Accueil
6 min

À quoi ressemblera la France de 2050… côté transport ?

Un peu différent cet article non ? Les réponses à tes questions sont dans notre FAQ !

07:50 - C’est l’heure d’aller en cours !

Wouaaaaaa.. 😴

- Oakes ! Dépêche-toi, tu vas être en retard pour l’école !

- Ouais ouais, j’arrive maman !

Tous les matins c’est la même routine. J’ai à peine le temps de terminer mon petit-déjeuner qu’on me met déjà à la porte… Ma famille, elle, est prête depuis longtemps et ils sont déjà tous en train de partir.

Mon père conduit ma mère jusqu’à l’arrêt de tram le plus proche avant de rejoindre le périph dans sa voiture électrique de fonction. Mon petit frère Hélix file à toute allure sur sa nouvelle longboard (une trop belle en bois recyclé que je traînais depuis 5 ans et qu’il a récupérée) et ma grande sœur Xoe attend patiemment son covoit qui l’emmène directement jusqu’à l’université.

Quant à moi, c’est toujours le même périple en 3 étapes qui m’attend pour me rendre jusqu’au lycée (ouais, mes parents ont décidé de fuir le centre-ville depuis la fameuse canicule de 2038) :

  • D’abord, vérifier que les pneus de mon vélo sont bien gonflés et rejoindre la « départementale vélo » à 2 voies la plus proche (sur le chemin je croise mon voisin qui nettoie tous les matins son vieux 4x4 à essence alors qu’il n’a plus le droit de conduire avec…).
  • Arrivé au parking relais, je dois ouvrir le box de stationnement sécurisé où j’ai un abonnement gratuit depuis mon entrée au collège et attacher mon 2 roues au plot qui m’est assigné.
  • Pour finir, je marche jusqu’à l’arrêt de bus qui me déposera juste devant le lycée.

Ils sont rigolos ces bus d’ailleurs, ils sont tous carrés, très silencieux et ont tous marqué sur leur carrosserie « je roule au méthane ! ». Ce qui me fait toujours sourire depuis la fois où mon père a fait croire à Hélix que ces bus fonctionnaient grâce aux prouts de vaches 🐮💨. Alors qu’en fait, c’est juste une super idée parce qu’aujourd’hui on peut se déplacer grâce au gaz produit par nos déchets 🌈

11:00 - Cours d’écologie appliquée

Pas moyen de me concentrer sur ce que raconte le prof. Je me suis assis à ma place préférée, celle au fond de la classe et je rêvasse en regardant par la fenêtre. Dehors, il n’y a pas de bruit, seulement le chant des oiseaux. Quand j’étais plus petit on ne les entendait quasiment jamais, mais depuis que les voitures ont interdiction de rouler en ville, c’est plus pareil 😌 Exceptés les piétons, les vélos et les trottinettes solaires, il n’y a que les livreur·euses autonomes d’Amazon qui ont le droit d’y circuler.

D’ailleurs, en parlant de trottinette, je peux voir celle de mon pote Yass en train de charger dans la cour avec celles des autres. Il fait super beau aujourd’hui et il n’y a que les jours de mauvais temps où ils sont obligés de les charger aux bornes électriques prévues à cet effet.

Image d'une cour d'école végétalisée, avec des vélos garés dans un coin.

- Oakes ! Ce cours sur le 7e continent n’a pas l’air de beaucoup vous intéresser ! Je me trompe ?

- Hein ? Heuuu si si, m’sieur ! C’est juste que…

- Tututut ! On reste concentré, jeune homme. Vous ne voudriez pas que je vous prive de voyage scolaire quand même ?

- Oh non m’sieur ! Tout mais pas ça ! Promis, je vais écouter 😇

Je n’ai pris l’avion qu’une seule fois dans ma vie. Aujourd’hui tout se fait en train de toute manière. C’est rapide, pas cher, tu peux aller partout et c’est super confortable, pourquoi s’en priver ? Mais là, nous partons visiter New-York pendant 15 jours, c’est pas rien ! Encore mieux : nous y allons avec le nouvel avion d’Air France, celui qui fonctionne à l’hydrogène. Bon, apparemment il faut 15h de vol depuis Paris et les néo-boomers se plaignent car c’est vachement plus long « qu’à l’époque ». Mais bon je n’aurai qu'à emporter ma PS10 portable et jouer à GTA IX pour ne pas voir le temps passer 🤓

14:00 - Petit souci en allant au cours d’EPS…

Ce midi à la cantine c’était burger à l’Halloumi 😋 et j’ai à peine le temps de digérer mon déjeuner qu’il faut déjà traverser la ville pour aller en cours de sport. Yass prend sa trottinette, mon pote Jinx a son vélo de sport et vu que je n’ai pas pris le mien avec moi, je décide d’en louer un en libre service.

Nous empruntons la voie verte et ses pistes cyclables qui traversent une bonne partie de la ville pour nous rendre au stade où le prof d’EPS nous attend déjà. Avec toutes ces plantes tropicales autour de moi, j’ai l’impression d’être une sorte d’aventurier 🤠 Il y a quelques années, ces plantes n’auraient jamais pu pousser en France, enfin c’est ce que maman m’a raconté.

Image d'une piste cyclable en pleine forêt, bordée de plantes exotiques.

Soudain *PAN !* Le pneu arrière de Jinx qui roulait derrière moi explose et nous nous arrêtons sur le bas côté pour vérifier les dégâts.

- Qu’est-ce qui s’est passé ?

- Aucune idée. J’ai dû rouler sur un caillou ou un bout de verre qui traînait…

Heureusement, il existe les bornes spéciales 2 roues qu’on peut trouver un peu partout en ville, surtout au bord des pistes cyclables. Là-bas tu peux regonfler tes pneus gratuitement, recharger ta trottinette et même acheter au distributeur des chambres à air ou des cadenas pour ceux qui en besoin 🚴‍♂️💨

Jinx sort de sa poche un petit démonte-pneu qui lui sert de porte-clés et commence à réparer sa roue en un temps record ! On nous apprend l’entretien des vélos dès l’école primaire et c’est une discipline obligatoire pour tous. Franchement, je ne trouve ça pas plus mal quand je vois comment mon père galère pour juste remettre sa chaîne en place quand il a déraillé… 😅

17:00 - Le chemin du retour sous la pluie !

C’est la fin de la journée, enfiiiin ! Je prends le bus à prouts de vaches dans le sens inverse mais au moment de récupérer mon vélo pour rentrer à la maison, une pluie diluvienne s’abat sur toute la ville et de gros nuages noirs apparaissent dans le ciel ⛈

Image d'une navette futuriste qui roule sous la pluie.

« La météo n’en fait vraiment qu’à sa tête depuis 2035 ! » répète souvent ma mère. Mais personnellement je l’ai toujours connu comme ça moi, la météo. Un coup il fait beau, un autre c’est le déluge. Parfois on crève de chaud et parfois c’est le blizzard. C’est comme ça !

Je sors mon K-way toujours plié du fond de mon sac, enfourche mon vélo et commence à pédaler sous la pluie battante. Il serait peut-être temps que j’investisse dans un système anti-pluie à fixer directement sur le guidon. Mais bon, de toute façon il a fait assez beau pour que le chauffe-eau solaire fasse son boulot, je n’aurai qu’à prendre une douche bien brûlante en rentrant pour éviter d’attraper froid.

Sur le chemin, je rencontre mon père qui est abrité sous un grand parapluie qu’il a sûrement emprunté à son boulot.

- Vu les trombes d’eau et la circulation de fou qu’il y avait, j'ai préféré prendre le téléphérique urbain et laisser ma voiture au travail. Je n’aurai qu’à la récupérer demain !

- Pas bête ! Et puis comme ça tu vas pouvoir préparer le dîner en attendant que maman rentre 🍝🍝🍝

T'as aimé l'article ?
  • Oui !
  • Bof...
  • Pas du tout !
Et nos maisons, en 2050, elles ressembleront à quoi ?

Sources

Vision de la France 2050
Stratégie nationale Bas-Carbone
Usbek & Rica - Quel futur pour la mobilité urbaine ?

author image
Nicolas Quénard
The Lizard King