Accueil
2 min

5 trucs sauvages à cueillir cet automne

Ça t’arrive de cuisiner ce que tu trouves dans la nature ?
  • Tout le temps !
  • Parfois
  • Euuuuh… pas trop
Liste des 5 éléments sauvages à cueillir en automne : pissenlit, noix, ortie, chataigne et champignon.

#1 Les châtaignes

Tu peux les ramasser au pied des châtaigniers (une fois sorties de leurs bogues) un peu partout en France et les faire cuire au four. Avec un peu de compote c’est un vrai délice. Petite astuce d’ailleurs : toujours faire une incision en forme de croix sur le côté bombé de l’écorce à l’aide d’un couteau pour faciliter la cuisson (et le décorticage !).

Par contre, attention à ne surtout pas les confondre avec les marrons du Marronnier d’Inde qui ne se mangent pas et sont toxiques ! Donc quand on te parle de « marrons chauds », c’est une déformation de langage → on parle bien de châtaignes 🤓

#2 Les champignons

Cèpes, bolets, trompettes de la mort (c’est comestible t’inquiète), chanterelles, girolles… La plupart du temps tu peux les trouver en forêt ou dans les sous-bois car ils adorent l'humidité, la mousse et les troncs d’arbre mort. Bref, la nature t’offre tout un panel de champotes à récolter dans ton joli panier en osier 🍄

Attention encore : certains champignons sont toxiques donc n’hésite pas à télécharger des applis pour les reconnaître (Champignouf par exemple) et si t’es vraiment pas sûr·e de ton coup, à demander conseil à ton/ta pharmacien·ne avant de les transformer en omelette ou poêlée.

#3 La noix

Si t’aimes les noix (et que t’es pas allergique), les mois de septembre, d’octobre et de novembre sont parfaits pour en récolter ! Tu peux en trouver des délicieuses dans la région de Grenoble et du Périgord mais globalement il y a des noyers un peu partout en France. Juste n’oublie pas de les stocker au sec pour pouvoir en profiter tout l’hiver.

Très énergétique, les noix sont riches en lipides, en oméga 3, en minéraux, en vitamines B et E → leur consommation fait diminuer le taux de cholestérol (si tu te posais la question). Les cerneaux de noix (c’est le nom de la partie que tu peux manger) sont très souvent utilisés en cuisine pour pimper les salades d’hiver, la volaille et les pâtisseries 🍰

#4 L’ortie

Oui oui on sait, sur le papier c’est pas vraiment le truc qui vend du rêve. Dommage parce que l’ortie est une plante magique bourrée de bienfaits ✨On en trouve un peu partout en France. Par contre, gaffe à tes doigts ! Chope une paire de gants et un petit sécateur pour la cueillir, ça t’évitera de te gratter tout le reste de la journée.

Pour la cuisiner, fais tremper les feuilles quelques secondes dans de l’eau bouillante (histoire d’éliminer la substance irritante ) et cuisine-les en quiche, pesto, gratin, soupe ou infusion. Avec l’ortie, tout est permis (oui on a osé… 👉👈).

#5 Le pissenlit

Autre truc improbable à cueillir : les pissenlits ! Ces grosses fleurs jaunes poussent dans les champs et les prairies du printemps à la fin de l’automne. Elles sont riches en fer, en potassium, en calcium et en vitamine C (pas mal).

Si tu veux les cuisiner : choisis les feuilles les plus tendres et ajoute-les à ta salade, à ton risotto ou ton omelette. En vrai c’est maxi bon.

Allez, bonne cueillette 😘

Apprends à reconnaître 5 plantes que tu croises tous les jours en ville 🌱

Jardiniers professionnels - Les fruits et légumes à récolter en automne
Plantes sauvages comestibles - Cueillir en automne et entretenir sa santé

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King