Accueil
Marre du gâchis à la cantine ? Découvre nos astuces pour le réduire !
5 min

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire à la cantine

Quelle quantité de nourriture est jetée par repas et par élève ?
  • 50 grammes
  • 110 grammes
  • 180 grammes

Si jamais t’as envie de lutter contre ce gaspillage, Albane et Antoine de Réseau Écoles Vertes te filent leurs conseils !


Pourquoi il est nécessaire de lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Une assiette que tu n’arrives pas à finir, une entrée que tu détestes… Un plateau repas finit rarement entièrement à la poubelle. Ce sont plutôt de petits éléments par-ci par-là → mais qui, additionnés, et multipliés par le nombre d’élèves, finissent par faire beaucoup !

On n’en a pas toujours conscience. Une première étape pour lutter contre le gaspillage alimentaire est donc de le rendre visible.

  • Pour ça, tu peux faire installer un gachimètre. « Par exemple, un bac dans lequel les élèves vont jeter le pain qu’ils ne mangent pas », propose Antoine.

Le bac est ensuite pesé chaque semaine et le pain gaspillé est converti en euro (1 kg de pain = 3,52€). Un argument qui devrait parler à la direction de ton école… (tuto ici)

  • Autre astuce → faire peser les sacs-poubelle. Là encore, quand le gaspillage est converti en kilos, voire en tonnes de nourriture jetée, le déclic se fait plus facilement 😳


Comment éviter (concrètement) le gaspillage à la cantine ?

  • Régler les problèmes gustatifs

Si la nourriture est meilleure, il y a moins de chance qu’elle finisse à la poubelle !

« Par exemple, dans mon lycée on a changé l’approvisionnement de pain, et du coup il y a moins de gaspillage sur cet aliment ! »
Albane
  • Adapter les quantités

Pas toujours évident de finir son assiette quand on a un petit appétit. Les actions à adopter :

  • Laisser les plats principaux en libre-service pour que les élèves choisissent ce dont ils ont besoin
  • Servir de plus petites portions, quitte à resservir plusieurs fois
  • Prévoir des assiettes spéciales « petite faim » ...

Dans le même genre, on peut demander aux élèves de ne prendre qu’un morceau de pain et de se resservir si besoin.

  • Installer des tables de troc

Il en existe déjà dans certains établissements : une « table de troc » sur laquelle chacun·e peut déposer des aliments qu’il ou elle ne souhaite finalement pas manger.

Cette pomme que tu avais pris en plus de ton yaourt, t’en veux plus ? Quelqu’un qui n’en avait pas pris sera peut-être ravi de pouvoir le manger à ta place !

« En plus, c’est assez simple, il suffit de mettre une table quelque part et d’expliquer le fonctionnement ! »
Albane
  • Créer des menus zéro déchets

Dans chaque lycée, on doit désormais élire des éco-délégués*. Dans celui d’Albane, ils ont pu mettre en place des menus spéciaux avec les cuisiniers avec des aliments qui ne génèrent pas ou peu de déchets !


Que faire des restes de nourriture à la cantine ?

(Parce que oui, on ne va pas se mentir, ça va être difficile de réduire de 100% le gaspillage.)

  • La nourriture non consommée peut être redistribuée à des personnes dans le besoin. Les cantines scolaires qui servent plus de 3000 repas/jour ont même l’obligation de donner leurs invendus à des associations d’aide alimentaire.
  • Le compost est un super allié pour offrir une seconde vie aux déchets organiques 🥕🥚🍌

À mettre dans un compost :

  • Épluchures (sauf agrumes)
  • Sachet de thé/marc de café
  • Coquille d’oeufs
  • Carton/papier non traité

Il peut également accueillir les déchets verts (tonte d’herbe, feuilles mortes), et fournit en retour un engrais 100% naturel. S’il y a de la place dans ton lycée/campus, pourquoi ne pas le proposer à la direction ? Tout le détail sur comment le réaliser ici.

Le compost c’est cool, mais ça peut être « long et compliqué à mettre en place » reconnaît Antoine. Si cette option n’est pas possible, une alternative est d’installer des bacs de tri pour séparer les restes alimentaires « brut » du reste (pot de yaourt, emballage…). Ces déchets peuvent ensuite rejoindre un compost de quartier par exemple.

« Dans mon lycée, les fermes récupèrent le pain sec pour nourrir certains animaux. »
Albane

····················

🧐 On fait comment ?

C’est bien beau tous ces conseils, mais c’est pas toi qui gère le self de ton lycée ? Pas de panique, voilà comment trouver les bonnes personnes :

D’abord, tu peux t’adresser :

  • Aux éco-délégués
  • À la vie scolaire ou aux CPE
  • À la maison des lycéens ou au bureau des élèves
  • En dernier recours : rdv avec le ou la proviseur·e

Et puis tu peux leur dire :

  • Les chiffres dont on a parlé (110 grammes par repas et par personne, ça fait combien dans leur établissement ?) et mentionner le lien avec l’environnement.
  • La nourriture qui n’est pas gaspillée, c’est aussi des économies !
  • Que, qui sait, cet argent économisé pourrait être réutilisé pour améliorer la qualité des produits servis : hop, un cercle vertueux !
Pourquoi et comment installer un compost partagé dans ton immeuble ?

🔍 Dico

Éco-délégués : des élèves élu·es pour chaque classe et établissement pour sensibiliser et le personnel à la question de l’environnement ! Ils et elles peuvent proposer des projets pour que leur collège ou lycée ait le meilleur impact possible sur la planète.


👀 Sources

Ademe
INSEE
Réseau Écoles Vertes

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles
author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro