5 min

Comment se construire une garde-robe intemporelle, durable et cool

Si on compare avec il y a 15 ans, en moyenne, on achète :
  • 4% de vêtements en plus
  • 14% de vêtements en plus
  • 40% de vêtements en plus

Construire, pas à pas, son dressing durable

Réfléchir à ses besoins

S’adapter là où on vit, en termes de climat, de boulot, de rythme de vie… Concrètement, pas besoin de 15 manteaux si tu vis à Marseille, de 15 cravates si tu bosses pas en costume ou de 15 bikinis si t’as pas plongé un orteil dans une piscine depuis dix ans. Ça ne veut pas dire qu’il ne t’en faut pas, mais bref, t’as compris.

Se constituer une bonne gamme de basiques, en 2 étapes

Déjà : miser sur des pièces intemporelles qui ne vont pas se démoder au bout de 3 ans. Autrement dit, des coupes classiques (jean brut, T-shirt blanc, petite robe noire…) et des couleurs « neutres » faciles à associer (blanc, noir, beige, gris…). Ciao bye l’imprimé python, le débardeur à paillettes et les baskets à talon.

Ensuite : adapter en fonction de ton style existant. Tu ne portes jamais de jupe ? Pas la peine d’en avoir toute une collection, deux suffisent (une courte et une longue). Tu préfères le confort ? Pas la peine d’investir dans une veste cintrée ou un pantalon en cuir.

GIF de Ross dans la série Friends qui essaie de remonter son pantalon en cuir.

Sortir des tendances sans perdre sa personnalité

Garde-robe durable ne signifie pas mort du style. Les basiques dont on parle juste au-dessus constituent une base. À part de là, tu peux pimper cette base avec des pièces « fortes ». Couleur osée, coupe originale, imprimé… Le tout c’est de ne pas en avoir 36 000 et de s’assurer qu’elles vont bien s’accorder avec le reste. Évidemment ces pièces originales sont plutôt à baser sur tes goûts perso que ce qui est tendance à l’instant T.

Même si on sait que c’est pas facile de renoncer aux tendances (pression des pairs, réseaux sociaux, toussa). Si tu veux vraiment suivre la mode, identifie chaque saison 1 ou 2 pièces iconiques qui pourront twister facilement tes tenues, et limite-toi à ça. Évite au max de les acheter neuves ! L’avantage de la mode, c’est que c’est un éternel recommencement : demande à tes sœurs / frères / cousins / parents / grands-parents / potes s’ils n’ont pas un truc correspondant à te prêter, ou achète-le d’occasion !

Miser sur la qualité

Si tes moyens te le permettent, investis dans des pièces durables, certes souvent plus chères, mais qui tiennent plus longtemps. Plus concrètement, voici ici un guide pour choisir un jean beau et écolo, et là une liste d’applications qui t’aident à faire le tri entre les marques.

Choisis des matières qui durent : un pull épais en matière naturelle (laine, coton bio…) tiendra plus longtemps qu’un autre tout fin ou dont le tissu a été mixé avec des matières synthétiques. Fais un tour sur notre guide des matières les plus éco-responsables si besoin d’un coup de main.

Prendre bien soin de ses vêtements

Pour une garde-robe qui dure, traite tes fringues avec amour ❤️ Ne les lave pas plus que nécessaire (voir ici le bon rythme de lavage par type de vêtement), à basse température et sans essorage agressif, fais-les sécher naturellement.

Comment passer à l’action ?

Déjà, prends conscience de ce que tu possèdes déjà. Sors tous tes vêtements de ton placard (oui oui) et pose-toi tranquillement devant ☕ Qu’est-ce que tu portes tout le temps, ou à l’inverse seulement une fois par an ? Quelles couleurs mets-tu le plus ? Quels basiques possèdes-tu déjà ?

Une fois que t’as fait ce tri dans ta tête, mets-le en pratique : fais 1 pile de vêtements « basiques », 1 pile de « pièces fortes » et 1 pile de vêtements qui ne rentrent dans aucune des deux catégories. L’idée n’est évidemment pas de jeter cette dernière pile à la poubelle !! On te donne ici quelques tips pour leur offrir une seconde vie digne de ce nom (tu peux par exemple les donner, les revendre, les upcycler…).

Ensuite, fais attention au moment d’acheter de nouveaux vêtements. Déjà, la session shopping c’est uniquement si tu as besoin de quelque chose de précis (pas pour le plaisir de flâner ou d’accompagner une pote, à moins que tu aies une volonté +++). Vas-y seul·e et bien sapé·e, pour ne pas te laisser influencer.

Ensuite, à chaque pièce pour laquelle tu craques, pose-toi les bonnes questions.

Pour un basique :

  • À quelles occasions je vais le porter ?
  • Est-ce que je n’ai pas déjà quelque chose de similaire ?
  • Avec quels autres vêtements je peux l’associer ?
  • Est-ce que j’arrive à l’imaginer dans 10 tenues différentes ?

Pour une pièce « forte » :

  • Est-ce que je la porterai toujours dans 6 mois ? Dans 1 an ?
  • Est-ce que je l’aimerais autant si ce n’était pas une pièce de marque ?
  • Avec quels autres vêtements je peux l’associer ?
Ça t’inspire ?
  • De ouf !
  • Nan j’aime bien mes 25 000 vêtements
Les 5 questions à te poser avant d’acheter un truc

😎 T’en veux plus ?

Pour t’aider à passer concrètement à l’action :

  • Heïdi te file ses tips en vidéo pour te créer une « garde-robe capsule » (= minimaliste) et acheter moins de vêtements.
  • Les conseils d'Elodie dans cette vidéo pour identifier et acheter tes futurs basiques mode.
  • La Léna Situations d’il y a 4 ans te file ses 10 essentiels mode (et évidemment, c’est hyper drôle).

👀 Sources

We Dress Fair
ADEME - Le revers de mon look

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro