Accueil
3 min

C’est quoi l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est un modèle économique qui permet de produire des biens et des services de manière durable, en évitant la surconsommation, le gaspillage, et la production de déchets inutiles (waow).

Économie circulaire : un peu d’histoire

L’expression « économie circulaire » apparaît pour la première fois...
  • En 1870
  • En 1920
  • En 1990

C’est dans le livre Economics of natural resources and environment (Économie des ressources naturelles et de l’environnement en VF) de D.W. Pearce et K. Turner.

Dedans, ils expliquent en gros que l’environnement rend des services indispensables à la vie sur Terre (comme le fait de fournir des ressources, d’assimiler des déchets, ou de procurer du plaisir 🙏).

Mais ils disent aussi que ces services sont menacés par le modèle économique actuel, qui est dit « linéaire » et qui consiste à extraire des ressources, les transformer, les consommer, et les jeter : ça épuise les ressources et ça pollue.

Les fameux D. W. Pearce et K. Turner proposent alors une alternative à cette économie linéaire (en ligne) : l’économie circulaire (en rond).

Économie circulaire : définition

L’économie circulaire cherche en quelque sorte à reproduire la nature et le principe des écosystèmes (qui ne produisent pas de déchets) pour l’économie 🌱

C’est en un circuit clos et circulaire (d’où son nom), dans lequel :

  • Les ressources épuisables sont extraites en quantité limitée, de même que les ressources renouvelables qui sont extraites à un rythme qui leur permet effectivement de se renouveler (par exemple : on coupe pas plus d’arbres que la forêt est capable d’en refaire pousser)
  • La consommation est modérée : les biens et services sont produits et utilisés en fonction des besoins, et le gaspillage évité.
  • Les déchets sont transformés en produits utiles (qui peuvent être réutilisés) ou au minimum en produits non-dangereux.

Comment mettre en place une économie circulaire ?

La transition vers une économie circulaire est un objectif inscrit dans la loi en France depuis 2015 et la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte ☝️

Pour passer à l’action, l’Agence de la Transition Écologique (ADEME) a défini 7 piliers de l’économie circulaire qui doivent être développés :

  • L'approvisionnement durable : extraire les ressources de la nature en causant le moins d’impact possible
  • L’éco-conception : prendre en compte toutes les étapes de vie d’un service ou d’un bien dès sa conception pour en limiter les impacts environnementaux
  • L’écologie industrielle et territoriale : organiser les liens entre les entreprises et industries pour mutualiser les besoins et optimiser les ressources
  • L’économie de la fonctionnalité : privilégier l’usage à la possession (par exemple, la location ou la mise en commun de ressources)
  • La consommation responsable : faire des choix de consommation qui prennent en compte les impacts environnementaux du produit ou du service
  • L’allongement de la durée des usages : réparer ou réutiliser au maximum les produits (à travers la seconde main par exemple)
  • Le recyclage : réutiliser les matières premières issues de déchets

Au final, l’économie circulaire peut être alimentée par plein d’acteurs, et peut prendre plein de formes d’activité différentes, comme la réutilisation des bio-déchets (pour le compost ou la méthanisation), de la chaleur produite par une activité (pour chauffer d’autres bâtiments par exemple), de matériel électronique hors d’usage remis en état de marche (tout ce qui est reconditionné par exemple), etc.

C’est plus clair ?
  • Carrément !
  • Bof bof
  • Euh... non

Ministère de la Transition écologique - L’économie circulaire
ADEME - Economie Circulaire : un atout pour relever le défi de l'aménagement durable des territoires
Economics of Natural Resources and the Environment, de D. W. Pearce et K. Turner (1990)

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles