Usine à charbon greenwashée
2 min

C’est quoi le greenwashing ?

Tu t’es déjà demandé si un produit décrit comme écolo l’était bien ?
  • Non, pas vraiment
  • Ça m’est arrivé
  • Tout le temps

Une ligne de vêtements « écolo », une brosse à dent « 100% naturelle », des tomates qui ont poussé « en harmonie avec leur environnement »… De très nombreuses marques se disent éco-friendly*.

Mais pas toujours facile de faire la différence entre ce qui est vraiment bon pour la planète et ce qui ne l’est pas. Ça, c’est notamment dû au greenwashing, ou « verdissage » en français.


Comment reconnaître le green washing ?

Le greenwashing c’est quand une marque, une entreprise ou encore un gouvernement...

  • dit que l’un de ses produits ou l’une de ses politiques est bon·ne pour l’environnement alors que ce n’est pas (ou peu) le cas
  • dit avoir des valeurs écolos, sans mettre en place d’actions en faveur du développement durable (ou presque)

Ça peut prendre plusieurs formes comme :

  • Utiliser des images ou un vocabulaire qui rappellent la nature
  • Mettre la couleur verte partout
  • Recourir à des logos et labels « environnementaux » qui n’existent pas vraiment
  • Présenter un produit comme écolo sans préciser ce qui le rend écolo
  • Laisser penser que c’est le seul produit du genre à être fabriqué dans le respect de l’environnement alors que ce qui est mis en place est obligatoire selon la loi ou déjà fait par ses concurrents

    etc.

Typiquement, les compensations d’émissions de vols en avion et les collections écolos des marques fast fashion sont plutôt assimilées à du greenwashing.

Deux autres exemples donnés par l’ADEME* et l’ARPP* dans leur dernier rapport sur le sujet :

N°1 : Une grande marque cosmétique qui fait la pub de son déodorant solide avec une image de fumée représentant la pollution et un message fort, « Libérons la planète » → c’est très disproportionné par rapport à l’impact réel du déodorant et des activités de la marque sur l’environnement !

N°2 : Un spot publicitaire qui met en avant une voiture électrique « garantie 0 émission » → c’est mensonger car une voiture électrique émet des gaz à effet de serre au moment de sa construction, et ça peut aussi en générer selon comment l’électricité qui lui permet de rouler est produite !


Pourquoi le greenwashing correspond à un manque d'éthique ?

Déjà, parce que c’est pas ouf de donner l’impression à quelqu’un qu’il fait un geste écolo, si c’est pas le cas. C’est de la publicité mensongère !

Il faut aussi garder en tête que l'environnement est un sujet important. Il faut donc faire attention à la manière dont on en parle parce que plus on ajoute de messages imprécis ou trompeurs, plus on risque de créer chez celles et ceux à qui ils sont adressés :

  • De la confusion
  • Du désintérêt
  • Du rejet

En plus, ce genre de communication nuit concrètement à l’environnement en encourageant à consommer des produits qui ne sont pas réellement bons pour lui… et en rendant invisibles dans la masse ceux qui le sont vraiment 🙈



····················


🧐 On fait quoi ?

  • Au niveau des entreprises et des marques, il y a des bonnes pratiques à mettre en place pour éviter de faire du greenwashing. Par exemple : suivre ce guide de l’ADEME ou soumettre ses concepts de publicité à l’ADEME et à l’ARPP pour qu’ils vérifient !
  • Au niveau personnel, tu peux apprendre à repérer le greenwashing en cherchant à en savoir plus que ce que dit le packaging du produit que tu t’apprêtes à acheter 💪

😎 T’en veux plus ?

Quelques suggestions pour approfondir le sujet :

  • Cet épisode de La Série Documentaire, de France Culture, qui décortique « l’hypocrisie du greenwashing » en podcast
  • Le guide de We Dress Fair pour repérer le greenwashing dans la mode
  • Une enquête de Mediapart sur le greenwashing de certaines grandes entreprises
Comment reconnaître le greenwashing ?

🔍 Dico

Éco-friendly : qui est respectueux de l’environnement

ADEME : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, établissement public qui soutient la mise en place de politiques publiques environnementales.

ARPP : Autorité de régulation professionnelle de la publicité, association professionnelle pour l’autorégulation de la publicité.


👀 Sources

Guide du greenwashing de l’ADEME
Bilan ARPP et ADEME 2019

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles