Accueil
4 min

Ces espèces « nuisibles » qui nous rendent service

Le point commun entre le raton laveur, le renard et la pie ?
  • Ils sont classés « espèce disparue »
  • Ils sont considérés comme des espèces nuisibles
  • Ils sont trop mignons

Déjà, un nuisible, c’est quoi ?

C’est l’heure du point juridique : officiellement, une espèce est classée « nuisible » quand elle porte atteinte « à la santé et à la sécurité publiques, à la protection de la flore et de la faune ou aux activités agricoles, forestières, aquacoles, et à d´autres formes de propriété ». Grosso modo, quand elle a un impact négatif sur les activités humaines et/ou sur la biodiversité.

C’est le ministère qui gère la chasse (actuellement, le ministère de la Transition écologique) qui décide des espèces qui rentrent dans cette catégorie. Il y a 3 groupes de nuisibles :

  • Les espèces envahissantes classées nuisibles sur tout le territoire + pour 1 an (ragondin, vison d’Amérique, raton laveur…)
  • Les espèces locales classées nuisibles dans certains départements + pour 3 ans (fouine, corbeau freux, renard…)
  • Les espèces locales classées nuisibles dans certains départements + pour 1 an (sanglier, pigeon, lapin de garenne)

Et concrètement, ça veut dire quoi ? Ces espèces peuvent être chassées toute l’année, sans quota.

Ces nuisibles qui nous rendent de beaux services

Le renard aide à lutter contre :
  • Le cancer de la prostate
  • La grippe
  • La maladie de Lyme
La belette et le putois filent un sacré coup de main aux :
  • Agriculteurs
  • Banquiers
  • Agents immobilier
Ils protègent indirectement les cultures…
  • La corneille noire et le corbeau freux
  • La buse et le faucon pèlerin
  • L'alouette et le chardonneret
Le geai des chênes a un effet bénéfique sur la forêt en…
  • Mangeant le trop-plein de mousse
  • Plantant de nouveaux arbres
  • Avertissant les autres animaux des feux de forêt
Dans une autre vie, la pie bavarde pourrait devenir :
  • Voleuse
  • Expert-comptable
  • Agent d’assainissement

Protéger ces « nuisibles » utiles : y a des solutions ?

Mais alors, s’ils rendent de tels services, pourquoi on ne veut pas d’eux ? Déjà, leurs situations sont un peu différentes :

  • Les espèces envahissantes du 1er groupe présentent une menace pour la biodiversité locale → ce sont des espèces à la base pas françaises, qui ont été introduites artificiellement sur le territoire, qui s’y plaisent trop et qui du coup font concurrence aux espèces locales.
  • Les espèces locales du 2e groupe et 3e groupe qui ne posent pas de problème pour la biodiversité, mais qui sont, comme leur nom officiel l’indique, « susceptibles d'occasionner des dégâts » pour les activités humaines…

C’est un vrai problème et il n’y a pas de solution toute simple. Prends le renard par exemple : il nous rend service, mais il s’attaque aussi aux poulaillers (ouais, on en est encore là depuis le Moyen- ge) et il peut transmettre un parasite mortel pour l’Homme. Bref, il va falloir apprendre à cohabiter un peu plus sereinement avec ces espèces, et surtout accepter de leur laisser plus d’espace 🧘

Ces animaux qui nous filent un coup de main contre le changement climatique

Interview de Dominique Py, chargée des questions de chasse et de faune sauvage chez France Nature Environnement
Préfecture d’Eure-et-Loire - Espèces susceptibles d'occasionner des dégâts
France 3 régions - Le renard : nuisible ou utile

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro