Accueil
3 min

Bosser dans la transition écologique : on casse 4 clichés !

T’aimerais que ton futur boulot soit aligné avec ton engagement écolo ? Déjà bravo, et ensuite, bonne nouvelle, les métiers de la transition écologique se développent de plus en plus. Et comme y a quelques fake news qui traînent sur le sujet, on a décidé de déconstruire les plus grosses idées reçues 💫

« Faut avoir un profil scientifique »

Tu entends « transition écologique » et tu penses direct à un·e ingénieur ou un·e spécialiste de la faune sous-marine ? T’inquiète, t’es sûrement pas seul·e. Le côté « environnement » paraît plus naturellement lié à des métiers scientifiques/techniques. Mais c’est faux : la transition écologique concerne tous les secteurs !

  • Tu peux travailler dans l’éolien sans forcément avoir fait un parcours scientifique (nécessaire pour être l’ingénieur qui va la concevoir, mais pas pour être celui qui va l’entretenir par exemple).
  • Tu peux tout à fait bosser en lien avec l’écologie avec un profil « littéraire » : prof, journaliste spécialisé, conseiller, chargé de communication…
  • Jette un oeil à l’annuaire des Pépites Vertes : tu vas tomber sur des profils comme celui de Pierre (apiculteur podcasteur) ou Pauline (dans l’éco-production au cinéma) qui finiront de te convaincre 😉

« Faut avoir fait beaucoup d’étude »

On répète une bonne fois pour toute pour ceux du fond qui n'ont pas bien entendu : travailler dans la transition écologique ≠ être ingénieur avec un bac +12.

Certains métiers, qui répondent à des besoins très précis et techniques, sont accessibles après des formations courtes (agriculture, filière bois, rénovation énergétique…). Tu peux bosser en lien avec l’écologie en devenant maçon·ne éco-construction par exemple (1152 heures de formation, l’équivalent de 5 mois de formation environ à raison de 8h/jour).

  • Là encore, fais un tour sur le site des Pépites Vertes : tu peux classer les profils par type de formation plus ou moins longue (BTS, DUT, université, grandes écoles…) et donc voir tout ce qui est possible de faire à différents niveaux d’étude !

« Faut se spécialiser direct »

Y a toujours la possibilité de se réorienter, et ce à n’importe quel moment de ta vie.

Si t’es déjà en cours d’étude : tu peux changer de licence en cours de L1, changer carrément de formation, passer par l’alternance… On te conseille de lire ce petit topo de l’Onisep avant de te lancer.

Si t’as fini tes études : pas de panique, tu n’es pas coincé·e dans ta filière pour toujours. La reconversion professionnelle se développe de plus en plus. Quelques ressources pour t’aider :

Autre stratégie : te rapprocher d’une Maison de l’emploi → une structure qui a une approche plus locale/territoriale de la recherche d’emploi. Celle près de chez toi te donnera une meilleure idée des besoins d’emplois liés à la transition écologique dans ta région/ton département.

« C'est des métiers qui recrutent pas »

Euuuh… faux encore (en même temps, dans un article sur les idées reçues, c’est normal). On a carrément écrit un article qui montre le contraire. Certains secteurs de la transition écologique, comme la rénovation énergétique, sont même en plein boom (+80% d’emplois entre 2006 et 2020), au point de manquer de main d’oeuvre 👀

smiley
Une autre idée reçue sur les métiers écolo ?
Voilà 10 jobs de la transition écologique !

Interview de Florence Clément de l’ADEME
ADEME - Le marché des emplois dans la transition énergétique, un secteur en plein essor
Pôle Emploi
Onisep
Makesense

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro