Accueil
4 min

3 solutions qui pourraient sauver les coraux (qu’on aime et qui sont importants)

Les coraux tu connais, au moins dans l’idée → des êtres vivants au fond de l’eau qui ressemblent un peu à des roches, qu’on sait jamais trop comment classer (un animal ? une plante ? un cailloux ?), et qui sont menacés par le changement climatique.

Pour tout comprendre à ces ptites bôtés mystérieuses et surtout découvrir des initiatives qui peuvent les sauver, suis le guide 👇

Les coraux, c’est quoi ?

C’est à la fois :

  • Un animal (un polype et son squelette)
  • Un végétal (une algue)
  • Un microbiome (une barrière immunitaire qui le protège, sur le mucus qui le recouvre)

Belle perf. Tout ce petit monde, à force de grandir, forme de gigantesques colonies plus connues sous le nom de ✨barrières de corail✨ = des écosystèmes très très riches, qui abritent une biodiversité énormeee (poissons, crustacés, algues…).

Ils servent de maison à :
  • + de 10% de la biodiversité marine
  • + de 25% de la biodiversité marine
  • + de 33% de la biodiversité marine

Pourquoi les coraux sont en danger ?

Problème sinon c’est pas drôle, ils sont menacés par la hausse des températures, l’acidification* des océans, la surpêche, la pollution… Explication :

L’eau devient trop chaude ou trop acide → l’animal et l’algue qui la composent, qui fonctionnent ensemble habituellement, n’y arrivent plus → l’algue est expulsée (et le corail blanchit parce que c’est elle qui lui donne sa couleur) → le système immunitaire (le fameux microbiome / mucus) s’affaiblit aussi → donc il y a des maladies qui s’installent.

Pas cool ☹️ Surtout que les coraux mettent très longtemps à évoluer : un récif qui meurt, ça se ressuscite pas en claquant des doigts ! Mais quelques cerveaux se creusent la tête pour les restaurer et les préserver (merciii).

Des solutions pour sauver les coraux ?

Solution #1 : Casser des coraux pour les ressusciter

David Vaughan, un scientifique, a mis au point la technique de micro-fragmentation.

En gros, il a découvert par hasard qu’un bout de corail cassé, ça repousse plus vite qu’un corail normal (un peu comme la peau qui cicatrise !). En plus, quand plein de micro-fragments d’un seul corail cassé sont posés à côté les uns des autres, et qu’ils commencent à repousser et se touchent, ils ne se font pas concurrence parce qu’ils se reconnaissent !

Avec cette technique, David Vaughan estime qu’il est possible de ramener à la vie des coraux de plusieurs centaines d’années.

D’après lui, ça pourrait se faire en seulement :
  • 2 à 3 ans
  • 5 à 10 ans
  • 20 à 30 ans

Solution #2 : De la dentelle pour sauver les coraux

Autre technique basée cette fois sur la reproduction du corail. L’une des raisons pour lesquelles les coraux sont si précieux c’est que la descendance n’est pas facile à assurer.

En gros, les coraux se reproduisent pour beaucoup à travers de grands phénomènes de ponte simultanée : ils relâchent sperme et ovules en même temps dans l’océan → qui doivent ensuite se rencontrer pour former une larve → qui doit ensuite trouver un endroit sympa pour se poser. À la fin : elles sont pas nombreuses à s’installer pour donner effectivement de nouveaux coraux.

L’artiste Jeremy Gobé a donc eu une idée : utiliser la dentelle pour aider les coraux à se reproduire, comme il le raconte sur France Culture.

« Sur cent larves à peu près il y en a trente qui vont effectivement retomber sur le récif et régénérer le tissu vivant du corail. L’idée de la dentelle c’est de l’utiliser comme un tuteur, comme un substrat, un support qui va aider à capter plus de larves et donner un coup de pouce à la régénération naturelle des récifs. »

Pour l’instant, c’est encore dans les phases de recherche, mais ça donne de l’espoir !

Solution #3 : Aider les coraux à s’adapter

C’est bien joli tout ça, mais si ces nouveaux coraux ne sont pas adaptés aux températures plus élevées qui deviendront la norme avec le changement climatique… Ils risquent juste de mourir, comme ceux qu’ils tentent de remplacer.

Certaines recherches tentent donc de comprendre comment aider les coraux à s’adapter ! C’est ce que fait par exemple la Great Barrier Reef Fundation, qui envisage plusieurs méthodes :

  • Hybrider les coraux entre ceux qui vivent dans des parties plus chaudes et moins chaudes du récif de la Grande Barrière de Corail (celle qui est au large de l’Australie). Le but → que pour ceux qui sont habitués aujourd’hui à des températures plus fraîches, la prochaine génération soit plus résistante à la chaleur.
  • Aider les algues à évoluer : il est possible de les faire pousser hors des coraux et donc de créer de multiples générations. Les chercheurs vont les faire s’adapter au fur et à mesure à des températures plus élevées → une fois réintroduites dans le récif, elles pourraient être plus résistantes à la chaleur et limiter les épisodes de blanchissement.
  • Booster la santé du microbiome qui couvre le corail avec des probiotiques (des médocs en gros), qui pourrait renforcer son système immunitaire et donc l’aider à résister au changement climatique et à l’acidification des océans !

Là aussi en revanche, on est encore à la phase recherche…

Alors, ça te redonne un peu d’espoir pour les coraux ?
  • Carrément !
  • Faudra voir ce que ça donne
  • Ça semble un peu perdu d’avance
Comment le réchauffement climatique impacte les océans ?

Acidification : Baisse du pH de l’eau (= elle devient plus acide).

David Vaughan, de Plant a million corals
France Culture - Jérémy Gobé : de la dentelle pour sauver le corail
Mobilier National - De la dentelle de l’atelier conservatoire national du Puy-en-Velay pour sauver le corail
Great Barrier Reef Fundation - What is coral adaptation ?

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles