10 min

Comment s’engager pour l’environnement dans un groupe écolo ?

La planète brûle littéralement, tu survis difficilement à chaque nouvelle vague de chaleur, et tu te désoles devant les lits de rivière asséchés ?

Pour contrer l’éco-anxiété, t’as peut-être envie de passer à l’action et de t’engager à un autre niveau que les gestes individuels. Et donc de rejoindre une asso, un groupe, un mouvement… Bref, de passer à l’échelle collective.

C’est ton cas ?
  • Ouiiii
  • Je fais déjà partie d’un groupe climat
  • Pas trop mon truc, non

Si t’es tenté·e, suis le guide, plein d’activistes te filent leurs tips pour te lancer 👇

Se défaire des idées reçues sur l'engagement écolo

Avant de te lancer, t’as peut-être quelques peurs ou appréhensions à debunker. En voilà quelques unes :

  • Le temps que ça prend : « on est pas obligé·e de donner 30h/semaine pour s’engager » d’après Vianney, membre des jeunes ambassadeurs pour le climat → c’est possible de commencer doucement, et de ne participer que de temps en temps selon le type d’action choisi !
  • Les compétences qu’il faut : pour te lancer, pas besoin d’avoir fait une thèse sur les puits de carbone ou la qualité des sols. « Faut pas avoir peur », explique Etienne Cognet, qui a débuté son engagement chez Youth for Climate (la branche française du mouvement de Greta Thunberg).
  • La solitude : si t'as pas de pote pour t’accompagner, panique pas, les assos ne s’attendent pas à ce que t’arrives avec toute ta bande ! Tu t’en feras sûrement dans le groupe que tu rejoins 🤗

Identifier quel type d'activisme écolo pourrait te plaire

Sur quel sujet veux-tu te mobiliser ?

Les combats écolo sont multiples. Pour te lancer, tu peux commencer par identifier quels sujets te parlent le plus, comme le propose Marie Cohuet, engagée chez Alternatiba et ANV-COP21 : « Par exemple les océans, le zéro déchet, les campagnes contre les institutions ou entreprises climaticides, l’antipub… »

Déjà, ça te permettra de mieux cibler les organisations qui pourraient te convenir 👀

Quel type d’action te convient ?

Autre conseil de Marie : te pencher sur le type de mobilisation auquel tu veux te joindre. « Est-ce que tu veux faire des trucs très concrets comme du bricolage ou de la cuisine, ou bien du plaidoyer, de l’action directe [manif, grève, etc] ? »

Un tips de Vianney : se plonger dans « l’arbre des résiliences ». C’est une immense illustration avec plein de types d’actions, regroupées par verbe (s’interposer / régénérer / construire) ou par sujet (sobriété / autonomie / adaptation / etc) → c’est un super outil pour trouver comment agir !

Se renseigner sur les groupes qui existent

Maintenant que tu sais à peu près ce que tu veux faire, tu peux te renseigner pour voir avec qui tu pourrais faire ça ! Deux principales pistes pour ça.

Ce qui existe chez toi

« L’engagement, là où c’est le mieux c’est surtout au niveau local : dans notre ville, notre département ou notre région il y a toujours des gens qui se bougent pour une cause », explique Etienne.

Et c’est vrai que c’est quand même plus sympa de pouvoir se voir en vrai, se faire des potes (cf. l’angoisse de solitude dont on parlait plus haut), et que c’est parfois là où les résultats se voient le plus vite 💪

Quelques outils pour trouver des groupes près de chez toi :

  • La carte des luttes locales de Reporterre
  • Les groupes Télégram lancés par l’activiste Camille Etienne
  • Sur les sites d’assos présentes au niveau national (comme Youth for Climate, Les Amis de la Terre ou Surfrider), tu as souvent une liste d’antennes locales !

Ce que font les assos, leurs valeurs, leur fonctionnement

Une fois que tu as identifié le type d’actions que tu veux mener et à quelle échelle, n’hésite pas à te renseigner sur les assos et mouvements qui correspondent à tes critères ! C’est le conseil d’Elicha, engagée chez Extinction Rebellion :

« Savoir où on va et pourquoi permet, à mon sens, d'y arriver plus sereinement et surtout de moins se retrouver frustré·e parce que la réalité ne correspond pas à nos attentes. Ça évite les errances ou la démotivation. »

Faire le premier pas pour s’engager dans une asso écolo

Contacter les groupes qui te plaisent

Ça y est, t’as trouvé un groupe qui te donne envie de le rejoindre ? N’hésite pas à leur écrire (sur leurs réseaux sociaux, mail…) pour leur demander comment ça marche ! Etienne témoigne :

« En mars 2019 il y avait une grande marche pour le climat, dont une à Rouen où j’habitais, et je voulais m'impliquer, m'engager, ramener des gens à la marche quoi. J'ai pris contact avec les organisateurs qui m'ont filé quelques tracts à distribuer dans mon lycée. »

À partir de là, la magie a opéré et il a ensuite rejoint le groupe plus formellement ✨

Aller aux événements, apéros et autre camps climat

En contactant les assos, tu découvriras peut-être qu’elles organisent des réunions d’accueil ou d’information 🎉 Marie conseille d’y aller :

« Chez Alternatiba Paris il y avait des apéros rencontre avec un jeu pour découvrir les différents pôles tous les jeudis soir. Il y a aussi un système de parrainage / marrainage où les personnes qui s’inscrivent sur le formulaire sont appelées par des activistes qui leur présentent l’orga et les différents projets, et orientent les gens sur des tâches concrètes pour pouvoir tester. »

Il y a aussi les camps climat, organisés par Alternatiba, ANV-COP21 et les Amis de la Terre, avec des formations, des ateliers pratiques, des débats organisés sur plusieurs jours. D’août à octobre, il y en a à Nantes, Grenoble, Lille, Reims, Paris ou dans le Beaujolais !

Psst : si t’es pas sûr·e de toi, ça t’engage à rien, tu peux juste y aller « pour voir » comme le précise Elicha !

Alors, prêt·e à te lancer ?
  • *En train d’écrire à une asso locale*
  • Je vais réfléchir encore un peu
  • C’est pas pour moi
Voilà des tips d’activistes pour s’engager en toute sérénité 🧘

👀 Sources

Témoignages d’activistes d’Alternatiba, ANV-COP21, Extinction Rebellion, Youth for Climate, Jeunes ambassadeurs pour le climat…
Alternatiba - Les camps climat sont de retour
Reporterre - La carte des luttes locales
Marie Chureau - Comment lutter concrètement contre la canicule

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles