Accueil, NOWU. Ta planète. Ton média
7 min

13 trucs à savoir pour profiter au max de ta sortie en forêt

SONDAGE
Tu te balades en forêt…

1. C’est quoi l’intérêt d’aller en forêt ?

Pour tout plein de raisons qu’on te listait déjà dans cet article : être au contact de la nature dé-stresse, améliore le moral et le sommeil 🧘

« La forêt est un des derniers endroits où la nature est "sauvage", ajoute Isabelle Mayor, co-autrice de L’appel de la forêt, 1 an d’activités avec les enfants pour se reconnecter à la nature. Y aller c’est renouer avec le vivant, entrer en relation avec une partie de nous-mêmes plus libre. »

Aller dans un endroit sauvage c’est s’émerveiller sur plein de choses, se faire plaisir, découvrir de nouvelles choses… Ça peut t’amener à sortir de sa zone de confort → tu en ressors plus fort et plus sage, avec de nouvelles compétences (savoir se repérer, découvrir des espèces de plantes/animaux, apprendre à se sentir bien même si tu es pas accompagné·e…) 😌

2. J’y suis… je fais quoi maintenant ?

Ouvre tes yeux et tes oreilles : on est pas bien, là, avec le chant des oiseaux ? « La nature nous soutient dans tous les domaines de notre vie, ajoute Isabelle Mayor. Être dans un état d’esprit de gratitude quand on est dans la nature permet de se sentir en lien avec elle, de trouver sa juste place. Et les animaux le ressentent : expérimentez-le ! »

Quelques idées pour t’occuper si t’as peur de t’ennuyer :

  • Utiliser un guide ou des applis pour apprendre à découvrir la nature : espèces de plantes, chants des oiseaux, champignons, traces d’animaux…
  • Construire une cabane
  • Organiser un cache-cache géant
  • Commencer ou compléter un herbier
  • Emmener un carnet pour dessiner les animaux que tu croises ou pour noter tes impressions
  • Faire un concours photo
  • Suivre les traces d’animaux (empreintes, restes de nourriture, marques de passage…) jusqu’à les croiser ou au moins en apprendre plus sur eux

3. J’ai peur/j’ai la flemme d’y aller

Si tu flippes à l’idée de te retrouver au milieu de la nature, vas-y progressivement : d’abord un pique-nique, puis une promenade à plusieurs, une promenade solo, une nuit en bivouac…

Si t’as la flemme, motive-toi en te fixant un objectif. Par exemple faire tes 10 000 pas quotidiens, revenir avec un bouquet de fleurs, observer 3 oiseaux différents, rapporter une plume, se renseigner sur les animaux qui vivent près de chez toi, fabriquer ton arc en bois… Si ça peut te pousser à bouger, propose à tes potes de t’accompagner.

Autre conseil d’Isabelle Mayor : avant de partir, demande à un·e de tes proches si tu peux lui raconter ton expérience à ton retour → « pour vraiment se connecter à la nature de manière profonde, c’est super important de partager ce qu’on a vécu ».

4. Où est la forêt la plus proche ?

Déjà, il y a 2 cas de figure : la forêt peut être publique (¼ des cas) ou privée (¾ des cas).

Cette carte recense toutes les forêts publiques accessibles en France métropolitaine (tu peux te géolocaliser et ensuite dézoomer pour voir ce qu’il y a d’accessible autour de toi).

Tu peux aussi utiliser cette carte interactive de l’ONF pour repérer la forêt domaniale la plus proche de chez toi 👀 L’Office propose une autre carte interactive avec des fiches descriptives pour plein de forêts publiques françaises « remarquables ».

Pour les forêts privées : pour l’immense majorité d’entre elles tu as le droit de t’y promener, sauf si son propriétaire en interdit clairement l’accès.

5. Comment j’y vais ?

En voiture si pas le choix, sinon en transports en commun ! La SNCF liste d’ailleurs sur son site les forêts accessibles en train.

6. À faire avant de partir

  • Vérifie la météo : évite de programmer une sortie en forêt en cas d’orage, de vents violents, en cas de brouillard ou chute de neige (ça devient plus difficile de se repérer).
  • Vérifie l’heure et la durée éventuelle que va te prendre la sortie, pour ne pas te faire surprendre par le froid du soir.
  • Préviens quelqu’un de ta sortie et donne-lui ta zone d’exploration.
  • Si tu ne connais pas bien la forêt, emporte une carte (ne mise pas tout sur ton GPS, si t’as pas de réseau t’auras l’air malin).

7. J’emporte quoi ?

Ne pars jamais sans :

  • Ton téléphone avec la batterie chargée (et en mode avion pour économiser de l’énergie et profiter à 100% de la nature qui t’entoure 😇)
  • De l’eau (en gourde of course)
  • De quoi grignoter
  • Un K-way (on sait jamais, et puis ça prend pas beaucoup de place)
  • Un pull en rab au cas où t’as un petit coup de froid
  • Une carte (cf le point au-dessus)

Bonus : des jumelles et/ou une loupe si tu as, pour observer la faune et la flore 🐿️

8. Comment être respectueux et sympa

Même si tu vois personne autour de toi, ben… t’es pas tout·e seul·e. La forêt est un espace partagé avec d’autres êtres vivants. Ne crie pas, ne cours pas partout.

Si tu sors du sentier, garde en tête que tu n’es pas chez toi : pareil fais attention à ne pas déranger les animaux (qui peuvent être en train de dormir, manger…) en te déplaçant discrètement.

Si tu croises un animal, ne panique pas : soit content·e, c’est cool 💚 Observe-le tranquillement sans chercher à le toucher ou le nourrir (tu risques de le perturber/impacter son instinct sauvage).

Si tu sors du sentier, déjà regarde où tu mets les pieds pour ne pas piétiner des plantes menacées, et surtout regarde en l’air pour vérifier qu’aucune branche ne risque de te tomber sur la figure.

Ça paraît évident mais : ne jette pas tes déchets n’importe où. C’est pas cool, c’est interdit et passible d’une amende, vraiment zéro raison de le faire. Si tu ne vois pas de poubelle, garde les déchets sur toi dans un sac 🙏 Évite même de laisser des restes de nourriture : ça peut empoisonner/perturber les animaux.

9. Les animaux vont m’attaquer ?

À priori, non. Un animal sauvage ne va jamais t’attaquer gratuitement, il préférera prendre la fuite. Si tu croises un animal blessé, ne cherche pas à intervenir : si c’est un jeune, en sentant ton odeur, ses parents risquent de l’abandonner, et s’il est adulte, il peut justement prendre peur et ne pas apprécier du tout.

10. Je cueille quoi ?

Fleurs, baies, champignons… La forêt a plein de trésors à offrir ✨ Tu peux en cueillir mais en étant raisonnable → applique la règle du 1/10 (1 fleur cueillie pour 10 fleurs que tu vois par exemple) ou du « pas plus que ce que ta main peut tenir ».

Si tu es en forêt privée, la cueillette doit être autorisée par le propriétaire. Si tu es en forêt publique (communale ou domaniale), elle est autorisée par défaut mais peut être réglementée.

  • Pour les fleurs 🌸 : coupe les fleurs sans arracher leur bulbe (la partie en terre qui ressemble à un oignon) → ça leur permettra de repousser. Vérifie aussi ce que tu prends → plus de 400 plantes sont protégées avec interdiction de les cueillir.
  • Pour les baies/fruits 🫐 : dans les forêts publiques, tu peux en ramasser jusqu’à 5L par personne (sauf mention contraire par arrêté). Là encore, sois respectueux·se → ramasse à la main sans arracher toute la plante. Évite les fruits en bordure de route (à cause de la pollution) et ceux qui sont placés trop bas (ils peuvent être contaminés par des déjections d’animaux). Idéalement, lave-les et cuis-les avant de les manger.
  • Pour les champignons 🍄 : Cueille ceux en bon état et de taille adulte, et arrache-les en entier avec le pied. Si tu n’es pas un·e expert·e, fais vérifier ta cueillette par un·e spécialiste (pharmacien·ne ou mycologue) avant de te cuisiner une omelette → en vrai on rigole pas avec ça, ça peut être dangereux de manger une espèce non comestible !

11. Comment réussir sa sortie en groupe

  • Écoute le « maillon faible » (celui ou celle qui est le plus fatigué·e) et adapte le rythme général au sien → c’est pas une course et tout le monde doit passer un bon moment
  • Propose des temps de silence collectif où chacun·e peut profiter du moment au calme
  • Propose des temps libre où chacun·e peut se séparer du groupe et aller là où il veut

12. Et mon chien ?

Médor est le bienvenu, à condition d’être en laisse/de ne pas s’éloigner à plus de 100 mètres. Attention, les chiens doivent être obligatoirement tenus en laisse du 15 avril au 30 juin chaque année pour éviter de perturber les animaux sauvages pendant leur période de reproduction.

13. Je risque de croiser des chasseurs ?

Vraie question et qui ne concerne pas que celles et ceux qui vivent à la campagne.

  • Avant de partir pense à vérifier le calendrier des jours de chasse dans la forêt où tu veux aller → il est consultable sur cette carte de l’Office national des forêts.
  • Si tu croises un panneau « chasse en cours », ne rentre pas dans la zone concernée (sinon c’est à tes risques et périls).

Si tu kiffes sortir en forêt, ça peut être une super cadeau de demander une journée/un stage/un camp pour y passer encore plus de temps avec d’autres jeunes qui sont sur la même longueur d’onde que toi + apprendre encore plus de choses 🔥

Quelques recos complémentaires d’Isabelle Mayor :

  • Stages pour 13-15 ans avec l’asso L’appel de la forêt du 24 au 28 avril 2023 à Paris → plus d’infos ici
  • Sorties nature pour les jeunes et moins jeunes de l’asso Pouce → plus d’infos sur leur page Facebook
  • Les ateliers en forêt du centre agroécologique Rivoire → plus d’infos sur leur site
  • Les explorations du Cercle des passeurs → plus d'infos sur leur site

Interview d’Isabelle Mayor, co-autrice du livre L’appel de la forêt, 1 an d’activités avec les enfants pour se reconnecter à la nature
ONF - Vos loisirs en forêt
France 3 régions - Ouverture de la chasse : comment ne pas se retrouver face à un fusil quand on est promeneur du dimanche

Pauline Vallée
Voisine de Totoro

Lien copié !

Article enregistré