1-0 ⚡️ Comment convaincre tes voisin·es de partager un compost

3 min
Pauline Vallée

Il y a le bio-déchet et il y a le mauvais déchet (oui, on a osé la blague).

Les bio-déchets désignent les déchets biodégradables* générés par l’alimentation (épluchures, restes…) et l’entretien des espaces verts (feuilles, tontes de gazon…). On en produit entre 118 et 138 millions de tonnes chaque année dans l’Union Européenne. Soit environ 200 kilos par minute !

Plus de la moitié d’entre eux finissent enfouis en décharge ou brûlés, et c’est dommage : ils pourraient servir à produire du compost*. Aka un fertilisant obtenu par décomposition de certaines matières organiques.

Tu compostes certains de tes déchets ?
  • Oui !
  • Non !

Tu hésites à te lancer ? Et si tu proposais à tes voisin·es/ta copropriété de créer un compost partagé (plus on est de fous, plus on rit, toussa) ? On t’a préparé une petite liste d’arguments pour les convaincre.

Argument n°1 : Partager un compost permet de te débarrasser des bio-déchets, et donc d'alléger ta poubelle.

Le gros intérêt d’un compost (partagé ou non) est d’offrir une seconde vie aux bio-déchets, qui représentent quasiment un tiers du contenu des poubelles en France. L’adopter, c’est donc alléger considérablement sa poubelle verte.

Argument n°2 : Partager un compost, c'est aussi partager les coûts et l'entretien.

Le compost c’est cool, mais ça ne s’improvise pas. En créer un nécessite un espace dédié, éventuellement du matériel (une structure qui accueille les déchets), et une personne formée qui sait comment l’entretenir. Résultat, certain·es abandonnent l’idée car elle paraît trop compliquée à mettre en place.

Si tes voisin·es hésitent à se lancer, partager un compost avec d’autres personnes permet justement de mutualiser les coûts et le boulot 👌

Argument n°3 : Tout le monde profitera d'un engrais gratuit et 100% naturel.

Le compost nourrit le sol en lui apportant des éléments essentiels (et un sol en bonne santé, c’est important). Partager un compost à l’échelle d’un immeuble ou d’un quartier permet donc de fournir un fertilisant efficace, gratuit et 100% naturel !

Une partie peut être utilisée par les agriculteur·rices pour nourrir les champs (environ la moitié du compost produit en Europe est utilisé par le secteur agricole). Mais aussi dans les jardins de tes voisin·es, leurs plantes vertes, les jardinières sur le balcon, les espaces verts du quartier, ou le jardin de la copropriété…

Argument n°4 : C'est l'occasion de rencontrer tes voisins.

C’est une aventure commune ! Un compost partagé est un excellent moyen de créer du lien entre voisin·es : relais pour l’entretien, petite fête au moment de le distribuer sous forme d’engrais, partage de tips sur comment réduire ses déchets, démonstration aux nouveaux arrivant·es… Bref, aucune excuse pour ne pas créer un vrai gang du compost 🤠

Argument n°5 : C'est un bon moyen pour s'éco-responsabiliser.

Trier est un premier pas. Déjà, chacun·e est responsabilisé·e vis-à-vis des déchets qu’il ou elle produit. Finie la poubelle unique et magique où tout disparaît.

Collecter ses bio-déchets permet aussi de se rendre compte de la quantité de déchets que l’on émet → Se motiver à les réduire en amont.


····················

🧐 On fait quoi ?

  • À partir de 2024, ce sera de toute façon interdit de jeter ses bio-déchets dans la poubelle « normale ». L’Union Européenne impose aux États membres de mettre en place d’ici fin 2023 des solutions pour les collecter séparément et/ou les recycler (via du compost par exemple).

Autre objectif : atteindre 60% de déchets municipaux (dont font partie les bio-déchets) recyclés ou réutilisés d’ici 2030.

  • Besoin d’un coup de main ? La municipalité et/ou certaines assos peuvent t'aider à installer un compost partagé.

  • Bien gérer un compost demande un petit passage par la case formation. Tu peux lire ce guide du compostage partagé qui donne plein d’infos utiles. L’Ademe propose aussi de trouver une formation sur le sujet.

····················



🔍 Dico

Compost : Matière fertilisante obtenue grâce à la transformation (contrôlée) de matières fermentescibles. Un bon compost ressemble à du terreau brun foncé, et sent un peu la forêt.

Biodégradable : Matière qui peut être décomposée naturellement par des micro-organismes.


👀 Sources

Ademe
Ademe
Commission Européenne
Commission Européenne
Livre Vert sur la gestion des biodéchets dans l'UE
European Compost Network
Directive 2008/98/CE

NOWU = 1 article par jour
Reviens demain 🙌
Pauline Vallée
Voisine de Totoro