Accueil
3 min

C’est quoi une forêt ? (et pourquoi c’est plus important que tu le penses)

Si on te dit « forêt », tu penses à :
  • Paradis 🦊
  • Interdite ⛔
  • Hantée 👻

Forêt (n.f.) : définition(s)

Combien de définitions officielles de forêt existe-t-il ?
  • Plus de 8
  • Plus de 80
  • Plus de 800

La plus largement utilisée est celle de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui pose comme conditions :

  • Une surface supérieure à 5000 m2 (un peu moins qu’un terrain de foot)
  • La canopée (partie supérieure de la forêt, au sommet des arbres) des arbres doit recouvrir au moins 10% de la surface
  • Les arbres doivent atteindre au moins 5 mètres de hauteur à maturité
  • Pas d’autres utilisations de la zone (autre que laisser des arbres pousser)

La FAO exclut de sa définition les vergers, les jardins, les parcs de ville mais inclut les forêts « naturelles » au même titre que les plantations d’arbres. Une plantation de sapins par exemple peut donc être considérée comme une forêt si elle remplit les critères du dessus.

Selon cette définition, l’Union Européenne compte donc 158 millions d’hectares de forêt (= 5% des forêts mondiales).

Pourquoi c’est important ?

De ☝️ : définir ce qu’est une forêt permet d’étudier la surface forestière mondiale d’un point de vue scientifique. Un petit changement peut avoir de grosses conséquences. Exemple → entre 1995 et 2000, la planète a « gagné » 400 millions d'hectares de superficie forestière, simplement parce que la FAO a changé sa définition de la forêt entre-temps 🧐 (plein de zones en Australie et en Russie rentraient dans ses nouveaux critères).

De ✌️ : définir une forêt influe sur ce qui va être considéré comme de la déforestation, sur les politiques de protection de l’environnement (comme le Forest Deal, signé par une centaine de pays, qui impose de stopper la déforestation)… Bref, tout ce qui est lié de près ou de loin à la forêt.

La définition actuelle, c’est la bonne ?

  • Pour François-Xavier Nicot, directeur d'agence Savoie Mont Blanc de l’Office National des Forêts (ONF), l’avantage de la définition de la FAO est qu’elle est « très vaste ». Elle englobe « tous les types de formations boisées qu’on retrouve dans les différents climats du monde, comme la savane arborescente ou les forêts équatoriales par exemple », explique-t-il.
« Tout peut rentrer dans cette définition. On ne crée pas une échelle de valeur entre les forêts. »
  • Cette définition ne serait pourtant « pas appropriée pour évaluer et surveiller la dégradation des forêts », selon une étude, qui cite l’exemple de la Tanzanie → Des forêts du pays ont continué d’être classées comme des « forêts » même en perdant jusqu’à 88% de leurs arbres.

C’est en partie dû au fait que (comme on l’a vu plus haut) → la définition de la FAO ne fait pas de diff entre les forêts naturelles et les plantations d’arbres.

Une autre étude menée dans 2 régions chinoises montre ainsi que OK, le couvert forestier a augmenté pendant une période, mais c’était dû aux nouvelles plantations d’hévéa (l’arbre qui produit du latex) plutôt qu’une extension de la forêt naturelle.

  • Pour Jean-Claude Genot, écologue et membre de l’Association Francis Hallé pour la forêt primaire, plusieurs points de la définition de la FAO posent problème. Comme la taille minimale par exemple : « Une vraie forêt fait bien plus de 5 hectares, car elle abrite justement des animaux qui évoluent sur un grand territoire. »

Elle n’intègre pas non plus, selon lui, la dimension d’écosystème. « Une forêt, ce sont aussi des interactions entre des arbres, des animaux, des champignons… Ce n’est pas la même chose qu’un champ d’arbres. »

Et toi, cette définition, tu la trouves comment ?
  • Suffisante 😌
  • Insuffisante 🙃
  • Euh 😅

····················

🧐 On fait quoi ?

  • Créer d’autres catégories → Les deux études recommandent d’adopter une définition de la forêt « plus riche » que celle de la FAO… ou au moins que la définition actuelle fasse bien la diff entre forêt naturelle et plantation d’arbres.

C’est ce que fait déjà Global Forest Watch (plateforme mondiale open source de surveillance des forêts), qui a créé différents filtres « plantations forestières », « forêts primaires » ou « forêts vierges » par exemple.

  • Protéger la forêt, quelle qu’elle soit → D’abord en faisant gaffe quand tu t’y promènes (pas de mégot balancé dans la nature 🙏). Mais aussi en agissant à différentes échelles :

👉 Interdire/taxer les produits importés qui génèrent de la déforestation dans leur pays d’origine. C’est d’ailleurs une mesure proposée par certain·es candidat·es à la présidentielle, comme Emmanuel Macron ou Fabien Roussel.
👉 Manger moins de viande (l’élevage est l’un des moteurs de la déforestation)
👉 Privilégier les produits avec le label FSC qui certifie une exploitation plus durable des forêts (même s’il n’est pas parfait).

····················

🔍 Dico

Agroforesterie : Un mode de culture qui s’appuie sur les services rendus par les arbres et arbustes.

👀 Sources

UNFCCC
When is a forest a forest ?
Lost in transition: Forest transition and natural forest loss in tropical China
FAO
ONF
Nature
Parlement européen
Association Francis Hallé

Pas envie de passer à côté d’un nouvel article (#corpo) ?

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro