Accueil
12 min

Comment convaincre ta mif sur n’importe quel sujet écolo pendant les fêtes

Ah les fêtes de fin d’année… L’occasion de revoir ses proches, passer de bons moments, mais aussi (parfois) (souvent) se prendre la tête avec certain·es d’entre eux sur l’écologie.

Pas de panique, chez NOWU, on assure le SAV → Tu nous as dit sur quel(s) sujet(s) toi et ta mif/tes potes vous risquiez de vous prendre la tête, nous voilà avec tous les arguments à avoir en tête pour leur répondre le jour J ! Non non, nous remercie pas, c’est cadeau 🎁

Remarque n°1 : « Pourquoi tu manges pas comme tout le monde ? »

Alors là, vous étiez TRÈS nombreux à avoir besoin de toutes sortes d’arguments sur le sujet. Pas étonnant, car la bouffe c’est clivant 😬 Florilège des questions auxquelles tu pourrais faire face.

À quoi ça sert de manger moins de viande et de produits animaux ?

Et voilà, tu as à peine refusé le canard confit de Mamie Josette que LA question tombe : « Mais tu veux pas manger de viande ? ». Respire 🧘

  • Les faits sont là : l’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde d’après les estimations de la FAO (agence de l’ONU dédiée à l’agriculture et l’alimentation).
  • Et oui, même le fromage pollue (on sait, c’est difficile à entendre 😭) → ce serait le 3e aliment avec la plus grosse empreinte carbone (après le bœuf et le mouton) selon Carbon Brief.
  • Si tu veux encore plus d’arguments, on t’explique dans cet article pourquoi la viande est mauvaise pour l’environnement !

Et le foie gras alors ?

Le foie gras présente le même genre de problème niveau pollution. Et niveau bien-être animal c’est même encore pire : il est obtenu en gavant des volailles jusqu’à rendre leur foie malade. Cette pratique est même interdite dans certains pays car elle est contraire au bien-être animal, comme l’Allemagne ou l’Italie. Le produit en lui-même est aussi interdit en Inde par exemple.

Et le soja que tu manges, il pollue pas peut-être ?

La conversation bat son plein, et cousin Paul ne manque pas de faire remarquer que les végés ont beau faire genre « leur tofu participe à la déforestation ».

  • Pas si vite : effectivement l’Europe importe beaucoup de soja qui participe à la dégradation de régions comme le Cerrado (un grand écosystème boisé en Amérique du Sud). Mais 90% du soja importé en Europe sert en fait à nourrir le bétail. Oui cher Paulo, comme ce canard dans ton assiette ☝️
  • À l’inverse, le soja destiné à la consommation humaine en France est majoritairement produit en France et en Europe, et ne participe donc pas à la déforestation.
  • Pour encore plus d’arguments béton, on te donne tous les détails dans l’article.

Mais la santé quand on est végé c’est pas toujours ça…

Au tour de ta mère de s’inquiéter. C’est vrai qu’il faut faire attention à ne pas avoir de carences, surtout au moment de la transition d’un régime carné à un régime sans viande / sans produits animaux.

Mais si tu fais gaffe, il est possible d’être végé ou vegan sans problème de santé. Suis les recos de nutritionnistes pour adopter un régime végétarien ou un régime vegan.

Mais pourquoi appeler de la fausse viande des « steaks » et du faux lait du « lait » ?

Il va falloir réduire la consommation de produits animaux à l’échelle globale. Si utiliser ces noms rend la transition plus simple pour des personnes, pourquoi s’en priver ? De toute façon personne ne confond un steak de champignon et un steack haché 🤷‍♀️

Remarque n°2 : « Les éoliennes, c’est moche / inutile. »

Le champ d’à côté en accueille et tout le voisinage ne parle plus que de ça : des éoliennes 😮 Personne ne les aiment les pauvres, pourtant y a des arguments pour les défendre :

  • Elles polluent ? Pas tant, et certainement pas plus que le pétrole / le gaz / le charbon / et même le nucléaire.
  • Elles contiennent des terres rares ? Seulement les éoliennes off-shore, pour éviter trop de manutention, et c’est sous forme de gros blocs recyclables facilement, contrairement aux terres rares dispersées dans tous nos smartphones, en quantité bien plus grandes mais éparpillées et donc bien plus difficiles à recycler
  • Elles nuisent à la biodiversité ? Il faut faire attention à ce que les travaux de construction/d’entretien en mer ne perturbent pas trop la faune marine, ou que l’implantation des éoliennes terrestres respecte les trajets des oiseaux migrateurs par exemple (mais les chats du village font très certainement plus de dégâts).
  • Elles sont bruyantes ? Un peu, mais de moins en moins grâce aux nouveaux designs. Des limites de pollution sonore sont aussi fixées par la loi.
  • Elles sont moches ? On n’est pas obligé de les apprécier. Mais le fait est qu’on a besoin d’énergie, et qu’on a besoin d’arrêter de polluer (et qu’il n’est pas prévu qu’on se fournisse à 100% en nucléaire).

On te donne tous les détails dans cet article qui résume le débat sur les éoliennes !

Remarque n°3 : « Pourquoi les éco-terroristes détruisent les œuvres d’art ?? »

Il a suffi que tu proposes un petit potage pour alléger ton estomac entre deux repas de fêtes et hop, ton frère saisit l’occasion pour rappeler que quand même, les légumes, ça se mange et ça se jette pas sur les tableaux (wink wink les actions activistes menées ces derniers mois).

À la base, il a raison. Mais les activistes qui utilisent la désobéissance civile le font avec une stratégie en tête : choquer pour mettre un sujet à l’agenda et provoquer une prise de conscience. C’est généralement une stratégie complémentaire avec d’autres méthodes, et/ou de dernier recours.

Pour mieux comprendre ce phénomène, on a interviewé plusieurs activistes ayant recours à ces méthodes !

Remarque n°4 : « C’est pas la France qui pollue, c’est les autres. »

Un classique made in ton cousin Kevin, à qui tu faisais remarquer qu’une 10e paire de sneakers pour Noël, c’était peut-être pas 100% nécessaire.

La réponse est assez simple : c’est vrai, la France n’émet pas tant de gaz à effet de serre comparé à d’autres pays (l’Union Européenne est en dessous de 7% des émissions mondiales, quand les États-Unis sont à 11% et la Chine à 27%). Mais en fait :

  • Si on attend toujours que les autres avancent pour avancer, et que eux font pareil, on n’est pas sorti de l’auberge.
  • Et les calculs sont pas bons Kevin : pour bien comprendre le sujet, il faut aussi prendre en compte les émissions historiques (émises depuis la révolution industrielle), les émissions par habitant, et les émissions importées (les produits fabriqués hors de France mais importés en France, « d’ailleurs d’où viennent tes sneakers Kevin ? »).

Par ici pour avoir précisément réponse à l’argument « c’est la faute de la Chine ».

Remarque n°5 : « Pourquoi boycotter le foot ? Y a zéro rapport avec l’écologie. »

La team boycott de la Coupe du monde de foot n’était pas nombreuse, mais elle existait. Si t’en fais partie, tu vas sûrement te manger les remarques et la pitié de tes potes footix qui comprennent pas comment (et POURQUOI) t’as choisi de ne pas voir la France louper sa 3e étoile.

Les préoccupations écolo et éthique entrent en compte : on te donne le détail ici, mais en gros, les matchs se sont déroulés dans des stades climatisées, il y avait 160 vols supplémentaires par jour pour faire la navette pour les supporters, et 6 500 ouvrier·ères (majoritairement étranger·ères) auraient perdu la vie en construisant les infrastructures selon le média The Guardian 😔

Remarque n°6 : « On a besoin des chasseurs. »

Alerte sujet ultra touchy. C’est compliqué de convaincre quelqu’un en deux phrases sur la pertinence ou non de la chasse, mais tu peux essayer d’apporter des nuances.

Oui, les chasseur·euses aident à réguler les espèces envahissantes et à entretenir les espaces naturels… mais les spécimens chassés sont parfois élevés et relâchés artificiellement, ce qui entraîne une pollution génétique et un plus grand risque de transmission de maladies.

Pour plus de détails sur le sujet, rdv sur cet article !

Remarque n°7 : « Je fais des efforts ! J’utilise les programmes courts sur ma machine à laver / lave-vaisselle. »

Encore un coup de tata Murielle. Bon, déjà, tu peux rappeler à tout le monde la définition de sobriété. Ensuite, tu peux enchaîner en leur expliquant que les cycles rapides ne sont pas ceux qui consomment le moins. Ce sont les cycles Eco ! Pourquoi ? Parce que l’eau ne chauffe pas à haute température, c’est l’action mécanique de l’eau qui va laver ta vaisselle/ton linge. Tu fais donc des économies d’eau (et d'électricité) 💸

Quant à la vaisselle à la main, les modèles récents de lave-vaisselle sont aujourd’hui beaucoup plus économes qu’une vaisselle manuelle qui laisse couler l'eau en continu !

Bonus : pour le/la petit·e malin·e qui voudrait t’attaquer en disant que t’y connais rien toi et ton manque d’hygiène (pas sympa), tu peux lui faire tourner cet article qui explique à quelle fréquence laver ses vêtements. Ça devrait le calmer 2 secondes 😎

Remarque n°8 : « Jamais de la vie j’arrête de prendre l’avion. Trop besoin de mes vacs au soleil ! »

Entre tes parents qui n'ont toujours pas compris que faire un « week-end en amoureux » à Rome c’était faisable en train ou ta cousine qui rêve de devenir influenceuse et faire la navette entre Paris et Dubaï… Faut sortir la grosse artillerie.

Déjà, pourquoi ne pas leur rappeler que les émissions de CO2 généré par un aller-retour en avion par personne et par an, c’est déjà trop pour la planète. Ensuite, tu peux essayer de les convaincre de renoncer à l’avion pour leurs prochaines vacs !

S’ils sont toujours pas convaincu·es, enchaîne en leur expliquant que compenser leur billet de train en plantant des arbres, c’est pas vraiment la solution idéale (plus de détails ici). Et montre leur qu’il existe pleeeein de destinations super cool en France (promis, ils reviendront maxi bronzés) 😎

Remarque n°9 : « J’aime trop les fringues, je peux pas arrêter le shopping… »

Ta fashion de sœur a craché le morceau. Si elle est pas prête à dire adios aux dernières tendances, elle peut déjà essayer de réduire sa conso : on lui file ici des conseils et là une liste de 5 questions à se poser avant de craquer sur ce top SheIn.

Remarque n°10 : « Un mégot de plus ou de moins par terre, ça fera pas une grande différence… »

Tu sais, faut pas trop leur en vouloir aux ancien·nes de ta famille. Les plus vieux/vieilles ont connu une époque où les pharmacien·nes vendaient des clopes comme médicament (true story).

Remarque n°11 : « On va pas s'arrêter de vivre hein ! »

Haaaaaa… Ça, c’est le signe que tonton André commence à être à court d’arguments 😌 Effectivement, avoir une conscience écolo ne signifie pas tout plaquer pour aller vivre dans une grotte. Tu vas pas t’arrêter de vivre à cause du réchauffement climatique, mais tu peux décider de vivre autrement !

Alors si t’es partant·e pour apprendre un petit texte par coeur, réponds ça à tonton André :

« En fait, ce que tu es en train de faire c’est de l’écolo-bashing. Une pratique pas très sympa qui consiste à décrédibiliser le discours d’une personne engagée pour l’écologie. Pendant que toi, tu refuses de fournir les efforts nécessaires pour faire face aux bouleversements climatiques en cours (tu fais l’autruche quoi). » (mike drop, rideau)

Remarque n°12 : « Mais on est sûr du réchauffement climatique ? Parce qu’il neige là hein. »

Sans blague, on te l’avait jamais faite celle-là 🙄 Oui oui mamie, le changement climatique existe, même s’il fait -3°C dehors ou qu’il a fait un temps tout pourri l’été dernier : c’est toute la différence entre météo (qui étudie le temps qu’il fait à court terme) et climat (qui étudie l’évolution des températures sur des siècles/millénaires). Y a même 99,9% des études scientifiques qui sont d’accord là-dessus : ça devrait suffire à te convaincre mamie non ?

Et si ça suffit pas, retrouve ici les arguments pour répondre aux remarques climatosceptiques les plus répandues.

La remarque de trop : « Vous les jeunes, on vous fait confiance, vous allez changer le monde. »

T’avais presque réussi à clouer le bec à tout le monde, et là plot twist : on te « fait confiance pour changer le monde ». Bien vu Jean-Mi, merci pour la confiance, mais il y a un quart d’heure t’étais contre les éoliennes et persuadé que la France n’était pas responsable de la situation. Donc me renvoyer la responsabilité de changer le monde c’est pas très fair-play non ?

Plus sérieusement : l’argument est entendable. Mais tu peux répondre à Jean-Mi que :

  • T'aimerais bien ne pas porter l’entière responsabilité de réparer les dégâts commis par les générations précédentes.
  • Il faut que les choses changent vite, et il y a pas le temps d’attendre que les générations précédentes partent à la retraite.

Bonus : Des sujets pas vraiment écolo mais on nous a demandé, alors bon…

Pourquoi t’es toujours pas en couple ?

Il fallait que ton cousin (fraîchement célib) annonce qu’il est sur Tinder pour qu’on te harcèle de questions sur ta vie sentimentale… Mais en vrai, tes histoires de love ne regardent que toi. C’est ta vie, tes choix et ton petit cœur fragile qui palpite sous ce pull de Noël 💌

Après si tu veux esquiver le sujet tout en restant dans le thème, tu peux toujours expliquer à toute la famille que faire du sexe eco-friendly c’est possible #ambiance

Pourquoi t’es encore au chômage ?

Pas cool d’aborder ce genre de sujets entre le fromage et le dessert 😮 Bon, là aussi on a pas vraiment d’arguments béton à te filer mais tu peux toujours t’en sortir avec humour ! Par exemple : explique que tu testes le télétravail mais sans travail, ou détourne juste l’attention en lançant un débat sur la semaine de 4 jours.

Ta réaction

C'est quelle ambiance chez toi les repas de famille ?
Petit bingo des punchlines écolo à caser ni vu ni connu pendant ton repas de fête

Carbon Brief - What is the climate impact of eating meat and dairy ?
The Conversation - Les animaux, ces êtres doués de sentience
L214 - Foie gras : le gavage interdit à travers le monde
France 3 - Où le foie gras est-il interdit dans le monde ?
Rhodium Group - China’s Greenhouse Gas Emissions Exceeded the Developed World for the First Time in 2019

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro
author image
Nicolas Quénard
The Lizard King
author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles