Comment reconnaître une fake news ?

5 min
Esther Meunier

« Rien ne prouve que ce soit les humains qui causent le réchauffement climatique », « Il fait froid, donc la planète ne peut pas être entrain de se réchauffer »… Ce genre d’affirmations fausses circulent et peuvent tout à fait sortir de la bouche de Tonton Jean-Mi lors d’un repas de famille (courants en cette saison) 🙄

Eh oui, les fake news font des dégâts partout. Alors comment ne pas se faire avoir, et même tenter de lui faire entendre raison (à tonton) ? En reprenant quelques bases.


Une fake news, c’est quoi ?

Traduit littéralement, ça veut dire « une fausse information ». Ça peut être de faux chiffres, une rumeur, une image ou vidéo falsifiée, manipulée, etc.

Pour Anaïs Adriaens-Allemand, qui travaille au Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI), « "fake news" est un terme un peu galvaudé, car il a été utilisé dans beaucoup de contextes où ça n’était pas forcément approprié ». Peut-être que tu te souviens de Donald Trump, qui en parlait sans arrêt, et souvent pour désigner des infos sans qu’il ne s’agisse réellement d’une fake news...

Trump dans un discours qui dit : "You are fake news"

Mais ce n’est pas parce que, parfois, le terme est mal utilisé, que ce qu’il décrit n’existe pas.


Comment reconnaitre une fake news ?

« Ce serait trop simple si la fake news se reconnaissait à quelques critères bien définis ! » Pour Anaïs Adriaens-Allemand, il n’y a pas une recette miracle, mais on peut quand même identifier quelques bonnes pratiques pour s’en prémunir.

Vérifier la source

Par quel canal tu as trouvé l’information (télé, journal, Internet…) ? Qui parle (un journaliste, une institution, le fameux tonton Jean-Mi…) ?

Ce sont des questions importantes pour déterminer si l’info vient d’une entité reconnue, via un canal reconnu. Par exemple un média reconnu ou une revue scientifique → ce genre de publications ont des protocoles de vérification de l’information qui rendent les erreurs moins susceptibles de se produire.

Multiplier ses sources

Une source fiable c’est bien, mais plusieurs, c’est mieux 🤠 N’hésite pas à consulter plusieurs médias sur le même sujet → souvent une simple recherche Google suffit !

« Chercher un autre angle, une autre approche sur la même thématique, c’est ça qui va permettre de s’assurer que ce qu’on lit est juste et réel. »
Anaïs Adriaens-Allemand

Vérifier les éléments de publication

Plein de petites choses peuvent t’aider à déterminer si ta source est fiable :

  • La photo → Quand a-t-elle été prise ? Est-ce que sa légende correspond à ce qui est au- dessus/au sujet de l’article ?
  • La date → Certaines fake news peuvent s’appuyer sur des infos/photos/vidéos vieilles de plusieurs années ou plusieurs mois pour t’induire en erreur sur un sujet d’actualité.
  • La signature → Qui est l’auteur·ice de l’article ? C’est important de savoir s’il ou elle est légitime de part une expertise ou le reste de ses publications.
  • L’orthographe → Des fautes d’orthographe ou de grammaire peuvent indiquer qu’un site n’est pas vraiment sérieux.
  • Le média/la publication → Qui diffuse cette info ? Un média reconnu, une revue scientifique, une association, une institution, autre ? La rubrique « à propos » peut t’aider à déterminer si un site est fiable.
Vérifier une publication passe par checker la photo, la signature, la date, la rédaction de l'article

Utiliser des sites de fact-checking

Il y en a plein ! Par exemple : Check news du journal Libération, Les décodeurs du Monde, Google reverse image pour chercher la source originelle d’une image et vérifier qu’elle n’a pas été détournée, YouTube DataViewer d’Amnesty international qui fait la même chose pour les vidéos ou encore le plugin InVID-WeVerify et le blog factuel de l’AFP.

Prendre du recul

Une info partagée dans la précipitation parce qu’elle te touche ou te parle, c’est la meilleure façon de se faire avoir ! Prendre son temps, faire les vérifs citées plus haut, c’est indispensable pour ne pas contribuer à répandre de fausses infos 😇


Comment réagir face à quelqu’un qui partage des fake news ?

Que ce soit à table ou sur Internet, les partages d’informations douteuses de tonton Jean-Mi te laissent impuissant·e ?

Le conseil d’Anaïs Adriaens-Allemand → « Il faut garder son calme, car on ne convainc personne par l’invective et la confrontation, et revenir toujours aux faits. Si possible, se documenter soi-même pour répondre avec des sources fiables, factuelles et concrètes. Et interroger : quelle source, d’où tu tiens cette information ? »


····················



😎 T’en veux plus ?

Comment reconnaître du greenwashing ?

👀 Sources

CLEMI
Gouvernement français - Fausses nouvelles : guide des questions à se poser face à une information
Solidarités numériques - Découvrir des outils pour vérifier les fausses informations ou fake news
AFP

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles