• LA BASE 😎 Au fait, pourquoi la viande est mauvaise pour l’environnement ?

    Tu manges souvent de la viande ?
    • Tous les jours 🥩🥩🥩
    • Régulièrement 🥩🥩🥬
    • Le moins possible 🥩🥬🥬
    • Jamais 🥬🥬🥬
    • La consommation mondiale de viande a doublé ces 20 dernières années.
    • Elle pourrait encore monter de 13% d’ici 2028 → Déjà parce que la population mondiale augmente, et aussi parce qu’avec l’augmentation du niveau de vie, les gens ont tendance à consommer plus de viande.

    Mauvaise nouvelle pour la planète ? Voilà ce qu’il faut savoir sur l’impact environnemental d’un steak.


    Impact sur le climat

    Niveau gaz à effet de serre, l’élevage représente :
    • 4,5% des émissions mondiales
    • 14,5% des émissions mondiales
    • 45% des émissions mondiales

    La viande, et en particulier la viande rouge, est considérée comme l'aliment ayant le plus gros impact environnemental :

    • Sa production représente plus de la moitié des émissions du secteur alimentaire.
    • Pourtant, elle représente 18% des calories consommées dans le monde.

    Autrement dit, l’élevage produit beaucoup de gaz à effet de serre pour finalement produire seulement une partie de notre assiette.
    Mais d’où vient cette pollution ?

    • Les animaux d’élevage, il faut les loger et les nourrir. Deux choses qui consomment de l’espace et des ressources → Les pâturages occupent 1/4 de la surface terrestre* et 1/3 des champs sert à produire la nourriture du bétail. Chaque année, 13 millions d’hectares de forêt (= la superficie de la Grèce) sont convertis en pâturage ou en champ. Cette déforestation libère le carbone stocké par les arbres, générant des émissions de CO2.

    • Les ruminants 🐮🐑🐐 rejettent du méthane pendant leur digestion, un gaz à effet de serre 34 fois plus puissant que le CO2 (oui oui, on parle bien de pets).

    • Les ruminants ont aussi besoin de pâturages riches en herbe pour se nourrir. Les agriculteurs utilisent donc des engrais azotés dans leurs champs pour stimuler la croissance des plantes. Or, produire ces engrais génère du CO2 et de l’oxyde nitreux, un autre puissant gaz à effet de serre.


    Impact sur la biodiversité

    • La transformation des forêts et zones humides en pâturage et en champ n’a pas que des conséquences sur les émissions carbones ! Elle entraîne aussi la destruction d’écosystèmes ultra riches en termes de biodiversité.

    • Tout n’est pas tout noir : l’élevage peut aussi avoir un effet bénéfique. Dans certaines conditions (diversité de plantes, haies, pas d’utilisation d’engrais et de pesticides) et certains milieux (prairies semi-arides, tropicales et tempérées), un pâturage peut accueillir plein d’espèces sauvages 🐰🦋



    50 nuances d’impact

    • L’impact environnemental de la viande varie en fonction de l’animal concerné. Le bœuf a l’empreinte carbone la plus élevée : il représente à lui seul au moins 65% des émissions animales mondiales.
    Produire 1 kg de boeuf génère 46 kg de CO2, contre 24 kg pour le mouton, 6 kg pour le porc et 4 kg pour le poulet.

    1 kg de CO2 = 5 km en voiture

    • L’impact dépend aussi des pays de production et des méthodes d’élevage. Ce qui peut jouer : la quantité et le type de terres converties, le type et la quantité d'engrais utilisés, le bien-être des animaux…

    • Une portion de bœuf produite de manière « vertueuse » peut donc s’avérer moins polluante qu’une portion de poulet ! 🐮 < 🐔



    ····················

    🥜 En bref

    L’élevage industriel est donc à la fois 👎 pour le climat ET pour la biodiversité.

    La viande en elle-même n’est pas mauvaise pour l’environnement. Le problème vient de la manière dont elle est produite et de notre rythme de consommation.


    🧐 On fait quoi ?

    • Changer les méthodes d’élevage.

    Il existe plein de solutions pour réduire l’impact environnemental du bétail, de la plus classique à la plus wtf : mieux gérer le fumier, planter des haies dans les pâturages pour stocker plus de carbone, sélectionner les espèces qui rejettent le moins de méthane, nourrir les vaches avec des algues ou des protéines microbiennes… 😳

    Le problème est qu’elles ne sont pas faciles à mettre en place dans tous les pays, et que certaines peuvent avoir un effet négatif sur le bien-être des animaux.

    • Produire moins de viande, et donc moins en manger, tout simplement 🤷

    Ce graphique montre la quantité d’émissions de gaz à effet de serre qu’on pourrait éviter de produire d’ici 2050 si l’humanité adoptait ces régimes alimentaires.

    Gigatonnes de CO2 potentiellement économisées par an selon le régime alimentaire de la population mondiale

    crédit : Rapport spécial Food Security du GIEC

    → Si tu décides de manger moins de viande au quotidien, ça a un impact positif sur la planète ! Pourquoi ne pas participer au défi Lundi Vert (manger végétarien tous les lundis) ? C’est une première étape qui peut te motiver 💪

    • Acheter moins, mais mieux.

    Autrement dit, savoir où et comment la viande a été produite. L’idéal est que l’animal ait grandi dans ton pays, en mangeant de la nourriture produite localement. Pas toujours facile à vérifier… Tu peux déjà te tourner vers les labels bio, qui posent des conditions sur le bien-être animal et l’alimentation du bétail.

    ····················



    🔍 Dico

    Surface terrestre : surface qui n’est recouverte ni de glace, ni d’eau.

    👀 Sources

    Carbon Brief
    FAO
    Fondation Heinrich-Böll
    IPCC
    UNFCCC



    🐳 Par Pauline Vallée