, seulement 6% des emballages sont recyclés, 66% vont en déchetterie et 20% d’entre eux sont abandonnés dans la nature » souligne Antidia Citores, porte-parole de la coalition des ONG, dans un communiqué de presse.

→ Contacté, Danone réfute « fermement » cette accusation. « Nous mettons en œuvre un cadre complet d’actions qui vise à la fois à réduire l’utilisation de plastique, développer le réemploi, renforcer les filières de collecte et de recyclage et développer des matériaux alternatifs. » L'entreprise explique avoir réduit de 12% son utilisation du plastique entre 2018 et 2021.

Elle ajoute : « La solution pour mettre fin à la pollution plastique ne peut venir d’une entreprise seule et nécessite la mobilisation de tous les acteurs, publics et industriels, en respectant les impératifs de sécurité alimentaire. C’est pourquoi nous soutenons l’adoption, sous l'égide des Nations Unies, d'un traité international juridiquement contraignant. »

Que risque Danone ?

Si l’action en justice est validée par le tribunal, le groupe devra publier au plus tard dans 6 mois un nouveau plan de vigilance plus ambitieux pour sortir totalement des emballages plastique + s’il dépasse la deadline, les ONG demandent à ce qu’il paie 100 000 euros par jour de retard 💸

Au fait : qui est le champion du monde de la pollution plastique ?

Surfrider Foundation Europe
Le Monde - Pollution plastique : des géants de l’agroalimentaire mis en demeure de réduire leur impact
Vie Publique - Rapport d'information sur l'évaluation de la loi du 27 mars 2017 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre
Danone - Rapport financier annuel 2021
Danone - Une économie circulaire des emballages

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro