5 min

Océans et changement climatique : pourquoi on peut leur dire merci

Les océans couvrent :
  • 57% de la surface terrestre
  • 71% de la surface terrestre
  • 90% de la surface terrestre

C’est un monde encore assez mystérieux, mais passionnant : par exemple, les océans sont super importants pour la régulation du climat !

Allez allez, on t’explique quelques trucs essentiels histoire de briller au dîner grâce à :

  • CliMates et à leur projet 4Sea
  • Marina Levy, océanographe


Les océans absorbent du carbone

Les océans absorbent du carbone, beaucoup de carbone, genre bien plus que la forêt amazonienne (et ouais).

Ça représente quelle part du carbone émis par l'humanité ?
  • 5 à 10%
  • 20 à 30%
  • 40 à 50%

Comme le carbone, c'est un peu l'ennemi public n°1 en ce moment (rapport que c'est un des principaux gaz à effet de serre responsable du changement climatique), ça fait de l'océan un allié très important !

Comment ça se passe ? Il y a deux processus principaux :

  • Concrètement, l’océan échange en permanence du CO2 avec l’atmosphère, c’est le cycle naturel du carbone : le CO2 se dissout dans l’eau, et plus ces eaux sont froides et salées, plus elles sont denses, plus elles coulent vers les profondeurs, en emmenant ce carbone avec elles (bon débarras). C'est donc principalement , l'océan Austral et l'Atlantique Nord qui font ce boulot naturellement, parce qu'ils sont plus froids et plus salés (parce que la glace se forme d'eau douce, ce qui augmente la concentration de sel dans l'eau qui reste).
  • Et à côté, il y a aussi tous les organismes et en particuliers les algues et le plancton qui font un peu comme des forêts marines et absorbent le carbone à travers la photosynthèse*. Merci à eux.

Les océans absorbent la chaleur

Y a un autre truc que les océans absorbent pour nous gratos : c'est le surplus de chaleur.

Si t'as suivi, tu sais que le carbone présent dans l'atmosphère conduit la température à grimper sur Terre. Les océans en chopent une partie, mais pas tout, donc la température augmente (déjà +1,1°C depuis la période 1850-1900).

Et du coup que font les océans ? Eh bien ils absorbent en plus la chaleur supplémentaire produite à cause des émissions des humains. Chics types.

Quelle part de la chaleur en trop absorbent les océans ?
  • Plus de 10%
  • Plus de 50%
  • Plus de 90%

Ça se voit en particulier parce que les eaux de surface se sont réchauffées. Ça se mesure et aujourd'hui les données scientifiques disent que les océans ont pris environ +1°C...


Préserver et restaurer les écosystèmes côtiers peut aider à protéger les littoraux

C'est pas fini : le changement climatique, c'est aussi compliqué sur les littoraux avec la montée des eaux par exemple. Et cette fois, ce sont pas directement les océans, mais plutôt les écosystèmes côtiers comme les mangroves (des forêts de palétuviers, des arbres qui poussent les pieds dans l'eau), les forêts de varech (là ce sont des forêts d'algues sous-marines) ou encore les marais qui sont bien utiles !

Ces écosystèmes ont de multiples talents, ce sont un peu des couteaux suisses de la biodiversité (ouais c'était la métaphore la plus adaptée) :

  • Déjà ils absorbent aussi beaucoup de carbone
  • Mais en plus ils freinent les vagues, et donc l'érosion, et font tampon entre la terre et la mer en cas de tempête ou de tsunami par exemple
  • Et bonus : ce sont des espaces extrêmement riches en biodiversité (que demande le peuple ?)

Si tu veux en savoir plus, tu peux faire ce quiz sur ces écosystèmes utiles pour le climat ET la biodiversité !


Mais en nous protégeant du changement climatique, les océans se sacrifient...

C'est bien beau tout ça, mais ça a un prix... la santé des océans eux-mêmes.

  • Les océans deviennent plus acides à force d'absorber le CO2, ce qui nuit par exemple aux coraux.
  • La biodiversité souffre aussi de l'augmentation de la température des océans, et ça a un impact sur certaines espèces qui doivent migrer pour trouver des conditions de vie adaptées.
  • Le niveau des océans monte parce que plus l'eau se réchauffe plus elle se dilate (en gros elle prend de la place).
  • Les courants marins pourraient aussi être modifiés à cause des changements de température, et alors là, c'est l'inconnu, parce que ce sont de grands régulateurs du climat (par exemple, c'est grâce à un courant, le Gulf stream, que tu peux te baigner en Bretagne, alors que de l'autre côté de l'Atlantique, la Bretagne est au même niveau que... le Québec, où il fait beaucoup plus froid !).

Si ça t'intéresse, on t'explique un peu plus ici les conséquences du réchauffement climatique sur les océans.



····················

🤔 On fait quoi ?

Y a pas de secret, les scientifiques le disent depuis longtemps (par exemple dans le dernier rapport du GIEC), il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et pour ça, y a plusieurs leviers principaux à activer, comme :

  • Sortir des énergies fossiles, les remplacer par des énergies renouvelables
  • Favoriser l'économie circulaire, donc réutiliser les déchets d'un secteur comme matière première d'un autre secteur pour ne rien jeter, et ne rien produire de tout neuf !
  • Isoler les logements
  • Végétaliser les villes
  • Faire beaucoup moins (voire plus du tout ?) d'élevage

Ça c'est pour freiner le changement climatique, mais on peut aussi s'y adapter, et là niveau océans y a du boulot :

  • Tenter de déplacer des activités des côtes vers l’intérieur des terres
  • S’appuyer sur les écosystèmes plutôt que de les concurrencer
  • Créer des zones protégées (mais en respectant les droits des personnes qui vivent sur ces territoires ou en dépendent)
  • Poursuivre la recherche, et faire connaître les problèmes et les solutions au grand public (et si tu partageais cet article avec des potes par exemple ?)

····················



😎 T'en veux plus ?

Pour en savoir plus, tu peux :

Comment le réchauffement climatique impacte les océans ?

🔍 Dico

Photosynthèse : Processus réalisé par les végétaux qui captent le dioxyde de carbone avec leurs feuilles, puis utilisent l'énergie solaire pour en faire des glucides, et donc de l'énergie. En parallèle, ils rejettent dans l'air cet oxygène.


👀 Sources

GIEC - Rapport spécial sur l'océan et la cryosphère
Interview de Marina Lévy, océanographe
Interview d'Evéa Piedagnel, co-responsable du projet 4Sea de CliMates

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles