5 moteurs de recherche éco-responsables à utiliser asap

3 min
Pauline Vallée
Tu utilises quel moteur de recherche sur Internet ?
  • Google
  • Un autre

« Recette pâte à crêpe », « Emily in Paris saison 2 sortie », « Musique qui fait lalala lala »... Des questions, visiblement, on en a beaucoup : les moteurs de recherche représentent 93% du trafic Internet mondial !

Quitte à les utiliser, pourquoi ne pas en choisir un qui soutient des causes environnementales ? Voilà 5 moteurs de recherche éco-responsables pour allier utile et préservation de la planète.

PS : Ils utilisent tous le même principe → Chaque fois que tu les utilises pour faire une recherche Internet, et que tu cliques sur un lien publicitaire (les fameuses « annonces » qui apparaissent en haut de la page de résultats), ils reçoivent de l’argent de la part des annonceurs. Cet argent est ensuite redistribué à des causes environnementales.


Ecosia

Les revenus publicitaires sont reversés à des programmes locaux de plantation dans plusieurs pays, comme le Brésil, le Ghana, l’Indonésie, ou la Tanzanie.

45 recherches sur Ecosia permettent de planter 1 arbre.

Rien qu’en septembre 2021, Ecosia aurait permis de financer plus de 4 millions d’arbres.

Extension à ajouter et à tester ici


Lilo

Quand tu l’utilises pour faire tes recherches, tu accumules des petites « gouttes ». Tu peux ensuite les attribuer à différentes organisations de la liste Lilo, comme Sea Shepherd ou Médecins du monde.

Accumuler 1 000 gouttes sur Lilo permet de verser environ 4 euros à une organisation.

Au total, Lilo reverse la moitié de ses recettes à des « projets solidaires » (l’autre moitié sert à financer son fonctionnement). Le moteur de recherche affirme avoir distribué plus de 4 millions d’euros depuis sa création.

À tester en français ici


OceanHero

L’argent récolté grâce aux liens publicitaires est reversé à Plastic Bank → une start-up qui échange les déchets plastiques récoltés par les locaux contre de l’argent. Le plastique récolté est ensuite recyclé.

OceanHero soutient aussi l’organisme Waste Free Ocean (qui collecte et recycle le plastique issu des océans) et l’ONG Trash Waste Solutions (qui cherche à créer une économie circulaire* autour du plastique).

17 requêtes sur OceanHero permettent de collecter 1 bouteille en plastique.

Pour te donner une idée, en octobre dernier, le moteur aurait permis de récolter plus de 2 millions de bouteilles plastique.

Extension à ajouter et tester ici


Ekoru

Ekoru reverse 60% des revenus publicitaires à ses 2 partenaires : l’ONG Big Blue Ocean Cleanup (qui récolte les déchets plastique des océans) et le projet Operation Posidonia (qui replante des herbiers marins*).

À tester ici


Ecogine

Les revenus publicitaires sont donnés à des associations de protection de l’environnement. Bonus : ce sont les internautes qui choisissent chaque année les associations à qui Ecogine reverse ses dons !

Tu as d’ailleurs jusqu’au 10 décembre pour choisir les bénéficiaires 2021 (ça se passe ici).

À tester ici

3 applis pour choisir des vêtements éco-responsables

🔍 Dico

Économie circulaire : Modèle économique qui cherche à éviter le gaspillage, en valorisant la réutilisation, le recyclage...

Herbier marin : Écosystème sous-marin formé d’herbes, qui pousse dans les eaux peu profondes.


👀 Sources

Le Monde - Ecosia : peut-on vraiment planter des arbres en utilisant un moteur de recherche ?
ADEME - La face cachée du numérique
Ecosia
Ecogine
Ekoru
OceanHero
Lilo
Forbes - How The Search Engine Ekoru Is Cleaning Up Our Oceans
France Inter - Lilo, le petit moteur de recherche qui transforme les requêtes des internautes en solidarité

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro