Accueil
Poissons et algues au fond de l'océan
5 min

Comment le changement climatique impacte les océans ?

Ton rapport à l’océan, c’est plutôt :
  • Suis fasciné·e par ses mystères
  • Ça me fait assez peur
  • Ça me fait plutôt ni chaud ni froid

Quelle que soit ta réponse, concernant le changement climatique, il est impossible de négliger ce qui représente 71% de la surface de la planète !

Pour identifier les menaces qui pèsent sur les océans, deux spécialistes te partagent leur expertise :

  • Adrien Prenveille, de l’association Surfrider
  • Françoise Gaill, biologiste spécialisée sur les écosystèmes profonds océaniques

Concrètement, quel est le problème ?

L’océan est un « puit de chaleur » : c’est lui qui absorbe 90% de la chaleur produite par l’effet de serre 🌡

« Sans lui, on ne pourrait pas survivre, il ferait trop chaud. »
Françoise Gaill

Le fait que la planète se réchauffe globalement a plusieurs types d’impacts sur lui :

  • Réchauffement
  • Hausse du niveau de l’eau
  • Désalinisation*
  • Zones désoxygénées (=avec moins d’oxygène que ce qu’il faudrait)

Et tout ça a encore d’autres conséquences...


Quelles sont les différentes manifestations de la montée des eaux ?

L’une des conséquences les plus connues du changement climatique, c’est la montée des eaux. Elle est produite par :

  • La fonte des glaciers et banquises
  • La dilatation des molécules d’eau sous l’effet de la chaleur

(Pour connaître ce que ça donnera au niveau de la france, c’est par ici)

Les expert·es du GIEC estiment la hausse de 0,43 mètres en 2100 et 1 mètre en 2300 dans le meilleur scénario possible. Dans le pire des scénarios : 0,84 mètre en 2100 et jusqu’à 5 mètres en 2300 😱

Cette montée des eaux a un gros impact sur les bords de mer. D’après Adrien Prenveille, les littoraux sont déjà vulnérables, mais le changement climatique les augmente :

  • Les tempêtes provoquant submersion et inondations s’intensifient et leur fréquence augmente
  • Les stocks d’eau douce deviennent salés
  • La biodiversité du littoral est affectée
« Le problème, c’est qu’on est face à un milieu instable par nature et qu’on a choisi d’y mettre des enjeux importants comme des habitations, entreprises, routes, commerces, etc. »
Adrien Prenveille


La biodiversité marine en danger

La biodiversité marine aussi est très impactée par le changement climatique (même s’il est difficile de savoir exactement à quel point). En voilà 4 exemples :

  • Certaines espèces sont amenées à migrer ✈️
    Elles peuvent remonter vers le nord pour trouver des eaux plus fraîches. De nouvelles populations invasives arrivent donc parfois dans des écosystèmes qui n’y sont pas préparés.
« Par exemple, le poisson lion affecte l’équilibre des écosystèmes. Il fait fuir les autres poissons, et alors les crustacés qui se nourrissent de leurs déchets n’ont plus assez à manger. »
Françoise Gaill
  • Les eaux perdent leur oxygène 🥵
    En gros, 3 choses liées au réchauffement provoquent la disparition de l’oxygène dans certaines zones :
  • Les eaux profondes et de surface ainsi que les molécules d’oxygène ne sont plus brassées de la même manière
  • Les organismes qui vivent dans l’océan consomment plus d’oxygène
  • Les algues qui consomment de l’oxygène se développent davantage (pour diverses raisons, notamment la pollution humaine)... et donc en utilisent plus

Résultat : il y en a moins à disposition et certains espaces ont même des seuils d’oxygène historiquement bas ⚠️

« Dans ces zones-là, les poissons meurent, et sur les plages, on voit par exemple en Californie des vagues de poissons et crustacés morts qui arrivent. »
Françoise Gaill
  • À l’avenir, les océans pourraient aussi se désaliniser 🤨
    La fonte des glaces provoque l’arrivée d’eau douce, ce qui pourrait diminuer la quantité de sel dans l’eau et perturber certaines espèces.
  • Toutes les espèces peuvent être affectées 💔
    En particulier parce que les dangers se cumulent ! Réchauffement de l’eau, acidification* à cause de la concentration élevée de gaz carbonique, pollutions diverses…
    C’est le problème majeur selon Françoise Gaill : « Lorsqu’on est fatigué : on a plus de chance d’attraper un rhume ! Eh bien c’est pareil pour les écosystèmes marins, s’ils sont déjà fragilisés par le réchauffement de l’eau, l’acidification va davantage encore les affecter, etc. ».

Certains écosystèmes sont donc plus menacés que d’autres :

  • Les littoraux : à cause du grand nombre d’activités humaines qui y ont lieux.
  • Les récifs coralliens : car ce sont des organismes très particuliers et fragiles composés à la fois de parties animales, végétales et d’un microbiome.
  • Les grands mammifères : dont le terrain de jeu s’étend à un océan complet ont plus de chances de rencontrer ces dangers.


····················

🧐 On fait quoi ?

Niveau montée des eaux

Pour Adrien Prenveille, il n’y a pas tellement de solution pour la freiner ! Mais en voilà certaines pour y faire face :

  • Tenter de déplacer des activités des côtes vers l’intérieur des terres
  • S’appuyer sur les écosystèmes plutôt que de les concurrencer
  • Consommer moins d’énergie et de ressources en général pour freiner le changement
  • climatique 🌱


Niveau biodiversité

Pour Françoise Gaill, il faut :

  • Créer des zones protégées
  • Investir l’espace maritime pour mieux le connaître
  • Considérer les océans comme un bien commun de l’humanité à protéger

😎 T’en veux plus ?

Tu peux jeter un œil à :

  • Cette courte BD en ligne du CNRS qui résume parfaitement les enjeux
  • Ce documentaire sur les coraux, Chasing Corals, dispo sur Netflix
  • Le documentaire Planet Océan, de Yann Arthus Bertrand, dispo sur YouTube
  • Le podcast “Montée des océans : littoraux en danger” sur France Culture
  • Cet article sur les cr aintes de certaines Nations de disparaître à cause de la montée des eaux
Et si on construisait des villes éponges ?

🔍 Dico

Désalinisation : baisse de la quantité de sel dans l’eau

Acidification : baisse du pH de l’eau des océans (= elle devient plus acide)


👀 Sources

Rapport du GIEC sur les océans et la criosphère
Fiche du GIEC sur la désoxygénation
RTBF

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles